La climatisation permet d'apporter de la fraîcheur lors des épisodes de fortes chaleurs. © Goffkein, Adobe Stock
Maison

Climatisation : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Bâtiment , pollution de l'air , climatisation

Bien que l'on puisse trouver des traces d'un système naturel de climatisation dès le XVIe siècle, la version moderne est due à l'Américain Willis Haviland Carrier qui a mis au point le premier climatiseur. Ce système s'est développé sur l'idée d'assécher l'air afin d'en éliminer l'humidité. À l'origine, la climatisation était utilisée dans certains domaines professionnels comme l'imprimerie ou le cinéma. Ce n'est que plus tard qu'elle a conquis le grand public et qu'elle s'est invitée au sein des foyers pour apporter de la fraîcheur dans une pièce où la température est trop élevée, ou pour réguler le niveau d'humidité et de poussières de la pièce. Depuis, la climatisation a beaucoup évolué.

Aujourd'hui, dans les hôtels, restaurants, ou plus largement dans les lieux publics soumis à des températures élevées, la climatisation est devenue un équipement indispensable. On la retrouve également dans une grande partie des véhicules automobiles. Le terme conditionnement d'air est plutôt réservé au secteur industriel ou à des locaux particuliers comme les laboratoires.

De nombreux Français ont décidé d'équiper leur lieu de vie d'un système de climatisation. Les périodes de fortes chaleurs étant de plus en plus fréquentes, la climatisation s'avère être une solution gagnante et peu coûteuse. Elle offre plus de confort pour traverser les pics de chaleur. Les personnes fragiles apprécient les espaces climatisés où l'air est purifié et dans lesquels une température agréable est maintenue.

On doit la première climatisation, inventée en 1902, à l'Américain Willis Haviland Carrier. © Smial, CC by-sa 2.0, Wikimedia Commons

Principe de la climatisation

Ce système repose sur un mécanisme qui doit être capable de contrer les charges thermiques et hydriques d'une pièce tout en assurant un renouvellement de l'air. Dans la majorité des cas, le climatiseur doit pouvoir réguler le degré de pollution de l'air, sa température, son degré d'hygrométrie ainsi que sa teneur en poussière. La technique utilisée par le climatiseur provient de la technique des pompes à chaleur. Aujourd'hui, de plus en plus de climatiseurs sont dits « réversibles », dans le sens où leur mécanisme permet de rafraîchir une température, mais aussi de l'augmenter lorsqu'elle est trop basse (système de chauffage).

Le fonctionnement de la climatisation

Les systèmes de climatisation reprennent le fonctionnement des réfrigérateurs. Un fluide frigorigène circule dans le climatiseur et permet de refroidir l'air chaud absorbé par l'appareil grâce au compresseur. Les calories de chaleur sont évacuées à l'extérieur de l'espace de vie et l'air froid produit est diffusé dans la pièce. Le cycle de production d'air froid est répété jusqu'à ce que la température souhaitée soit atteinte. La climatisation fonctionne en circuit fermé.

La climatisation réversible

Grâce à la vanne d'inversion de cycle, le système de climatisation réversible peut se transformer en pompe à chaleur. L'installation réversible peut alors assurer le chauffage dans les pièces de vie durant l'hiver. C'est une véritable économie puisque ce type de système est peu gourmand en énergie. L'installation peut ainsi fonctionner en continu quelle que soit la saison. C'est la solution la plus économique pour réduire vos factures d'électricité et optimiser votre investissement.

Une climatisation réversible pour faire des économies. © Goffkein, Adobe Stock

Installation d’un système de climatisation

La mise en service de la climatisation doit être réalisée par un professionnel. De nombreux paramètres sont à prendre en compte lors de l'installation du système de climatisation :

  • la bonne installation des blocs extérieurs ;
  • le passage d'air ;
  • l'évacuation des condensats ;
  • la connexion entre les différentes unités ;
  • l'étanchéité de l'ensemble ;
  • l'élimination de l'air présent dans les tuyaux.

Si vous vivez au sein d'une copropriété, il est nécessaire de disposer de l'accord du syndic pour installer un système de climatisation. En tant que propriétaire, vous devez obtenir un accord auprès de la mairie de votre commune.

Les climatiseurs mobiles peuvent être une alternative à l'installation d'un système de climatisation. Ces derniers ne nécessitent pas l'intervention d'un professionnel.

Utilisation de la climatisation

Lors de la mise en marche de la climatisation, il est nécessaire de fermer les portes et les fenêtres de la pièce. L'efficacité de votre climatiseur est optimale dans un espace clos. Vous pouvez régler la température souhaitée à 7 °C de moins que la température extérieure. Il est recommandé d'éteindre la climatisation durant la nuit. Les températures chutent le soir, il est alors préférable d'ouvrir les fenêtres et de profiter de l'air extérieur. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 10 astuces pour survivre à l'été sans climatiseur  Tout le monde ne dispose pas d'un climatiseur chez soi. Voici donc 10 astuces pour lutter efficacement contre la chaleur cet été. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !