Cela vous intéressera aussi

Du latin accidens, « ce qui survient ». En général, évènement inopiné cause de dommages, matériels ou corporels, d'une certaine gravitégravité, qui fait peur. On distingue trois phases dans la survenue d'un accident :

  1. Avant l'accident : accumulation des risques (probabilité des causes), dont le dernier est dit « déclenchant », sans correspondre à une cause unique.
  2. Pendant l'accident : action nocive pouvant provoquer des dommages corporels.
  3. Après l'accident : phase de secours et de soins des dommages corporels.

À ces trois phases correspondent trois préventionspréventions :

  • Primaire, pour éviter l'accident en supprimant un ou des facteurs de risquefacteurs de risque, ce qui réduit l'accumulation des risques et retarde ou évite l'accident.
  • Secondaire, pour éviter les dommages lorsque l'accident se produit.
  • Tertiaire, destinée à éviter les complications, avant et pendant les soins (s'il n'y a pas eu de dommages corporels, cela se résume aux précautions pour éviter le sur-accident).

Voir aussi

Voiture autonome : qui sera responsable en cas d’accident ?

Accident ou incident ?

Quand les dommages sont minimes ou inexistants, l'évènement n'est pas un accident mais un incident. Si l'on a frôlé de près l'accident, c'est un incident critique.

Les accidents peuvent être prévisibles ou imprévisibles, évitables (par la prévention primaire) ou inévitables (acceptation d'un risque normal).

Si l'on connaît la probabilité des risques avant l'accident, par une démarche bayésienne, on peut estimer la probabilité des causes qui y ont concouru, notamment celles de nature humaine (perte de vigilance due à une incapacité subite ou subtile, etc.).

Voir aussi

Mortalité : la maison quatre fois plus dangereuse que la voiture

Accident en médecine

En médecine, épisode morbide inattendu, survenant ou non au cours d'une maladie. Par exemple : accident vasculaire cérébralaccident vasculaire cérébral. L'évolution se fait toujours selon les 3 phases décrites, appelées classiquement incubation, crise et résolutionrésolution (par convalescence ou par décès). S'il reste des dommages permanents, on parle de séquellesséquelles qui peuvent entraîner une incapacité physiquephysique et un handicap social.

En génétiquegénétique, aberration chromosomiqueaberration chromosomique due à une anomalieanomalie méiotique ou mitotique.