La pression est une grandeur physique mesurée en pascal. © Estrellabuena, Fotolia

Sciences

Pression

DéfinitionClassé sous :physique , pression , manomètre

Pour le physicien, le terme pression renvoie à une force -- qui se mesure en newton (N) -- exercée sur une surface donnée -- mesurée en mètres carrés (m2). Dans le système international et depuis 1971, l'unité de mesure de la pression est le pascal (Pa). Ainsi une pression de 1 Pa correspond à une force de 1 N qui s'exerce sur une surface de 1 min 2 s. Le pascal est donc une unité de mesure caractéristique d'une faible pression.

De fait, d'autres unités de mesure de la pression plus appropriées peuvent être employées. Le bar (bar) notamment qui correspond à 105 Pa. Ou encore l'atmosphère (atm) qui équivaut à 101.325 Pa. Voire même le millimètre de mercure (mmHg) qui vaut 133 Pa.

La pression se mesure à l'aide d'un manomètre. Le plus ancien reposait sur la variation de hauteur d'une colonne de liquide sous la pression. Il a été inventé en 1643 par Evangelista Torricelli. Aujourd'hui, on parle plus de capteurs de pression ou de sondes de pression qui exploitent par exemple des variations de résistance ou de capacité électrique.

Une mesure de pression peut aussi bien être absolue que relative. Il existe alors une valeur de référence qui est généralement la pression normale correspondant par convention à 1 atm.

Au cœur du Soleil, la pression est de l'ordre de 1016 Pa ! © Pexels, Pixabay, CC0 Creative Commons

Le résultat des mouvements moléculaires

D'un point de vue microscopique, la pression est en fait le résultat de l'agitation incessante des atomes et des molécules et de leurs collisions, entre elles ou sur des obstacles. Le résultat d'un transfert de quantité de mouvement dans un gaz ou un liquide et ses effets sur des parois, réelles ou virtuelles. La pression s'exerce naturellement dans toutes les directions. Dans un gaz, elle augmente lorsque la vitesse à laquelle se déplacent les particules augmente. Lorsque la température du gaz augmente donc. Idem lorsque la masse volumique augmente puisqu'alors les collisions sont plus nombreuses.

Parmi les pressions les plus connues, remarquons celle que l'on appelle la pression atmosphérique. C'est la pression exercée par l'air contenu dans notre atmosphère. Sa valeur moyenne au niveau de la mer est de 101.325 Pa soit 1 atm et environ 1 bar. Notons qu'une pression atmosphérique élevée est synonyme de temps calme. En revanche lorsque la pression atmosphérique baisse, le temps tourne généralement à la pluie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kézako : comment la poussée d’Archimède fait-elle flotter les objets ?  C’est en 265 avant J.-C. qu'Archimède aurait découvert cette force éponyme, pressé par le roi Hiéron II de déterminer si sa couronne était en or ou en alliage. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent au cours de cet épisode de Kézako comment a eu lieu la découverte de la poussée d'Archimède et quels en sont ses enseignements.