au sommaire


    Une ammonite est un animal marin éteint qui appartient à la classe des céphalopodes, comme les calmars et les pieuvres actuels. Les ammonites ont vécu il y a environ 400 à 65 millions d'années, du Dévonien au Crétacé, et ont disparu lors de l'extinction de masse de la fin du Crétacé qui a également vu la disparition des dinosaures non aviairesdinosaures non aviaires. Le terme « ammonite » s'applique uniquement aux espècesespèces ayant vécu au Mésozoïque |3c9aca80f347cc8eec5480642c8fc873|-JurassiqueJurassique-Crétacé). L'animal actuel morphologiquement le plus proche des ammonites est le nautile.

    Les ammonites étaient des prédateurs actifs qui se nourrissaient de petits animaux marins tels que des mollusquesmollusques et des crustacéscrustacés. Ils se déplaçaient probablement en utilisant leurs tentacules pour nager ou ramper sur le fond marin. Pour réguler leur flottabilitéflottabilité, les ammonites utilisaient les chambres de leur coquille en remplissant ou en vidant d'eau ou de gazgaz.

    Les ammonites sont souvent utilisés comme fossilesfossiles guides pour dater les roches sédimentairesroches sédimentaires dans lesquelles ils sont trouvés. Les différentes espèces d'ammonites ont évolué rapidement et ont des formes de coquillecoquille distinctives, ce qui les rend utiles pour déterminer l'âge relatif des couches de roche.

    Description de l'ammonite

    La coquille est en général la seule partie fossilisée. Les ammonites avaient une coquille externe en spirale, divisée en chambres internes par des cloisons, appelées septa. La coquille est subdivisée en un phragmocône divisé en loges (séparées par des lignes de sutures caractéristiques de chaque espèce) et en une loge d'habitation où se situe le corps mou de l'animal. L'ensemble des loges communique grâce à un siphonsiphon ventral. Les ammonites vivaient dans la dernière chambre, la plus grande, et utilisaient les autres chambres pour réguler leur flottabilité en remplissant ou en vidant d'eau ou de gaz.

    Exemples d'ammonites dessinés par Ernst Haeckel dans <em>Kunstformen der Natur</em> paru en 1899. © Ernst Haeckel, Domaine public, <em>Wikimedia Commons</em>
    Exemples d'ammonites dessinés par Ernst Haeckel dans Kunstformen der Natur paru en 1899. © Ernst Haeckel, Domaine public, Wikimedia Commons

    Les différents types d'ammonites 

    Il existe de nombreux types d'ammonites, qui se distinguent par leur morphologiemorphologie, leur taille et leur ornementation. Les ammonites peuvent être classées selon leur taille, allant de quelques millimètres à plus d'un mètre de diamètre. Les plus grandes ammonites sont souvent appelées « titanoammonites ». Les ammonites peuvent également être classées selon leur ornementation, qui peut inclure des côtes, des épines, des nœudsnœuds et des crêtes. Certaines ammonites ont des coquilles lisses, tandis que d'autres ont des coquilles très ornementées.

    Voici quelques-uns des types les plus courants d'ammonites :

    Les ammonites à enroulement planispiral : ce sont les ammonites les plus courantes et les plus répandues, avec une coquille en spirale plate. Les tours de la spirale sont généralement réguliers et étroitement espacés. Ils sont généralement en contact les uns avec les autres.

    Les ammonites à enroulement hélicoïdal : ces ammonites ont une coquille en spirale conique, avec des tours qui s'élargissent progressivement. Elles peuvent être soit droites, soit courbées. Les tours de la spirale sont généralement espacés les uns des autres.

    Les ammonites à enroulement évolutif : ces ammonites ont une coquille en spirale qui s'enroule autour d'un axe central. Les tours de la spirale sont généralement larges et espacés. Les ammonites à enroulement évolutif peuvent avoir une section transversale ronde, ovale ou carrée.

    Les ammonites à enroulement turbiné : ces ammonites ont une coquille en spirale conique, avec des tours qui s'enroulent autour d'un axe central. Les tours sont généralement étroits et rapprochés, donnant à la coquille une apparence de toupie.

    Les ammonites à enroulement serpenticône : ces ammonites ont également une coquille en spirale conique, avec des tours qui s'enroulent aussi autour d'un axe central mais les tours sont irréguliers et sinueux, donnant à la coquille une apparence de serpent.

    Les ammonites à enroulement hétéromorphe : ces ammonites ont une coquille en spirale irrégulière, qui ne suit pas un schéma régulier. Les tours de la spirale peuvent être tordus, noueux ou en forme de crochet. Les ammonites à enroulement hétéromorphes sont souvent appelées ammonites à enroulement irrégulier.

    Une ammonite dont les tours sont espacés. Ici <em>Crioceratites nolani</em>, un Ancyloceratina, superbe exemple d'un rare fossile d'ammonite hétéromorphe du sud de la France. Cette image a été présentée dans le livre <em>HETEROMORPH : Les ammonites fossiles les plus rares</em>, de Wolfgang Grulke publié en 2014. © Thérèse Martin, <em>Wikimedia Commons</em>, CC BY-SA 4.0
    Une ammonite dont les tours sont espacés. Ici Crioceratites nolani, un Ancyloceratina, superbe exemple d'un rare fossile d'ammonite hétéromorphe du sud de la France. Cette image a été présentée dans le livre HETEROMORPH : Les ammonites fossiles les plus rares, de Wolfgang Grulke publié en 2014. © Thérèse Martin, Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0

    Description de la section transversale de l'ammonite

    Ces types d'enroulement de la coquille sont souvent combinés avec des termes décrivant la section transversale de la coquille, tels que cadicône, sphaerocône, platicône et oxycône, pour décrire plus précisément la morphologie de l'ammonite.

    • Cadicône : les ammonites cadicônes ont une section transversale de la coquille en forme de demi-cercle ou de demi-ovale. Les côtés de la coquille sont arrondis et le ventre est large et arrondi.
    • Sphaerocône : les ammonites sphaerocônes ont une section transversale de la coquille en forme de cercle ou de sphère. Les côtés de la coquille sont arrondis et le ventre est également arrondi.
    • Platicône : les ammonites platicônes ont une section transversale de la coquille en forme de comprimé ou de lentillelentille. Les côtés de la coquille sont plats ou légèrement convexesconvexes, et le ventre est large et plat.
    • Oxycône : les ammonites oxycônes ont une section transversale de la coquille en forme de losange ou de triangle. Les côtés de la coquille sont droits ou légèrement concavesconcaves, et le ventre est étroit et pointu.
    Coupe transversale d'une ammonite montrant la succession des chambres cloisonnées. © Tomomarusan, <em>Wikimedia Commons</em>, CC BY-SA 3.0
    Coupe transversale d'une ammonite montrant la succession des chambres cloisonnées. © Tomomarusan, Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0 

    Où trouver des fossiles d'ammonites ?

    Les ammonites sont des fossiles très courants et on les trouve dans de nombreuses régions du monde. Elles sont également appréciées des collectionneurs de fossiles pour leur beauté et leur variété. Les gisementsgisements de coquilles d'ammonites les plus importants se trouvent dans les roches sédimentaires marines, qui se sont formées il y a des millions d'années dans des environnements marins peu profonds.

    Les collectionneurs de fossiles peuvent trouver des ammonites dans les carrières, les falaises, les rivières et les plages, où les roches sédimentaires marines ont été exposées à l'érosion.

    Voici quelques-uns des endroits où l'on peut trouver des ammonites :

    Europe : les ammonites sont courantes dans de nombreux pays européens, notamment en France, en Allemagne, en Angleterre et en Russie. Les gisements les plus importants se trouvent dans les roches calcairescalcaires et les schistesschistes du Jurassique et du Crétacé.

    Amérique du Nord : les ammonites sont également courantes dans de nombreuses régions d'Amérique du Nord, notamment dans les Rocheuses canadiennes, dans les États du Dakota du Nord et du Dakota du Sud, et dans les montagnes Rocheuses du Colorado et du Wyoming. Les gisements les plus importants se trouvent dans les roches sédimentaires marines du Crétacé.

    Afrique du Nord : les ammonites sont très courantes dans les roches sédimentaires marines du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie. Les gisements les plus importants se trouvent dans les roches calcaires et les schistes du Jurassique et du Crétacé.

    Asie : les ammonites sont courantes dans de nombreuses régions d'Asie, notamment en Chine, en Mongolie, au Japon et en Inde. Les gisements les plus importants se trouvent dans les roches sédimentaires marines du Jurassique et du Crétacé.

    Australie : les ammonites sont courantes dans de nombreuses régions d'Australie, notamment dans les États de Victoria, de Nouvelle-GallesGalles du Sud et d'Australie-Méridionale. Les gisements les plus importants se trouvent dans les roches sédimentaires marines du Jurassique et du Crétacé.