Cela vous intéressera aussi

Le terme de dureté s'emploie dans divers domaines. Il est essentiellement utilisé pour qualifier l'eau, mais on parle aussi de dureté en minéralogie et en physiquephysique.

Dureté de l'eau, ou titre hydrotimétrique

La dureté d’une eau est sa concentration en ions calciumcalcium (Ca2+) et magnésiummagnésium (Mg2+). Elle se mesure en degrés français (°f) : 1 °f équivaut à 4 mg d'ionsions calcium ou 2,4 mg d'ions magnésium par litre.

Plus ce titre hydrotimétrique (TH) est élevé, plus une eau est dure.

Les eaux douces (moins de 15 °f) se caractérisent par une faible minéralisation et par une forte capacité à dissoudre les minérauxminéraux, dont les métauxmétaux lourds tels que le plombplomb des anciennes canalisations d’eau.

Minéralogie

En minéralogie, la dureté est la résistancerésistance offerte par un minéralminéral à la rayure. L'échelle de Mohs classe les duretés par rapport à celles de dix minéraux tests (10 : diamantdiamant, 9 : corindon, 8 : topaze, 7 : quartzquartz, etc.).

Physique

Qualifie la capacité d'un matériaumatériau à résister à la déformation.

Les méthodes d'essai pour déterminer la dureté sont :

  • l'essai Brinell : on étudie la pénétration, sous un effort F, d'une bille de diamètre D dans le matériau, on mesure le diamètre D de l'empreinte et on calcule la surface S de la calotte sphérique, on pose HB (dureté Brinell) = F/S ;
  • l'essai Rockwell : on mesure successivement les pénétrations (e) d'une pointe diamant conique à 120° pour un effort F0 (e0), F1+FO (e1) et F0 (e2) (rémanencerémanence). On calcule e3 = e2 -e0, e = e3/0,002, et on pose HRC (dureté Rockwell) = 100 - e ;
  • l'essai Vickers : on étudie la pénétration d'un diamant de forme pyramidale à base carrée sous un effort F, pendant un temps donné ; on mesure la dimension de la diagonale (d), on calcule la surface de l'empreinte S, et on pose HV (dureté Vickers) = F/S ;
  • l'essai Shore : on lâche une bille de massemasse m et de diamètre D, d'une hauteur H, on mesure la hauteur de rebond h. L'énergieénergie de la chute est absorbée par une déformation plastiqueplastique (sans empreinte) de la matièrematière.