Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : cinq idées fausses sur les dinosaures Le cinéma et la littérature entretiennent autour des dinosaures une certaine mythologie. Ces allégations, souvent totalement erronées, ont le don de froisser les experts et les adeptes avertis. Futura-Sciences est donc parti à la rencontre d'Éric Buffetaut, paléontologue, afin de passer au crible cinq idées reçues sur les dinosaures.

Les dinosaures sont un groupe d'animaux que l'on classifiait autrefois parmi les reptilesreptiles mais qui, dans une approche moderne, sont considérés comme formant un cladeclade lui-même membre de celui des sauropsidés qui contient les reptiles et les oiseaux. Ils se distinguent des reptiles classiques en grande partie parce qu'ils sont érigés sur des membres verticaux, comme les mammifèresmammifères, contrairement aux lézards et aux crocodilescrocodiles par exemple. Il y a de bonnes raisons de penser que nombre d'entre eux étaient également à sang chaud, ou pour le moins qu'ils n'étaient pas à sang-froid comme les reptiles, certains ayant des comportements sociaux complexes, prenant même soin de leurs progénitures.

Les dinosaures, un clade très diversifié

Les dinosaures constituaient un clade très diversifié d'animaux bipèdes et quadrupèdes, carnivorescarnivores et herbivoresherbivores, dont le succès évolutif était considérable pendant plus de 170 millions d'années. Apparus au TriasTrias il y a environ 240 millions d'années, ils ont presque tous disparu il y a environ 66 millions d'années, à la fin du CrétacéCrétacé, ne laissant que les oiseaux comme représentant de ce clade. On trouve des restes fossilisés de dinosaures un peu partout sur la planète et notamment dans les BadlandsBadlands en Amérique du Nord, mais aussi au Maroc, en Argentine et en Mongolie.


Les Badlands de l’Alberta au Canada sont un paradis pour les chasseurs de dinosaures comme l’explique cette vidéo. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l’écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Travel And Discover

Le terme dinosaure a été forgé en 1842 par le paléontologuepaléontologue britannique Richard Owen à partir du grec ancien δεινός/deinόs (« terriblement grand ») et σαῦρος/saûros (« lézard »). Les dinosaures dont on avait alors retrouvé les fossiles apparaissaient comme un groupe de reptiles particuliers qui étaient en effet de grandes tailles. Pendant longtemps, on pensait également qu'il s'agissait d'animaux lents et patauds, aussi peu intelligents et sociaux que des lézards. On est bien loin de ces idées aujourd'hui et l'on sait que beaucoup de dinosaures n'étaient pas de grandes tailles et qu'ils pouvaient être aussi petits qu'un poulet. On sait aussi maintenant que plusieurs dinosaures possédaient des plumes.

Deux grands types de dinosaure

On distingue deux grands types de dinosaures selon la morphologiemorphologie de leurs bassinsbassins, à savoir les saurischienssaurischiens et les ornithischiens. Les saurischiens comprenaient les sauropodessauropodes (herbivores, les plus grands des dinosaures, comme les titanosaures) et les théropodesthéropodes (carnivores, comme le Tyrannosaurus rex). Les ornithischiensornithischiens étaient très variés et tous herbivores (exemples : Stegosaurus, Ankylosaurus, Tricératops). Un groupe de théropodes (les dromaesauridés) est classiquement présenté comme étant le groupe d'où sont issus les oiseaux.

Le grand public pense généralement que plusieurs animaux de grandes tailles et ressemblants à des reptiles pendant le MésozoïqueMésozoïque, comme les mosasauresmosasaures, les plésiosaures et les ptérosaures étaient des dinosaures, mais il n'en est rien. Il s'agissait de reptiles marins et volant qui vont toutefois disparaître aussi avec les dinosaures non aviensdinosaures non aviens au moment de la fameuse crise KT, à la limite Crétacé-Tertiaire, il y a environ 66 millions. Cette grande extinctionextinction est très certainement la combinaison, mais dans des proportions mal comprises et suivant une causalité dans l'écosystèmeécosystème également énigmatique, des éruptions du Deccan en Inde et de l'impact du corps céleste qui a créé l'astroblèmeastroblème de Chicxulub au Yucatan.