© IndustryAndTravel, Adobe Stock
Sciences

Technicien d’exploitation en centrale nucléaire

MétierClassé sous :énergie

Le métier de technicien d'exploitation est spécifique à certains secteurs comme l'informatique, les énergies ou le transport. Dans le nucléaire ce métier est au plus près des installations des sites de production d'électricité, il a une responsabilité de taille dans leur sûreté et leur disponibilité. En effet, au sein de l'équipe de conduite, il appuie les opérateurs dans le pilotage des réacteurs nucléaires.

 

Pour mieux comprendre, l'équipe conduite assure la mise à l'arrêt de l'installation et réalise des manœuvres d'exploitation afin de répondre au programme de maintenance défini. A l'issue de celles-ci, elle réalise des essais périodiques pour contrôler le bon fonctionnement des systèmes de sauvegarde et assure le redémarrage de l'unité en toute sûreté.  Les métiers au sein de l'équipes sont multiples : du chef d'exploitation au technicien, en passant par l'opérateur.

Qu’effectue un technicien d’exploitation au quotidien ?

Le technicien d'exploitation surveille en local l'installation (par le biais de rondes) et réalise des manœuvres d'exploitation et des essais périodiques.  

Il appuie les opérateurs en salle de commandes dans la conduite des installations de production en assurant les manœuvres d'exploitation nécessaires, contribue à la surveillance de l'installation par la réalisation de rondes périodiques, participe à la réalisation des essais de fonctionnement périodiques des matériels. 

Dans son quotidien, il collabore avec les équipes de maintenance, notamment dans le cadre des consignations de matériels avant intervention et avec d'autres services internes à la centrale nucléaire.

Comment devenir technicien d’exploitation ?

Un technicien d'exploitation est souvent diplômé d'un bac +2 ou bac +3. Il peut avoir réalisé les formations suivantes :

  • un BTS contrôle industriel et régulation automatique ou électronique, mécanique et automatismes industriels ;
  • un DUT mesures physiques, génie des procédés, génie industriel et maintenance, génie électrique et informatique industrielle ou génie thermique et énergie ;
  • un diplôme national de technologie spécialisé maintenance nucléaire, licence professionnelle.

Que savoir de plus sur le métier de technicien d’exploitation ?

7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, l'équipe travaille en "3x8" pour assurer en continu, sur le terrain, la sûreté et la disponibilité des installations nucléaires et produire en toute sûreté.

Il peut percevoir une rémunération de 29,5 à 38 K€ (brut annuel global). Cela dépend de son diplôme et de son expérience professionnelle. Un technicien d'exploitation peut envisager d'évoluer dans la même entreprise notamment vers des métiers d'exploitation en salle de commande comme celui d'opérateur. Par exemple, EDF offre de nombreuses opportunités de carrières, fonctionnelles, géographiques et inter-filiales et accompagne par la formation le développement des compétences.

Devenir technicien d'exploitation requiert également d'avoir certaines compétences comme la rigueur, l'autonomie, une capacité à travailler en suivant des procédures et en respectant des consignes, l'écoute, un sens relationnel, la curiosité et l'envie de travailler en équipe.

Fiche réalisée en partenariat avec EDF


Maman, je travaille dans une centrale nucléaire où, pour résumer, mon rôle consiste à assurer le bon fonctionnement des installations avec une équipe dédiée. Je suis à la fois les yeux, les oreilles et les mains des opérateurs pilotant les outils de production en salle de commande. Je travaille en équipe et j'aime cela. Comme EDF est une entreprise qui accompagne ses collaborateurs dans leur parcours professionnel, j'évoluerai vers d'autres missions et pourquoi pas devenir opérateur en centrale, je sais que c'est possible !