Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le cratère de Chicxulub, témoin de l’extinction des dinosaures Il y a environ 65 millions d’années, près de la péninsule du Yucatán, au Mexique, une météorite de plus de 10 km de diamètre s’écrasa sur Terre formant le cratère de Chicxulub. Le choc, équivalent à environ un million de bombes atomiques, serait en partie responsable de l’extinction des dinosaures. Discovery Science revient sur cet événement en vidéo.

Le Crétacé correspond à la dernière période du MésozoïqueMésozoïque (ou ère secondaire). Il s'étend de -145,5 à -65,5 millions d'années. La fin du Crétacé est marquée par la crise biologique qui a vu la disparition des dinosaures.

Subdivision

Habituellement, la période du Crétacé se subdivise en deux séries, le Crétacé inférieur (-145,5 à -99,6 millions d'années) et le Crétacé supérieur (-99,6 à -65,5 millions d'années). Ces deux séries sont elles-mêmes divisées en plusieurs étages : Berriasien, Valanginien, Hauterivien, Barrémien, Aptien et Albien pour le Crétacé inférieur ; puis, Cénomanien, Turonien, Coniacien, Santonien, Campanien et Maastrichtien pour le Crétacé supérieur.

Le terme « Crétacé » fait référence aux importants dépôts de craie caractéristiques de cette période, que l'on observe notamment en France et en Grande-Bretagne.

Configuration des continents durant le Crétacé. © Ron Blakey, NAU <em>Geology</em>, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 3.0
Configuration des continents durant le Crétacé. © Ron Blakey, NAU Geology, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Contexte géodynamique

Le Crétacé est marqué par la fin de la fragmentation du supercontinent Pangée et notamment par l'éclatement du GondwanaGondwana, une étape qui donnera naissance aux continents actuels. La configuration des blocs continentaux est cependant encore très différente de celle d'aujourd'hui.

Le Gondwana se morcelle ainsi en différents continents : l'AntarctiqueAntarctique, l'Amérique du Sud, l'Afrique, l'Australie et l'Inde. L'océan Atlantique Sud commence à s'ouvrir il y a 120 millions d'années, suivi par l'ouverture de l'océan Indien. À l'inverse, l'océan TéthysTéthys continue de se fermer. L'activité tectonique et magmatique est donc intense durant cette période. Plusieurs grands plateaux océaniques datent ainsi du Crétacé, comme le plateau des Caraïbes ou celui d'Otong-Java.

Empilement de laves des trapps du Deccan. © Mark Richards
Empilement de laves des trapps du Deccan. © Mark Richards

En contexte continental, la fin du Crétacé est marquée par l'éruption des trapps du Deccantrapps du Deccan, à l'ouest de l'actuelle Inde. Cet épisode volcanique majeur a produit de gigantesques quantités de laveslaves qui sont venues former un immense plateau de plus de 2 km d'épaisseur. L'activité volcanique se serait étendue sur une duréedurée de plusieurs dizaines de milliers d'années, rejetant de grandes quantités de gaz à effet de serregaz à effet de serre (notamment du CO2) dans l'atmosphèreatmosphère terrestre, entraînant une modification du climat mondial. L'activité des trapps du Deccan est suspectée d'avoir contribué à la crise biologique qui marque la fin du Crétacé.

L'activité magmatique au niveau des nouvelles dorsales océaniquesdorsales océaniques, qui produisent la croûte océaniquecroûte océanique des jeunes océans en cours d’ouverture, assure alors, quant à elle, un apport important en calciumcalcium dans l'eau de mer, un élément qui favorisera la production d'alguesalgues planctoniques à squelette calcaire. Ceci explique l'abondance des formations calcaires d'âge Crétacé.

Ichtyosaures peuplant les océans du Crétacé. © Daniel Eskridge
Ichtyosaures peuplant les océans du Crétacé. © Daniel Eskridge

Paléoenvironnement

Le Crétacé démarre avec un climat plutôt froid, qui se réchauffe rapidement sous l'effet de la hausse des taux de CO2 dans l'atmosphère, en lien avec l'intense activité volcanique que connait la planète durant l'ensemble de la période. Les blocs continentaux n'étant pas dans la même configuration qu'aujourd'hui, les courants océaniques et atmosphériques sont également très différents. La différence de température entre l'équateuréquateur et les pôles est ainsi moins importante qu'actuellement. Les eaux des océans sont moins brassées et donc moins oxygénées. La période compte alors plusieurs épisodes d'événements anoxiquesanoxiques, qui affectent la vie océanique.

Le climat global est donc plutôt chaud et les conditions favorables au développement de la flore terrestre. Le Crétacé voit se diversifier les plantes à fleurs et l'apparition des arbres à feuilles. Cette diversification est associée à l'apparition des abeilles notamment, qui vont aider à la dissémination des pollenspollens. C'est d'ailleurs une période importante pour la diversification des insectes : papillons, sauterellessauterelles, fourmisfourmis, termites apparaissent. La faunefaune terrestre est quant à elle largement dominée par les dinosauresdinosaures. Les mammifères sont cependant également bien implantés. Dans les océans cohabitent poissonspoissons, requins, ammonites et reptilesreptiles marins comme les Ichtyosaures.

Les dinosaures sont les grandes victimes de la crise biologique marquant la fin du Crétacé. © lassedesign, Adobe Stock
Les dinosaures sont les grandes victimes de la crise biologique marquant la fin du Crétacé. © lassedesign, Adobe Stock

Crise biologique du Crétacé-Tertiaire

Cette importante biodiversitébiodiversité va cependant commencer à décliner durant le Maastrichtien, certainement sous l'impact du volcanismevolcanisme des trapps du Deccan. La crise biologique atteint son paroxysme à la fin du Crétacé, après l’impact météoritique de Chicxulub qui va modifier de manière drastique les conditions environnementales. En raison de l'importante quantité de particules en suspension dans l'atmosphère, la quantité d'énergieénergie solaire atteignant le sol est largement réduite et les organismes dépendant de la photosynthèsephotosynthèse déclinent rapidement, provoquant l'effondrementeffondrement de l'ensemble de la chaîne alimentairechaîne alimentaire. Faunes terrestre et marine sont impactées et certaines espècesespèces finissent par disparaître définitivement, comme les ammonitesammonites et les dinosaures.

Après cette extinction de masseextinction de masse, la biodiversité mettra longtemps avant de retrouver la richesse du Crétacé.