À l’issue de leur période d’exploitation, les centrales nucléaires font l’objet d’opérations de démantèlement destinées à évacuer du site la totalité des substances dangereuses ou radioactives. Ces opérations peuvent s’étaler sur une durée de 20 à 30 ans.

La durée de vie d’une centrale nucléaire est limitée. Après la mise à l'arrêt définitif d'une centrale nucléaire, l'installation doit être démantelée. Des opérations techniques sont mises en œuvre pour assainir le site en éliminant les substances dangereuses ou radioactives ainsi que les structures et les équipements les ayant contenues. Le processus est très encadré et peut durer jusqu'à 30 ans, mobilisant entre 200 et 300 emplois directs. En France, le financement du démantèlement est pris en compte dans le prix de vente du kWh fourni au client.

Le démantèlement d'une centrale nucléaire en France

Avant tout, l'exploitant - EDF en France - doit obtenir un décret du gouvernement l'autorisant au démantèlement de la centrale. Ce décret est signé suite à un avis délivré par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et après instruction d'un dossier de demande de démantèlement qui précise notamment toutes les opérations prévues et l'état final à atteindre. Un processus qui dure au total entre 4 et 6 ans.

L’évacuation des substances dangereuses ou radioactives

La première vraie étape du démantèlement - qui dure entre 3 et 6 ans - consiste à évacuer du site les matièresmatières et équipements dangereux ou radioactifs. C'est à ce moment-là que le combustible nucléaire est éloigné et que la radioactivitéradioactivité est éliminée des bâtiments. C'est aussi à ce moment-là que les parties non nucléaires sont démontées (salle des machines, etc.).

Le démantèlement des structures

Démarre ensuite une phase de démontage des équipements qui ont été soumis à la radioactivité. La cuve du réacteur, trop irradiante, est par exemple découpée à l'aide de robotsrobots. Une étape qui peut prendre entre 10 et 15 ans.

L’assainissement du site

Pour finir le démantèlement à proprement parler, c'est le restant du site qui est assaini. D'éventuelles contaminations radioactives des mursmurs sont éliminées avant destruction des bâtiments. Cette phase peut durer jusqu'à 5 ans.

L'ASN engage ensuite des contrôles pour s'assurer que les objectifs annoncés ont bien été atteints avant que le site ne soit « déclassé ». Il pourra alors servir à de nouvelles activités : toutes sortes d'activités s'il est qualifié de « green field » ou utilisation industrielle, uniquement s'il est qualifié de « brown field ».