Planète

Quel est l’impact de la pollution lumineuse sur les organismes ?

Question/RéponseClassé sous :Pollution , lumière , pollution lumineuse
La prolifération des cadavres d’insectes et des araignées à la base de ce lampadaire montre l’impact de la pollution sur les insectes et l’environnement. © Lamiot, Wikimédia CC by-sa 3.0

La pollution lumineuse, perceptible par ses ciels nocturnes rose-orangé au-dessus des villes, affecte les organismes de deux façons essentiellement.

La pollution lumineuse trouble les repères des animaux

Tout d'abord, elle trouble les sens des animaux qui utilisent la lumière de la lune et des étoiles, et leur reflet sur l'eau, pour s'orienter, traquer leurs proies et fuir leurs prédateurs la nuit.

Bon nombre d'insectes nocturnes sont ainsi attirés par les lumières et meurent d'épuisement. Les amphibiens, quant à eux, se retrouvent aveuglés et ne peuvent plus distinguer leurs proies de leurs prédateurs. Chez les reptiles, cette pollution menace les tortues marines qui ne retrouvent plus les sites de pontes, tandis que les petits fraîchement éclos sont attirés par les villes et les routes, et non le reflet de la lune dans la mer.

Les oiseaux, enfin, profitent parfois de cette lumière nocturne pour accroître leur durée d'alimentation et se multiplier, comme c'est le cas pour les pigeons et les étourneaux. Les oiseaux migrateurs, en revanche, ne perçoivent plus les étoiles qui les guident, dérivent de leur route et s'épuisent.

La pollution lumineuse trouble les rythmes biologiques

Le deuxième impact de la pollution lumineuse concerne les rythmes biologiques. Une partie de ces rythmes qui contrôlent des cycles physiologiques dépendent en effet de la variation de la photopériode. En allongeant artificiellement la durée du jour, la lumière électrique altère ces cycles chez les organismes et troublent leur sommeil, leur reproduction, leur préparation aux variations de saisons, etc.

Ainsi, la chute des feuilles est retardée à proximité des réverbères, la reproduction des insectes est modifiée et le départ des migrations d'oiseaux est décalé.

Chez l'homme, la pollution lumineuse est suspectée d'altérer le système hormonal et la sécrétion de mélatonine, qui affecte le sommeil, la libido, le vieillissement et le développement de tumeurs.

L'impact sanitaire et écologique de la pollution lumineuse est peu à peu reconnu et intégré dans les politiques publiques et la législation, en conjonction avec la mise en place de mesures d'économie d'énergie et de réduction des émissions de CO2.

Cela vous intéressera aussi