Le terme « géothermie » signifie « chaleur de la terre ». L'exploitation de celle-ci est aussi vieille que l'humanité. Aujourd'hui, elle ouvre de vastes perspectives en matière d'énergies renouvelables.

  
DossiersQu'est-ce que la géothermie ?
 

Quels sont les atouts de la géothermie ? Elle produit peu de rejets, est renouvelable et présente sur tous les continents.

En 1972, la Conférence des Nations unies sur l'environnement humain a marqué la première prise de conscience d'une dégradation continue de l'état de la planète (diminution des ressources, pollution des mers et des terres, effet de serre, pluies acides, etc.) par les dirigeants de toutes les nations du monde. Depuis, ils se réunissent tous les dix ans à l'occasion des Sommets de la Terre.

Les atouts de la géothermie. © Cio, Shutterstock

Pour infléchir la tendance avant qu'il ne soit trop tard, la plupart des pays - dont les Etats membres de l'Union européenne - travaille à la traduction du concept de développement durable dans leurs politiques. Celui-ci se définit par la nécessité de satisfaire les besoins exprimés aujourd'hui sans compromettre les besoins des générations à venir. Comme les autres énergies renouvelables, la géothermie s'est alors retrouvée sur le devant de la scène, car elle est depuis toujours par excellence une option du développement durable.

La géothermie est écologique

Une exploitation géothermique produit peu - voire très peu - de rejets. La quantité moyenne de CO2 émise dans l'atmosphère par une centrale géo-thermo-électriques classique est inférieure à 90 kg/MWh alors qu'une centrale au gaz naturel en produit plus de 390 kg/MWh et une centrale au charbon, pas moins de 1.000 !

© J. Hólmjárn - Forage à proximité de l'usine géothermale de Krafla en Islande

Ce niveau peut même être ramené à des valeurs nulles par la ré-injection des fluides géothermaux dans les réservoirs dont ils sont issus - une technique largement répandue aujourd'hui. C'est donc une énergie propre qui ne participe pas à la dégradation du climat comme le font les énergies fossiles.

© BRGM - Manifestation géothermale

La géothermie est renouvelable

Contrairement aux réserves fossiles, la géothermie ne se vide pas de son réservoir au fur et à mesure que l'on s'en sert. Le vecteur, de l'eau piégée ou transitant dans le sous-sol, se renouvelle soit naturellement par le ruissellement des eaux de surface, soit par l'option technologique de l'injection artificielle. Quant à la chaleur, elle est contenue dans la roche qui représente 90 % ou plus du gisement.

La géothermie est partout

A la différence des énergies fossiles les plus utilisées aujourd'hui, ces réserves ne sont pas situées dans quelques sites particuliers, éventuellement désertiques ou au fond des mers. La chaleur du sous-sol est présente sur tous les continents, offerte à tous les Hommes.

Evidemment, selon la structure des formations géologiques ou la composition des roches, cette énergie sera plus ou moins facile à extraire, mais les technologies existent aujourd'hui pour permettre un développement planétaire de la géothermie.