Cela vous intéressera aussi

Les mammifères forment une classe d'animaux homéothermeshoméothermes, regroupant une trentaine d'ordres, 150 familles, 1.200 genres et plus de 5.000 espècesespèces. Ce taxon monophylétiquemonophylétique se caractérise notamment par la présence de poils, de mamelles chez les femelles (à l'exception des monotrèmesmonotrèmes) permettant l'allaitement des petits, mais aussi par l'articulationarticulation de la mandibulemandibule ou la présence d'un néocortexnéocortex cérébral. Les fossilesfossiles de mammifères connus les plus anciens remontent au TriasTrias, il y a 220 millions d'années, à l'époque où apparaissaient également les dinosauresdinosaures.

Les différentes sous-classes de mammifères

Les mammifères comportent deux sous-classes bien distinctes, dont une qui se subdivise également en deux.

Les protothériens regroupent les monotrèmes, ainsi que deux ordres éteints. Ces mammifères possèdent la particularité d'être oviparesovipares. Seuls les ornithorynques et les échidnés sont aujourd'hui concernés.

Le groupe des thériens comporte tous les autres mammifères, tous viviparesvivipares. Néanmoins, une subdivision importante sépare les métathériens (ou marsupiaux) des euthériens.

Les marsupiaux, composés des kangourous, des koalas ou encore des wombats, se caractérisent (sauf exception) par la présence d'une poche marsupiale chez les femelles, permettant au petit de terminer son développement fœtal. En effet, les spécialistes parlent de larvelarve marsupiale, qui finit sa croissance au chaud, attaché à la mamelle de sa mère.

Les euthériens regroupent tous les autres mammifères, placentaires, qui ont colonisé tous les milieux. Parmi eux, on peut noter les rongeursrongeurs, les félidésfélidés, les canidéscanidés, les bovidés, les chiroptèreschiroptères, les cétacés ou encore les primatesprimates. Entre autres.