Sciences

Baptême d'un minéral new-yorkais

ActualitéClassé sous :physique , minéral , talc

Un nouveau minéral, déterré il y a quelques années des méandres d'une mine de talc au nord de l'Etat de New York, vient de recevoir la reconnaissance officielle de l'International Mineralogical Association (IMA). Baptisé parvo-mangano-edenite, ce minéral de la famille des amphiboles est constitué d'oxygène et de silicium, ainsi que de fer, de manganèse et d'autres ions.

Sa composition particulière (10% de manganèse pour seulement 0,3% de fer) a conduit l'IMA à ajouter une nouvelle branche au groupe des amphiboles.
Des analyses, menées par l'équipe de chercheurs internationale à l'origine de la découverte, semblent indiquer que le minéral se serait formé en eau peu profonde, soutenant la thèse selon laquelle le Nord de l'Etat, au nord-est du lac Ontario, aurait été immergé sous les mers d'un climat subtropical à une époque reculée (approximativement un milliard d'années).

Les collections du Muséum de New York et le Smithsonian Institute de Washington, D.C se verront bientôt enrichis d'échantillons du nouveau venu.

Cela vous intéressera aussi