Le mix énergétique donne la répartition des différentes sources d’énergie utilisées dans une zone géographique. © Elnur, Adobe Stock
Planète

Mix énergétique : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :énergie renouvelable , développement durable , énergie

L'expression « mix énergétique » désigne la répartition des différentes sources d'énergie primaire utilisées pour répondre aux besoins d'une région donnée en matière de production d'électricité, mais aussi de transport ou de production de chaleur ou de froid, le tout aussi bien pour l'industrie que pour les particuliers.

Notez qu'en français, on peut préférer employer l'expression « bouquet énergétique ».

Dans le mix énergétique, on trouve aussi bien des énergies fossiles - que sont le pétrole, le gaz naturel ou le charbon - que des énergies renouvelables - comme le bois, l'hydraulique, l'éolien ou le solaire - et l'énergie nucléaire. La part de chaque source d'énergie primaire est généralement exprimée en pourcentage (%).

Au niveau mondial, le mix énergétique reste dominé par les énergies fossiles : plus de 81 % en 2018. Le nucléaire représente quant à lui moins de 5 %. Les 14 % restant allant aux énergies renouvelables et aux déchets.

L’évolution du mix énergétique en Europe. © Ember/Agora Energiewende, CC by-4.0

Le mix énergétique de la France

Le mix énergétique se définit à différentes échelles : mondiale, nationale, régionale ou locale. Sa composition est liée à différents facteurs. Pêle-mêle, la disponibilité des ressources sur un territoire, la nature des besoins à couvrir, le contexte historique, la situation économique et sociale, mais aussi environnementale ou encore la géopolitique. Il est ainsi susceptible d'évoluer au fil du temps.

En 2019, le bouquet énergétique de la France était le suivant :

  • énergies fossiles : 48 % ;
  • nucléaire : 40 % ;
  • énergies renouvelables et déchets : 12 %.

Attention toutefois à ne pas confondre mix énergétique et mix électrique. Au niveau mondial, l'électricité ne représente pas plus de 20 % de l'énergie consommée. La part du nucléaire dans le bouquet électrique français est ainsi bien plus importante que dans le bouquet énergétique. De l'ordre de 70 %. L'éolien et le solaire qui apparaissent peu dans le bouquet énergétique commencent à prendre une belle part du bouquet électrique.

Aujourd'hui, de nombreux pays ont entamé une transition de leur mix énergétique, en réponse notamment aux problèmes environnementaux provoqués par l'utilisation des énergies fossiles. Réchauffement climatique en tête.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !