Les sciences participatives s'appuient sur des volontaires, non-scientifiques, pour collecter des données scientifiques. Une initiative accessible à tous qui permet de faire avancer la recherche dans de nombreux domaines. Comment cela fonctionne-t-il et où trouver un programme ? 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Humanité : quelle est notre relation avec la biodiversité ? La relation de l’humain à son environnement est-elle conflictuelle ? Pour répondre à cette quenull

Dans l'imaginaire collectif, la recherche scientifique se fait dans les laboratoires, loin des yeuxyeux du grand public. Il existe pourtant de nombreux programmes scientifiques qui ont besoin de l'engagement des citoyens pour être menés à bien. Ce sont les sciences participatives !

Connues aux États-Unis depuis la fin des années 70, elles sont apparues en France au début des années 2000 et connaissent un grand succès depuis. Les sciences naturelles et l'astronomie proposent de nombreux programmes de sciences citoyennes. Mais comment cela fonctionne-t-il ? 

Les sciences participatives sont accessibles à tous. Il suffit de suivre un protocole établi scientifiquement pour collecter des données qui seront ensuite analysées par les chercheurs. © Kate Wilcox, Adobe Stock
Les sciences participatives sont accessibles à tous. Il suffit de suivre un protocole établi scientifiquement pour collecter des données qui seront ensuite analysées par les chercheurs. © Kate Wilcox, Adobe Stock

Où trouver des missions de sciences participatives ?

Les sciences participatives comptent sur les citoyens pour collecter des données scientifiques, selon un protocole strict, qui seront ensuite traitées et analysées par des chercheurs professionnels.

Angélique Daubercies, chargée des Observatoires de la biodiversitébiodiversité pour l'association NOÉ, explique dans une interview le déroulement d'une mission de science citoyenne et tout l'intérêt scientifique de cette démarche. Selon elle, il y a des missions pour tous les profils et aucune compétence particulière n'est requise, à part la curiosité peut-être !

Voir aussi

Interview d’Angélique Daubercies – Chargée des Observatoires de la biodiversité chez NOÉ

De nombreux instituts scientifiques proposent des programmes de sciences participatives. Ils sont répertoriés sur le portail des Observatoires participatifs des espèces (ou Open), crée par le Muséum national d'Histoire naturelleMuséum national d'Histoire naturelle. Ce sont essentiellement des missions de sciences participatives sur la biodiversité, l'observation des espècesespèces animales ou végétales.

Pour ceux qui ont les yeux tournés vers le ciel, rendez-vous sur le site de Société Astronomique Française, qui répertorie les programmes en cours. Si vous souhaitez apporter votre pierre à l'édifice de la recherche scientifique, il existe forcément une mission faite pour vous !