Seule la femelle de Lampyris noctulica émet de la lumière au bout de son abdomen. © phototrip.cz, Fotolia

Planète

Science participative : signalez les vers luisants de votre jardin !

ActualitéClassé sous :insecte , ver luisant , lampyre

Si comme moi vous avez observé récemment un ver luisant dans votre jardin, sachez que vous pouvez le signaler en ligne grâce à un programme de science participative. Ces insectes utiles au jardinier ne sont nullement des vers mais des coléoptères.

Une tache verte lumineuse dans votre jardin cet été ? Ce ver luisant est précieux et vous pouvez signaler sa présence grâce à un formulaire en ligne, dans le cadre d'un programme de l'observatoire des vers luisants et des lucioles, soutenu par le CNRS. Même si vous n'avez pas vu de ver luisant dans votre jardin, vous pouvez participer et signaler l'absence de l'insecte lumineux sur votre terrain.

Ce programme lancé en 2015 a recueilli plus de 4.800 témoignages sur le territoire français, représentant 3.500 communes. Il est apparu que les vers luisants étaient moins fréquents dans certaines régions, en particulier au Nord. Les vers luisants sont utiles au jardin car ils consomment des escargots et des limaces.

La femelle attire le mâle par bioluminescence

Le ver luisant, aussi appelé lampyre, est un insecte de l'espèce Lampyris noctiluca qui possède un corps mou de couleur terne. Dépourvues d'ailes, les femelles émettent de la lumière à l'extrémité de leur abdomen. Les mâles possèdent des ailes et peuvent voler vers les femelles qu'ils ont repérées dans la nuit. Mais les lumières artificielles mettent en danger les vers luisants car elles gênent les mâles à la recherche des femelles dans la nuit.

Les vers luisants font partie de la famille des lucioles, des insectes coléoptères. Chez certaines lucioles, les femelles ont des ailes et les deux sexes émettent de la lumière. De manière générale, cette bioluminescence est liée à la réaction d'oxydation d'une protéine, la luciférine, catalysée par une enzyme, la luciférase.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kezako : la bioluminescence pourrait-elle servir d’éclairage au quotidien ?  Certains animaux, des végétaux et des bactéries sont capables de produire de la lumière. Cette bioluminescence, étudiée par les scientifiques, pourrait-elle remplacer nos ampoules ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous éclairent sur la question durant cet épisode de Kezako.