Planète

Catastrophes naturelles : de nombreuses victimes et des dégâts considérables

Dossier - Les risques géologiques
DossierClassé sous :géologie , tsunami , Volcan

-

Les risques géologiques majeurs sont de deux types : les risques naturels directement liés à l’activité de notre planète et les risques liés aux activités humaines. Dans ce dossier vous pourrez découvrir tous les types de risques géologiques : tsunamis, volcans, glissements de terrain, séismes...

  
DossiersLes risques géologiques
 

Il est toujours difficile de faire des bilans précis. Les catastrophes naturelles font chaque année dans le monde des dizaines de milliers de victimes, des millions de sinistrés et plus d'une centaine de milliards d'euros de dégâts.

Effets dévastateurs d'un tsunami à Meulaboh, Sumatra, Indonesia. © A. Bauer, DP
Le tsunami du 26 décembre 2004 à Sumatra, Indonésie : les débris laissés par les vagues lors de leur retrait sont considérables comme à Meulaboh dans un secteur détruit. © P. Wassmer

Les séismes sont les catastrophes les plus meurtrières

Au cours des deux décennies 1970-1990 (d'après B. Ledoux, 1995), voici la répartition des victimes et sinistrés.

  • les victimes : tempêtes et cyclones (50 %), séismes (35 %), inondations (14 %), volcans (1 %) (les glissements de terrain n'apparaissent pas spécifiquement ici car ils sont en majorité les conséquences d'inondations, de tempêtes, de séismes) ;
  • les sinistrés : inondations (75 %), tempêtes et cyclones (20 %), séismes (4 %), volcans (1 %).

Ainsi les inondations font relativement beaucoup plus de sinistrés que de victimes (beaucoup de personnes sauvées car l'événement est relativement progressif). Inversement les séismes laissent très peu de survivants car le phénomène est soudain. Les volcans n'interviennent que pour un faible pourcentage.

Les cartes de risques permettent de les présenter, de les localiser et aussi de les anticiper. En France, les zones à risques naturels sont présentées dans les PPRNP (Plans de prévention des risques naturels prévisibles).