Maison

PAC : pompe à chaleur géothermique

Dossier - De la pompe à chaleur au puits canadien
DossierClassé sous :chauffage , Maison , Pompe à chaleur

Découvrez, dans ce dossier introductif, les différents types de pompes à chaleur, de la pompe à chaleur aérothermique à la pompe à chaleur géothermique.

  
DossiersDe la pompe à chaleur au puits canadien
 

En quelques années, la géothermie s'est hissée au troisième rang des énergies renouvelables, derrière la biomasse et l'hydraulique. Les problèmes techniques qui handicapaient la filière (corrosion des équipements, rentabilité faible...) sont réglés.

Exemple d'énergie géothermique. © Aurielaki, Shutterstock

L'énorme quantité de chaleur emmagasinée par le sol terrestre est aujourd'hui exploitée à grande échelle en Amérique, en Asie et en Europe. On estime à près de 17.000 mégawatts thermiques (MWth) la production des installations implantées, pratiquement à parts égales, sur ces trois continents (source : Ademe).

Les ressources géothermiques en France. © Ademe/BRGM

Principe de la géothermie

La géothermie, dans son sens originel, puise la chaleur à des profondeurs magmatiques. De type basse, moyenne ou haute énergie, elle assure le chauffage urbain, alimente des usines, des stations thermales, produit de l'électricité.

Les systèmes dédiés au secteur résidentiel utilisent en fait la chaleur solaire accumulée pendant des années dans la croûte terrestreLeur qualification de géothermiques est donc impropre mais communément admise. De type très basse énergie, ils permettent de chauffer et rafraîchir, à de faibles coûts d'exploitation, l'habitat individuel et le petit collectif, en construction neuve comme en rénovation.

Principe d'une pompe à chaleur géothermique. © www.dominguez-energie.com

Deux sources d’énergie pour l’habitat

Quatre technologies sont actuellement accessibles au secteur résidentiel :

  • Trois utilisent la chaleur du sol par captage, plus ou moins profond, horizontal ou vertical : elles sont dites eau glycolée-eau, à détente directe (sol-sol) ou sol-eau.
  • La quatrième, eau-eau, puise directement l'énergie dans les nappes phréatiques. Une étude géologique détermine le choix du système, qui dépend de la surface de terrain disponible et de la nature du sous-sol. À partir des capteurs, la chaleur souterraine est véhiculée par l'intermédiaire d'un fluide caloporteur jusqu'à la PAC. Le générateur la restitue ensuite à l'intérieur de la maison pour alimenter une installation de chauffage central, la production d'eau chaude sanitaire, etc.

Comparatif des systèmes géothermiques

Comparatif des systèmes géothermiques. © Ademe