Nos sociétés humaines sont confrontées en permanence à des risques majeurs, de deux types : les risques géologiques (ou naturels) et les risques artificiels. Quels sont-ils ? Quelle est leur fréquencefréquence et quelles sont leurs conséquences en France et dans le monde ?

Catastrophe nucléaire de Tchernobyl. © Eight8, Fotolia

Catastrophe nucléaire de Tchernobyl. © Eight8, Fotolia

Les risques naturels sont ceux directement liés à l'activité de notre planète : éruptions volcaniqueséruptions volcaniques, séismesséismes, tempêtestempêtes, ouragansouragans, etc. Les risques « artificiels » ou technologiques sont liés aux activités humaines, aux constructionsconstructions, aux stockages de produits inflammables ou radioactifs : rupture d'un barrage, incendie, explosion d'une usine chimique, accidentaccident dans une centrale nucléairecentrale nucléaire, marée noiremarée noire, etc.

Un exemple de risque technologique (risque géologique) : les restes du barrage de Malpasset (vallée du Reyran, près de Fréjus, département du Var) détruit le 2 décembre 1959. La catastrophe fit 423 victimes. © AB

Un exemple de risque technologique (risque géologique) : les restes du barrage de Malpasset (vallée du Reyran, près de Fréjus, département du Var) détruit le 2 décembre 1959. La catastrophe fit 423 victimes. © AB

Des catastrophes naturellescatastrophes naturelles peuvent être sources de risques artificiels ce qui en augmente encore l'impact. Par exemple une éruption volcanique peut déclencher un incendie, un glissement de terrain peut détruire un barrage ou des conduites d'eau et générer une inondationinondation, un séisme peut créer des courts-circuitscourts-circuits électriques, un tsunamitsunami peut détériorer une centrale nucléaire (cas du Japon le 11/03/2011).

Dans ce dossier vous pourrez découvrir tous les types de risques géologiques : tsunamis, volcansvolcans, glissements de terrain, séismes...