Une pompe à chaleur fonctionne à la manière d'un réfrigérateur. Le fluide circule à l'extérieur et prend la température de l'air ou de l'eau. Il est évaporé après la baisse de pression imposée par le compresseur (son piston descend). Sa température est diminuée, la source externe se refroidit. En remontant, le piston échauffe le fluide qui est alors envoyé dans la maison. © caifas, Adobe Stock
Maison

Pompe à chaleur : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :chauffage , Maison , dispositif thermodynamique

La pompe à chaleur (parfois appelée PAC) est un appareil qui utilise un dispositif thermodynamique, qui permet de transférer de la chaleur provenant d'un milieu froid vers un lieu à chauffer. Autrement dit, c'est le contraire d'un réfrigérateur. Il s'agit d'un système de chauffage écologique permettant de réchauffer un habitat et dans certaines situations de chauffer l'eau sanitaire ou une piscine. Le principe de la pompe à chaleur est d'extraire de l'énergie à l'extérieur d'un logement pour le diriger vers l'intérieur en utilisant un radiateur ou tout autres dispositifs chauffants. 

C'est dans la nature que la pompe à chaleur vient récupérer de l'énergie, cette solution permet de réaliser jusqu'à 60% d'économies sur la facture énergétique, un investissement sur le long terme. 

Principe et fonctionnement de la pompe à chaleur

La chaleur est le plus généralement captée dans l'air (aérothermie) ou dans le sol (géothermie). Le système de la pompe à chaleur est également appelé cycle frigorifique, technique utilisée dans les climatiseurs ou encore les réfrigérateurs. La pompe à chaleur fonctionne sur un principe de transfert d'énergie thermique, à l'aide d'un changement d'état du fluide. Pour cela, un fluide frigorigène est installé dans la pompe à chaleur. Ce dernier, qui coule dans les circuits, permet une bonne régulation.

Les différents types de pompes à chaleur

Il existe différents systèmes de pompe à chaleur :

  • la pompe à chaleur géothermique qui utilise l'énergie du sol pour chauffer la pièce (par captage horizontalcaptage vertical ou captage sur nappe), comme la pompe à chaleur eau glycolée-eau, la pompe à chaleur sol-sol et la pompe à chaleur sol-eau. Plusieurs options sont envisageables, le captage horizontal, dans le cas où la surface du jardin est plus de deux fois plus importante par rapport à la surface du logement, le réseau captage est situé entre 60 cm et 1,20 mètre de profondeur. Le captage vertical est utilisé lorsque la surface du terrain est moins grande, on enfouit les capteurs jusqu'à 100 mètres sous terre. Cette installation a l'avantage de bien fonctionner à toute saison, sans avoir besoin d'un chauffage d'appoint. 
  • les pompes à chaleur aérothermiques (pompe à chaleur à air-air et pompe à chaleur air-eau), qui utilisent l'énergie de l'air. Ce type de matériel permet d'acheminer l'air extérieur vers l'intérieur grâce à des ventilo-convecteurs. Certains modèles peuvent offrir la climatisation l'été en inversant le système, ce qui peut s'avérer intéressant. C'est ce que l'on appelle une PAC réversible.
  • la pompe à chaleur au gaz naturel.
  • la pompe à chaleur hydrothermique peut être utilisée lorsque l'habitation est située à côté d'un point d'eau. Le système vient puiser la chaleur présente dans l'eau pour l'utiliser comme source de chaleur à la maison ainsi que pour l'eau sanitaire. Pour rafraîchir, on peut l'utiliser en sens inverse l'été. Des démarches administratives doivent être effectuées pour la mise en place d'une PAC hydrothermique.

Il existe également des pompes à chaleur réversibles qui permettent indifféremment de chauffer ou de refroidir un espace selon la température extérieure.

Installation

Le raccordement s'effectue par un chauffagiste, les contraintes techniques sont différentes en fonction du type de pompe à chaleur à installer. L'isolation du logement est primordiale avant tout installation d'un nouveau système de chauffage, la pose de la PAC sera l'étape suivante afin de pouvoir réaliser des économies d'énergie. 

Il est important de déterminer un bon emplacement pour la pompe à chaleur, le chauffagiste va prendre en compte l'impact sonore de l'installation qui va être plus ou moins bruyante en fonction du modèle. Le mur extérieur du garage est généralement un choix judicieux sachant que c'est un endroit peu fréquenté. Cependant, vérifier que les habitations des voisins sont suffisamment éloignées est nécessaire. Les modèles de pompe à chaleur récents sont de plus en plus silencieux, leurs performances sont meilleures et leur design moderne. 

L'installation d'une pompe à chaleur est possible sur un réseau de chauffage déjà existant comme par exemple au fioul ou gaz. Dans ce cas, le professionnel vérifie la compatibilité des différents appareils. Cependant, si le chauffage existant est électrique ou au bois, des coûts supplémentaires sont à prévoir.

Des aides financières sont possibles sachant que l'installation d'une PAC fait partie de la catégorie des rénovations énergétiques. 

L’entretien d’une pompe à chaleur

Régulièrement, les pompes à chaleur doivent être entretenues tous les 2 ans ou 5 ans, en fonction du modèle et notamment de la puissance du PAC. Certains choisissent de souscrire à un contrat d'entretien auprès d'un professionnel. Le prix à prévoir pour l'entretien se situe entre 150 € et 250 € par an. Une pompe à chaleur a une durée de vie de 17 ans. 

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !