Les pompes à chaleurpompes à chaleur sol-sol sont de la famille des pompes à chaleur géothermiques. Elles sont performantes - avec un COPCOP entre 3 et 4 - et présentent une belle rapidité de chauffe. Elles peuvent ainsi être installées même dans des climatsclimats relativement froids. En revanche, elles ne sont généralement pas réversiblesréversibles.

La technique sol-sol - encore qualifiée de technique à détente directe - est basée sur un circuit unique composé d'un réseau de captage horizontal, d'où la nécessité de disposer d'un terrain relativement vaste et de planchers chauffantsplanchers chauffants en tubes de cuivrecuivre gainé, remplis d'un fluide frigorigène.

De fait, ce type de PACPAC (famille des pompes à chaleur géothermiques) contient une quantité non négligeable de fluide frigorigènefluide frigorigène et supporte très mal la moindre fuite.

Les capteurscapteurs extérieurs jouent le rôle d'un gigantesque évaporateur, les émetteurs de chaleur celui de condenseur.

Mieux vaut disposer de planchers chauffants si l'on opte pour la pompe à chaleur sol-sol. Ici, du parquet chauffant. © Lucadp, Shutterstock

Mieux vaut disposer de planchers chauffants si l'on opte pour la pompe à chaleur sol-sol. Ici, du parquet chauffant. © Lucadp, Shutterstock

Détails de fonctionnement

L'évaporation et la condensationcondensation s'effectuent progressivement, ce qui permet d'optimiser l'efficacité du dispositif. La conversion du fluide est assurée par un module regroupant l'ensemble des éléments d'une pompe à chaleur (compresseur, détendeurdétendeur, etc.) à l'exception des deux échangeurs. Le système prend place dans un local technique, la cave ou le garagegarage. Plusieurs compresseurs peuvent être employés pour chauffer différentes zones de l'habitation. Ce système offre un rendement optimal à partir d'une surface de captage d'une fois et demie celle à chauffer.

Entretien d’une PAC sol-sol

Pour assurer un fonctionnement optimal à votre pompe à chaleur sol-sol, il est conseillé de prévoir, comme pour tout système de chauffage centralisé, un entretien régulier, une fois par an. À cette occasion, c'est notamment l'étanchéitéétanchéité du réseau de fluide frigorigène qui sera vérifiée. Un contrôle imposé par la loi (pour les pompes contenant plus de 2 kilos de fluide), pour éviter toutes fuites néfastes pour l'environnement.