Sciences

Concours : un week-end détente en pleine nature à gagner !

ActualitéClassé sous :Vie du site , lpo , oiseau

Deux jours dans les montagnes du Haut-Forez, une région remarquable, dans le département de la Loire mais touchant le Puy-de-Dôme, cela vous tente ? Belles balades dans la nature, paysages superbes, faune et flore intéressantes sont garantis ! C'est ce que propose la Ligue de Protection de Oiseaux comme cadeau pour notre grand concours Futura-Sciences « L'énigme de la page cachée ».

1 - Qui est la LPO ?

Créée en 1912 pour protéger les macareux moines des Sept-Iles (Côtes-d'Armor) d'une chasse printanière à outrance, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) est aujourd'hui présente sur 64 départements à partir de délégations, groupes, relais, sites et antennes, réunis autour d'une association nationale reconnue d'utilité publique. Elle regroupe 38.000 adhérents et a pour but la protection des oiseaux et plus globalement de la biodiversité. Depuis 1992, la LPO est le représentant officiel de BirdLife International en France, réseau d'associations de protection de la nature dans une centaine de pays à travers le monde.

Macareux moines, oiseau symbole de la LPO - Crédits Emile Barbelette/LPO - Tous droits réservés

La LPO s'investit dans les grands enjeux de préservation de la nature (Natura 2000, réchauffement climatique, PAC...) et mène au quotidien des actions d'accueil d'oiseaux blessés en centre de sauvegarde, d'éducation à l'environnement, de gestion de sites naturels, de découverte de l'environnement à partir du tourisme nature dans les régions...

2 - Les cadeaux de la LPO

  • 1 Prix Découverte : Week-end Nature, Bien-être et Art de vivre, dans le Haut-Forez - 2 jours une nuit, pour deux personnes - Hébergement en pension complète en chambre et table d'hôtes classé 3 clés - Date à choisir avec la LPO - Cadeau nominatif ne pouvant être donné à un tiers ;
  • 4 Prix du routard : 1 blouson polaire LPO - 1 guide itinéraire - 1 porte-clés ;

Crédits JB Martineau - Christophe Sidamon-Pesson - LPO - Tous droits réservés

3 - Objectifs de la LPO

Grâce à la LPO, de nombreuses espèces ont été sauvées en France, comme le faucon pèlerin, dont les effectifs n'étaient que de 120 couples à la fin des années 1960, et qui, après des années de lutte pour la protection des rapaces, l'interdiction des pesticides, la surveillance assidue des aires, compte aujourd'hui 1.400 couples. Le faucon crécerellette a lui aussi été sauvé de l'extinction grâce à un plan de restauration, passant de 3 couples dans les années 1980 à 166 couples aujourd'hui. La réussite de la réintroduction des vautours dans les Grands Causses sert désormais d'exemple à d'autres pays (notamment dans les Balkans) qui protègent à leur tour ces grands planeurs.

Vautour fauve, dont la réintroduction dans les Grands Causses fait aujourd'hui figure d'exemple. Crédits Fabrice Cahez/LPO - Tous droits réservés

Dernièrement, c'est l'outarde canepetière qui bénéficie de la mobilisation de la LPO, avec l'ouverture d'un centre d'élevage qui doit permettre d'enrayer le déclin de cette espèce des plaines cultivées.

Plusieurs dizaines d'autres espèces profitent des actions de la LPO, tant dans la protection de leurs milieux (râle des genêts...) que pour la protection contre le braconnage (grâce à la lutte de la LPO, le nombre de pylônes pour le tir des tourterelles dans le Médoc est passé de 3.500 en 1985 à 80 aujourd'hui).

La LPO est également gestionnaire ou propriétaire de nombreux espaces naturels en marais poitevin, charentais et breton, et gère six réserves naturelles : Moëze-Oléron, marais d'Yves, Lilleau des Niges, baie de l'Aiguillon (Charente-Maritime), marais de Müllembourg (Noirmoutier) et Sept-îles (Côtes d'Armor). Grâce à une gestion hydraulique adaptée, à des travaux agricoles adéquats et à une collaboration avec les agriculteurs locaux, de nombreuses espèces y trouvent des milieux propices à leur hivernage ou leur nidification. Ainsi, le nombre de limicoles hivernants sur la réserve naturelle de Moëze-Oléron a quintuplé entre 1985 et 2005, le nombre d'oies cendrées dans la réserve naturelle de la baie de l'Aiguillon a été multiplié par dix en sept ans, etc.

Groupe d'observateurs dans les marais de Rochefort - Crédits LPO - Tous droits réservés

A une autre échelle, son réseau de Refuges LPO permet de protéger les espèces communes des parcs et jardins, vergers... grâce à une charte signée entre le propriétaire et la LPO. Aujourd'hui, il existe plus de 10.000 Refuges LPO, qui totalisent une surface de près de 30.000 hectares.

La LPO se montre aussi présente sur le front institutionnel. Elle est présente lors des grands débats environnementaux (la loi sur l'eau, la politique agricole...), a permis de sauver 7,4 millions d'euros du budget du ministère de l'Ecologie suite à son intervention auprès des parlementaires en 2005...

Enfin, elle est en première ligne en cas de marée noire, grâce à deux unités mobiles de soins, véritables Samu des oiseaux, et a réussi à obtenir la reconnaissance par la justice des dommages causés par les dégazages, permettant de faire condamner les navires hors la loi.

4 - Découvrir le site de la LPO et les séjours nature LPO 2007

Partir, découvrir la nature en France, accompagné d'animateurs de terrain expérimentés, tout en contribuant à la protection de l'environnement, c'est possible ! La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) propose de joindre l'utile à l'agréable, et de découvrir ses nouvelles destinations de voyages dans son guide 2007 des séjours nature.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi