Dans nos sociétés modernes, l’eau chaude est un élément de confort majeur. Pour en bénéficier chaque jour, il faut disposer d’un système de production adapté aux besoins et aux habitudes de consommation du foyer. L’appareil peut fonctionner de façon indépendante ou en relation avec un générateur de chauffage.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : quels traitements subissent les eaux usées ? Le traitement des eaux usées est un épineux problème. Riches en matières organiques mais aussinull

L'eau chaude sanitaire (ECS) peut représenter jusqu'à 25 % de la consommation énergétique d'un logement (source Ademe). Question investissement, deux paramètres sont à prendre en compte : le prix de l'équipement et son coût d'exploitation qui s'envisage dans la duréedurée. On peut opter pour un système de production à accumulation ou instantané. Sa capacité se détermine en fonction du nombre et du profil des utilisateurs, des usages en ECS (douche, bain ou les deux), des évolutions familiales... 

Quantité d’eau chaude à prévoir selon le type de logement et le nombre d’utilisateurs. © M.B., Futura Maison
Quantité d’eau chaude à prévoir selon le type de logement et le nombre d’utilisateurs. © M.B., Futura Maison

Eau chaude accumulée

Le chauffe-eau électrique se compose d'un ballonballon calorifugé qui chauffe son eau à l'aide d'une résistancerésistance et la maintient à une température constante. C'est le système le plus économique à l'achat. À titre d'exemple, un chauffe-eau électrique de 200 litres au meilleur prix se vend moins de 250 €. La pose s'effectue dans la journée, sauf impondérables d'ordre technique.

Le saviez-vous ?

La chaudière gaz à micro-accumulation (ou micro-accumulée) intègre un petit ballon de stockage qui permet d’obtenir l’eau chaude plus rapidement qu’avec un modèle instantané.

Le ballon de stockage couplé avec une chaudière, une pompe à chaleur ou des panneaux solaires fait office de réservoir « tampon ». Il peut, selon les cas, alimenter un circuit hydraulique de chauffage central aussi bien que le réseau d'eau chaude sanitaire. Ce type d'appareil existe en version double serpentin ou mixte (serpentin simple + résistance électriquerésistance électrique). Son prix d'achat est plus élevé, mais le recours à une énergie renouvelable (airair, biomassebiomasse, solaire...) le rend plus économique à l'usage qu'un cumuluscumulus non associé à un abonnement à tarif préférentiel (heures creuses...).

De gauche à droite : chauffe-eau électrique Atlantic « Chauffeo vertical » à anode titane (inusable) enrobée de magnésium, ballon solaire Vaillant « AuroTHERM  plus », chauffe-eau thermodynamique Thermor « Aéromax 5 ». © Atlantic ; Vaillant ; Thermor
De gauche à droite : chauffe-eau électrique Atlantic « Chauffeo vertical » à anode titane (inusable) enrobée de magnésium, ballon solaire Vaillant « AuroTHERM  plus », chauffe-eau thermodynamique Thermor « Aéromax 5 ». © Atlantic ; Vaillant ; Thermor

Eau chaude instantanée

Les chauffe-eau, chauffe-bain et chaudière instantanés offrent l'avantage de délivrer l'eau chaude à la demande. De faible encombrement, le chauffe-eau électrique instantané convient pour un petit logement : chambre d'étudiant ou studio. Son principal atout est de ne consommer l'énergie qu'au moment du puisage, contrairement au cumulus.

Pour des besoins élevés, un appareil fonctionnant au gazgaz (naturel ou liquéfié) est plus adapté. Le chauffe-eau ou chauffe-bain gaz instantané produit uniquement l'ECS. Son débitdébit, entre 3 et 17 litres/minute, se choisit en fonction des points de puisages à desservir. La chaudière gaz instantanée possède une double fonction : chauffage centralchauffage central et eau chaude sanitaire.

Eau chaude instantanée, de gauche à droite : chauffe-eau électrique Clage « CEX 9 », débit de 2,9 à 3,8 l/mn, puissance de 6,6 à 8,8 kW ; chauffe-eau gaz Saunier Duval « Opalia », 15 l/mn, 29 kW ; chaudière gaz à condensation De Dietrich « Vivadens MCR » de 27,4 à 38,2 kW en ECS. © Clage ; Saunier Duval ; De dietrich
Eau chaude instantanée, de gauche à droite : chauffe-eau électrique Clage « CEX 9 », débit de 2,9 à 3,8 l/mn, puissance de 6,6 à 8,8 kW ; chauffe-eau gaz Saunier Duval « Opalia », 15 l/mn, 29 kW ; chaudière gaz à condensation De Dietrich « Vivadens MCR » de 27,4 à 38,2 kW en ECS. © Clage ; Saunier Duval ; De dietrich