Un tsunami correspond à une série de vagues qui envahissent la terre et pouvant provoquer d’importants dégâts matériels et humains. © Fotofuchs, Fotolia

Planète

Tsunami

DéfinitionClassé sous :géographie , tsunami , raz de marée

Le terme tsunami nous vient du japonais tsu nami qui signifie littéralement « vague du port ». Il désigne ainsi généralement un phénomène de type raz de marée. Il s'agit plus précisément d'un raz de marée dit géologique, car le tsunami est majoritairement engendré par un mouvement brutal du fond de la mer au cours d'un séisme, mais également d'une éruption volcanique sous-marine ou d'un glissement de terrain. De tels événements en effet entraînent le déplacement soudain d'une masse colossale d'eau.

Ainsi le tsunami se caractérise par une série de vagues de période longue, comprise entre 15 et 60 minutes. Des vagues d'abord peu perceptibles -- d'une hauteur de quelques centimètres à quelques dizaines de centimètres -- et qui se propagent à travers l'océan à des vitesses comprises entre 500 et 800 kilomètres-heure. Lorsque la profondeur de l'eau diminue, à l'approche d'un plateau continental, leur vitesse ralentie jusqu'à quelques dizaines de kilomètres-heure seulement. Leur amplitude en revanche augmente. Les vagues les plus hautes peuvent atteindre quelque 30 mètres.

Notez que les tsunamis peuvent être classés en fonction de leur amplitude -- comprenez de l'énergie totale qu'ils libèrent --, à l'image de ce qui se fait pour les séismes. Plusieurs échelles coexistent dont une qui associe magnitude et hauteur de la vague principale. La force de la vague en un lieu donnée a également de l'importance. Elle définit l'intensité du tsunami qui rend compte des conséquences de l'événement sur les vies et les sociétés humaines.

Il est à noter que les cyclones ou les explosions nucléaires peuvent aussi provoquer des désastres marins de type tsunami en donnant naissance à une vague soudaine, énorme et dévastatrice. © sdecoret, Fotolia

Mieux connaître les tsunamis pour mieux s’en protéger

Les tsunamis sont habituellement générés par de grands tremblements de terre. Des séismes d'une magnitude supérieure à 7 qui doivent survenir au fond d'un océan ou à proximité de la côte. Ils doivent également provoquer un mouvement vertical de l'eau sur une grande surface. Et ce sont les tremblements de terre sous-marins à foyers peu à très peu profonds (profondeur inférieure à 70 kilomètres) situés le long des zones de subduction qui génèrent les tsunamis les plus dévastateurs.

Les tsunamis représentant une menace importante pour les populations, un centre d'alerte international a été mis en place en 1965. Il recueille les informations sismiques de plus de 50 stations à travers le monde et lorsque la localisation et les paramètres d'un tremblement de terre apparaissent susceptibles de donner naissance à un tsunami, l'alerte est donnée aux zones côtières concernées voire à une région plus vaste.

Parmi les tsunamis les plus importants enregistrés par l'Homme, on peut citer celui qui, suite à l'éruption du Krakatoa, fit quelque 36.000 morts en 1883. Ou plus récemment, le tsunami de décembre 2004 provoqué par un séisme de magnitude 9 dans l'Océan indien. Il laissa derrière lui une région dévastée et plus de 230.000 morts et disparus.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kézako : les secrets de la création des tsunamis  Les tsunamis font partie des catastrophes naturelles les plus destructrices. Ces vagues pouvant atteindre une trentaine de mètres de hauteur viennent frapper les côtes avec une force que rien n’arrête. Unisciel et l’Université de Lille 1 nous dévoilent, avec le programme Kézako, les secrets de la création de ce phénomène.