L’énergie nucléaire peut-elle être considérée comme une énergie renouvelable ? La réponse est non : l’uranium, employé aujourd’hui pour la fission, reste une ressource limitée. Néanmoins, si l’Homme parvenait à maîtriser la fusion, la donne pourrait changer... Les déchets nucléaires produits seraient par ailleurs moins importants.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kezako : comment générer facilement de l’électricité Il existe de nombreuses façons de générer du courant mais la première de toutes est la turbine. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent au cours de cet épisode de Kezako comment fabriquer facilement de l’électricité.

On se demande parfois si l'énergie produite par les centrales nucléaires est une énergieénergie fossile ou une énergie renouvelable. Et la réponse est : ni l'une ni l'autre. L'énergie nucléaire est -- à ce jour pour le moins -- une énergie décarbonée non renouvelable.

L’uranium, une ressource limitée, mais pas fossile

Actuellement, les centrales énergétiques nucléaires fonctionnent sur le principe de la fission nucléairefission nucléaire et utilisent l'uranium comme combustiblecombustible. Or, cet uraniumuranium, dont l'isotope 235U est le seul isotopeisotope naturel fissile, se forme uniquement au cœur des supernovaesupernovae. Sur Terre, l'uranium apparaît donc comme une ressource limitée.

Si l'uranium est un élément relativement abondant sur notre planète (plus que l'or), sa faible concentration le rend économiquement difficile à exploiter. Dans les conditions actuelles de fonctionnement, les réserves d'uranium permettraient d'alimenter les centrales nucléaires du monde pendant un siècle, selon l'Agence pour l'énergie nucléaire (AEN).

Mais si la ressource est limitée et donc non renouvelable -- sa consommation ne pouvant pas être compensée par un processus de reconstitution naturelle --, elle n'est pas pour autant qualifiable de fossile. En effet, l'expression « énergie fossile » se rapporte à une forme particulière d'énergie chimique. Une énergie produite à partir de combustibles riches en carbonecarbone et issus de la lente décomposition de matièresmatières organiques  -- comme le charbon. Ce qui n'est évidemment pas le cas de l'uranium. En revanche, l'énergie nucléaire -- tout comme les énergies renouvelables -- peut être qualifiée d'énergie décarbonée, car elle n'émet pas de CO2.

La réaction de fission nucléaire ne produit pas de carbone. L'énergie nucléaire est donc décarbonée. © jotily, Fotolia
La réaction de fission nucléaire ne produit pas de carbone. L'énergie nucléaire est donc décarbonée. © jotily, Fotolia

L’énergie nucléaire, bientôt durable et propre grâce à la fusion ?

Si le projet Iter est mené à son terme, les centrales nucléaires produiront leur énergie à partir de réactions de fusion nucléairefusion nucléaire. Ce type de réaction n'utilise pas de l'uranium, mais un isotope de l'hydrogène beaucoup plus abondant : le deutérium (2H).

Le deutérium est lui aussi une ressource produite à l'intérieur des étoilesétoiles, mais il est présent en très grandes quantités sur Terre. Les réacteurs à fusionfusion ne seraient toujours pas des sources d'énergie renouvelable, mais ils pourraient produire de l'énergie pendant des centaines de milliers d'années grâce au deutérium contenu dans les océans. 

Et cela en n'émettant presque pas de CO2 et en produisant moins de déchets nucléaires que les centrales à fission.