Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] COP21 : comprendre l'impact de l'Homme sur le climat L’Homme brûle des combustibles fossiles : pétrole, charbon, gaz naturel, principalement pour produire de l'énergie. Cette activité a pour conséquence des changements dans la composition de l'atmosphère en produisant des gaz à effet de serre. François-Marie Bréon, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE), nous explique en quoi l'émission de ces gaz peut modifier durablement l’équilibre climatique de notre planète.

Une énergieénergie fossile est une énergie dont les réserves se sont constituées voilà très longtemps, il y a des millions d'années, par décomposition sédimentaire de matériaux organiques. Des réserves, en d'autres mots, composées principalement de carbonecarbone. Et des réserves non renouvelables, car elles ne peuvent être reconstituées qu'à des échelles de temps géologiques.

Les débuts de notre consommation massive d'énergies fossiles remontent à quelque 200 ans et à l'ère de la Révolution industrielle. Le succès a été bâti sur une bonne maîtrise technologique, un rendement moyen intéressant, une disponibilité tout au long de l'année et un stockage et un transport relativement aisés. Et ce n'est que plus tard que nous nous sommes alertés quant au fait que les ressources fossiles sont limitées -- disponibles en quantités finies, leurs réserves s'épuisent au fur et à mesure de leur exploitation, contrairement aux énergies renouvelables -- et que leur combustioncombustion est très polluante et génératrice de gaz à effet de serre. Pourtant, selon l'Agence internationale de l'énergie, les énergies fossiles devraient encore dominer les mix énergétiquesmix énergétiques pour quelques années au moins.

Le pétrole brut doit passer par l’étape raffinerie pour être transformé en combustible fossile utile. © VanderWolf Images, Fotolia
Le pétrole brut doit passer par l’étape raffinerie pour être transformé en combustible fossile utile. © VanderWolf Images, Fotolia

La formation des énergies fossiles

Rappelons que les processus de formation des combustibles fossiles sont lents. Le charbon se forme suite à l'enfouissement et à la décomposition de végétaux dans des bassins sédimentaires. Les premiers charbons exploitables se sont formés il y a 360 millions d'années.

Le pétrolepétrole et le gaz naturel sont des hydrocarbureshydrocarbures dont la formation débute par une accumulation de matièrematière organique dans les sédimentssédiments de milieux calmes et peu oxygénés. Puis interviennent des bactériesbactéries et des variations de température. Pour pouvoir être utile, le pétrole brut doit subir des opérations de raffinage.

Notez enfin que l'uranium 235 (235U), utilisé dans les réacteurs nucléaires, s'est formé lors des supernovae qui ont précédé la formation du Système solaire. Il y a très longtemps donc. Pour autant, il ne saurait être qualifié de fossile, car il est dépourvu de carbone. Il s'agit simplement d'un combustiblecombustible non renouvelable.