Berlin en 1945. Le IIIe Reich a survécu huit jours à la mort d'Adolf Hitler. © Royal Air Force official

Sciences

Comment Adolf Hitler est-il mort ?

Question/RéponseClassé sous :histoire , Époque contemporaine , Seconde guerre mondiale
 

De nombreuses légendes ont entouré la mort d'Adolf Hitler. Que s'est-il vraiment passé ? Voici le récit de ses derniers jours.

Adolf Hitler s'est suicidé le 30 avril 1945 dans son bunker, à Berlin. L'Armée rouge est alors aux portes de la capitale du IIIe Reich. Le führer est en proie à de violentes crises de démence. Son entourage sait la guerre perdue, et la plupart tombent dans la débauche ou tentent de fuir.

Les derniers jours d’Hitler : entre débauche et démence

Le 16 avril 1945, Adolf Hitler quitte son quartier général de Ziegenberg, surnommé le nid de l'aigle, pour se réfugier dans son bunker à Berlin. Il a de plus en plus de mal à cacher les tremblements qui affectent son bras gauche. Le führer souffre également de troubles psychologiques : perte de mémoire et manque de concentration. Tantôt euphorique, persuadé que l'armée arrivera à repousser les Soviétiques, tantôt anéanti, Hitler n'a plus de prise sur la réalité.

Dans le bunker, les gardes et les officiers présents organisent de nombreuses soirées où l'alcool coule à flots et qui se terminent dans la débauche. Göring et Himmler tentent, durant ces jours-là, de prendre les rênes du pays, sans succès.

Photo de juillet 1947 du Führerbunker, dans le jardin de la chancellerie du IIIe Reich. © Bundesarchiv, Bild 183-V04744, CC by-sa 3.0

Le mariage d’Hitler avec Eva Braun

Dès les premiers jours passés au bunker, la maîtresse d'Hitler, Eva Braun, lui assure qu'elle ne le quittera pas. Ils s'épousent le 29 avril, dans le bunker, au cours d'un mariage de guerre à la procédure simplifiée. Après la cérémonie, Hitler dicte son testament politique. Il fait de l'amiral Karl Dönitz son successeur à la tête du Reich. Hitler nomme aussi les ministres qui devront constituer le gouvernement.

Le suicide d’Hitler

Le 30 avril, Adolf Hitler et Eva Braun se retirent dans leur salon en début d'après-midi. Vers 15 h 15, Goebbels, le ministre de la Propagande, accompagné d'autres dignitaires nazis, pénètre dans le salon et découvre les deux cadavres. Eva Braun s'est empoisonnée avec une capsule de cyanure alors qu'Hitler s'est tiré une balle dans la tête. A priori, il ne se serait pas empoisonné avant d'utiliser son pistolet. Les deux cadavres, conformément au souhait d'Hitler, sont incinérés dans le jardin de la chancellerie.

Les légendes autour de la mort d’Adolf Hitler

C'est l'Armée rouge qui pénètre dans Berlin en premier. Une unité est chargée de s'assurer de la mort d'Adolf Hitler et de récupérer le corps. Malgré l'identification du corps grâce à la mâchoire, Staline préfère faire courir le bruit qu'Hitler est toujours vivant et qu'il s'est échappé au Japon ou en Amérique du Sud. Jusque dans les années 1990, les rumeurs circulent sur le sujet. En 2000, la Russie expose au public un crâne qu'il présente comme celui d'Hitler. Mais le journal britannique The Observer assure qu'il s'agit du crâne d'une femme ayant entre 20 et 40 ans.

Anecdote : le premier mai, Joseph et Magda Goebbels tuent leurs six enfants et se suicident dans le bunker. Leurs corps sont incinérés dans le jardin de la chancellerie, comme celui d'Hitler.

Cela vous intéressera aussi