Dix minutes de sport avec des sprints courts valent cinquante minutes d’activité plus modérée. © lzf, Shutterstock

Santé

Étonnant conseil santé : peu de sport mais intensif

ActualitéClassé sous :Sport , sport intense , activité modérée

Pas de temps pour faire du sport ? Mauvaise excuse : une étude canadienne a montré que les exercices courts et intenses sont aussi efficaces que les longues séances d'entraînement d'intensité plus modérée.

Des chercheurs de l'université de McMaster (Hamilton) ont voulu évaluer les bienfaits sur la santé des entraînements rapides très intenses, SIT (sprint interval training), en comparaison avec les entraînements de moindre intensité et continus, ou MICT (moderate-intensity continuous training). Ce dernier type d'exercices est celui qui figure actuellement dans les recommandations de santé publique de différents pays.

Les scientifiques ont fait appel à 27 hommes de type sédentaire et ont surveillé leur santé cardiorespiratoire et leur sensibilité à l'insuline, une faible valeur étant habituellement associée au diabète de type 2, et parfois au diabète de type 1. Un groupe de neuf participants a suivi des séances de sport intensif (SIT) pendant 12 semaines, alors que 10 autres suivaient un entraînement plus modéré et continu (MICT). Les sujets restants formaient le groupe témoin qui ne faisait pas de sport. Ces séances se tenaient trois fois par semaine pour les deux premiers groupes.

30 minutes par semaine : est-ce vraiment impossible à trouver dans l’emploi du temps de la semaine ? © Olga Mark, Shutterstock

Mêmes bénéfices cardiovasculaires en 5 fois moins de temps

Les participants du premier groupe réalisaient un entraînement SIT de 10 minutes au total, comprenant un échauffement de 2 minutes, suivi de trois sprints de 20 secondes à vélo, puis de 2 minutes de pédalage continu à un rythme moins soutenu pour retrouver leur souffle, et pour finir avec 3 minutes de récupération. Le deuxième groupe effectuait 45 minutes de pédalage continu, précédé du même échauffement de 2 minutes et suivi de 3 minutes de récupération.

Au terme des 12 semaines de test, les résultats ont montré que même si les sujets du groupe 2 avaient passé cinq fois plus de temps à faire du sport, la santé cardiovasculaire des deux groupes avait augmenté de la même manière. De même, les deux groupes enregistraient une augmentation similaire de sensibilité à l'insuline.

« La plupart des personnes citent le manque de temps comme la principale raison de leur inactivité physique, explique Martin Gibala, le principal auteur de ces recherches. Notre étude montre qu'une approche fractionnée peut être plus efficace, avec des bienfaits sur la santé et la forme comparables à une approche traditionnelle, en moins de temps. Les exercices très intensifs et brefs sont incroyablement efficaces. » Le chercheur ajoute que ces principes peuvent aussi s'appliquer à de nombreuses formes d'exercice. « Gravir quelques escaliers pendant sa pause déjeuner est un entraînement rapide et efficace [...] et offre des bienfaits significatifs pour la santé », conclut-il.

Ces résultats sont parus dans l'édition en ligne de la revue Plos One.

Cela vous intéressera aussi

Interview : trois conseils pour vivre plus longtemps  Vivre bien et longtemps est certainement une préoccupation universelle, mais malheureusement nous ne sommes pas tous égaux face à la vieillesse et l'espérance de vie n'est pas la même pour tout le monde. Futura-Sciences a interviewé Vera Gorbunova, chercheuse en biologie, lors de son allocution à TEDxCannes, afin qu’elle nous donne quelques conseils pour vivre plus longtemps.