L'étude de la matièrematière et des matériaux revient avant tout à conduire une exploration en profondeur qui va de l'échelle nanoscopique - celle des atomesatomes empilés d'un barreau de ferfer par exemple- à des structures globales - comme la tour Eiffel !

La baie de Phang Nga Thailande. © René Ehrhardt, <em>Wikimedia commons,</em> CC BY 2.0

La baie de Phang Nga Thailande. © René Ehrhardt, Wikimedia commons, CC BY 2.0

Cette étude conduit à mettre l'accent sur la solidarité des échelles entre le micro et le macro en passant par tous les stades intermédiaires (les méso échelles).

L'étude de la matière explore des échelles micro et macro. © Wilson 44691 Libre de droit

L'étude de la matière explore des échelles micro et macro. © Wilson 44691 Libre de droit

Ce dossier évoquera le temps qui nous conduit du très lent (par exemple le vieillissement ou l'usure) au rapide (une rupture fragile) à travers leurs interactions temporelles.

Mais ce vaste domaine du savoir applicable ne se laisse pas enfermer dans les disciplines scientifiques traditionnelles (la physico-chimie, les sciences de la nature et du vivant ou encore la technologie) tout en les utilisant toutes.

L'ouvrage sur lequel s'appuie ce dossier (cf. dernière page) a été construit autour des fonctions des matériaux : se déplacer, se vêtir dont des exemples sont présentés ici ou encore se nourrir, habiter, embellir. Et, à chaque fois, nous décrivons comment ces disciplines traditionnelles et toujours très actives collaborent tout en établissant des liens entre les exemples naturels et les constructionsconstructions de l'homme et des êtres vivants.

Note : Cet ouvrage dont j'ai coordonné l'écriture a fait appel à des collègues qui ont comblé en bonne partie mes champs d'incompétence - Alice Pedregosa, Roland Poss, Dominique Rojat, Béatrice Salviat, Bernard ValeurBernard Valeur, Thomas Wideman - et à bien d'autres collègues qui ont enrichi par leurs travaux de recherches et les documents qu'ils nous ont fournis ce livre de science aimable en images.