Climatiseur monobloc réversible. © Unico

Maison

Comment installer une climatisation réversible ?

Question/RéponseClassé sous :Thermique , Bricolage , climatisation

Apportant fraîcheur en été et chaleur en hiver, le climatiseur réversible offre un vrai confort de vie. La pose d'un modèle monobloc est facile à réaliser par un particulier. Mais l'installation d'un système split doit être confiée à un professionnel agréé, réglementation oblige.

Il existe différents types de climatiseurs réversibles. Les appareils monoblocs, mobiles ou fixes ne sont soumis à aucune réglementation particulière. Ce n'est pas le cas des climatiseurs splits (mot anglais signifiant partagé). Ces derniers se composent d'une ou plusieurs unités intérieures reliées à une unique unité extérieure. Qu'ils soient de type mobile ou fixe, le bruit émis par l'unité extérieure nécessite une autorisation (communale, de copropriété...) à cause des risques de nuisance pour le voisinage (art. R 1334-31 du Code de la santé publique).

Le « split system » : une installation encadrée par la loi

L'installation d'un système split fixe est assujettie à la Directive ErP (Energy Related Products) du 01/01/2013, mise en place pour lutter contre le réchauffement climatique et dont les exigences ont été renforcées en 2014.

• Les unités intérieures sont de différents types : caisson mural à fixer en hauteur (voir schéma), cassette pour plafond, console semblable à un radiateur. Elles intègrent un échangeur évaporateur pour rafraîchir, condenseur pour réchauffer. La notice de montage indique où placer ces unités pour optimiser le fonctionnement de la clim. 

• L'unité extérieure se compose d'un groupe compresseur, fonctionnant comme une pompe à chaleur air-air. L'appareil est relié à chaque unité intérieure par deux tuyaux isolés (aller et retour) véhiculant un gaz frigorigène (R410A ou R32). Cheminant sous gaine ou goulotte, en compagnie du câble de liaison électrique 2 P + T, ils traversent le mur d'adossement pour rejoindre l'intérieur de la maison. Le groupe peut se placer au sol, sur une surface dure et stable, ou sur un support spécial (mural) adapté à son poids. 

• L'alimentation électrique se raccorde dans une sortie de câble. Le circuit doit être protégé au tableau de répartition par un disjoncteur divisionnaire de calibre adapté, couvert en amont par un dispositif différentiel 30 mA.

En mode rafraîchissement, le caisson capte l'air chaud ambiant qui cède ses calories à l'échangeur condenseur avant d'être renvoyé refroidi dans la pièce. Conjointement, la chaleur en excès est rejetée à l'extérieur par le groupe compresseur. En mode chauffage, le processus s'inverse. © M.B.

• Le climatiseur se définit par sa puissance et ses coefficients de performance. Les fabricants indiquent généralement deux sortes de puissance (en kW ou Btu/h). La puissance restituée nominale correspond à la capacité frigorifique (mode froid) ou calorifique (mode chaud) du climatiseur. La puissance absorbée rend compte de l'énergie nécessaire pour faire fonctionner l'installation. Désormais, afin de permettre une estimation plus juste de la consommation, les fabricants doivent mentionner sur l'étiquette énergie obligatoire (règlement EU n° 206/2012 du 6 mars 2012) les cœfficients saisonniers SCOP et SEER. Exit donc les anciens coefficients EER et COP.

Simple et rapide à poser, le climatiseur monobloc sans unité extérieure

Cet appareil mural se présente d'un seul bloc. Tous les composants nécessaires à la climatisation réversible sont regroupés dans le caisson, livré prêt à poser. 

• L'essentiel du travail consiste à percer deux gros trous dans le mur d'adossement, pour les conduits d'entrée et de sortie d'air extérieur, ainsi qu'un troisième beaucoup plus petit destiné au tube d'évacuation des condensats.

• En mode chauffage, le climatiseur récupère les calories contenues dans l'air extérieur et les souffle à l'intérieur de la pièce en délivrant plus de chaleur qu'il ne consomme d'électricité. Pour rafraichir, il capte l'air chaud ambiant et le restitue une fois refroidi. L'appareil possède également une fonction de déshumidification.

 Les grilles d'air s'ouvrent quand la climatisation est en marche et se ferment dès qu'on l'éteint. © M.B.

• Positionnez le gabarit de pose à l'emplacement préconisé et marquez les points de perçage des conduits d'air.

• Selon la dureté du mur, effectuez les perçages à l'aide d'un trépan ou d'une carotteuse (disponible en location). Le diamètre requis est en général de 16 ou 20 cm selon le modèle. Utilisez un forêt à béton de Ø 30 mm pour percer le passage du tuyau d'évacuation des condensats. À noter : les perçages doivent respecter un angle d'inclinaison de 3 à 5° de l'intérieur vers l'extérieur de la maison.

• Après avoir contrôlé le bon alignement et la précision des perçages, effectuez un bon dépoussiérage. Puis repérez et percez les trous de fixation du caisson.

• Enfoncez des chevilles adaptées à la nature mur et fixez les supports (brides ou rails) du caisson.

• Préparez et installez les conduits de ventilation, comme expliqué dans la notice, et posez les grilles d'air. Prenez soin d'étanchéifier le pourtour des grilles au mastic silicone.

• Une fois le tuyau des condensats en place, montez le caisson sur ses supports tout en procédant au raccordement des conduits d'air.

• Vous n'avez plus qu'à brancher le cordon d'alimentation dans une prise de courant, installée à proximité, et à effectuer des essais de fonctionnement à l'aide de la télécommande.

• Outre les instructions de montage, veillez à respecter les consignes d'utilisation et d'entretien du climatiseur.

  • La manipulation de fluides frigorifiques est très réglementée, pour des raisons de sécurité et de protection de l’environnement.
  • C'est pourquoi l’installation et la mise en service d’un climatiseur split, réversible ou non, doivent être réalisées par un professionnel titulaire d’un certificat de capacité qualiclimat froid.
  • Si l'on prenait la décision de faire soi-même le travail, le non-respect des consignes du fabricant entraînerait l'annulation de sa garantie.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi