Le terme alcool aurait été inventé au XVIe siècle par Paracelse, alchimiste suisse, pour désigner l’alcool de vin (ou éthanol), récupéré par distillation du vin. À partir du XIXe siècle, un alcool désigne par extension tous les composés qui présentent les mêmes caractéristiques chimiques que l’alcool de vin (éthanol) ou l’alcool de bois (méthanol).

Sciences

Alcool

DéfinitionClassé sous :chimie , chimie organique , alcool
 

Kézako : comment fabrique-t-on de l'alcool ?  L’alcool est une classe de produits chimiques, il en existe donc plusieurs types. Qu'il soit destiné à être consommé comme boisson ou utilisé comme produit industriel, sa fabrication est différente. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, les différents procédés. 

En chimie organique, un alcool est une molécule dont la fonction caractéristique est un groupe hydroxyle OH (un atome d'oxygène lié à un hydrogène) porté par un atome de carbone. Ce dernier détermine les différentes classes d'alcools :

  • Alcools primaires : le carbone porte deux hydrogènes.
  • Alcools secondaires : le carbone porte un seul hydrogène.
  • Alcools tertiaires : le carbone n'est lié à aucun hydrogène.

Le plus simple des alcools, le méthanol (CH3-OH), figure dans une classe à part.

La molécule tire son nom de l'alcane dont il dérive, c'est-à-dire de la chaîne d'atomes de carbone formant le reste du composé. La terminaison -ol remplace le -e final : ainsi méthanol dérive de méthane, éthanol (CH3-CH2-OH) d'éthane, etc. Les alcools peuvent comporter un ou plusieurs groupes hydroxyle. Les diols, aussi appelés glycols, tel le méthanediol ou méthylène glycol, en ont deux ; les trialcools, comme le glycérol, trois.

L’éthanol, de formule brute C2H6O, est l’alcool le plus connu : on le consomme en boisson. © Wikimedia Commons

Synthèse des alcools

Les alcools peuvent être obtenus par hydrolyse d'un halogénoalcane, d'un organomagnésien ou d'un ester ; par réduction d'une cétone ou d'un aldéhyde ; ou encore par hydratation d'un alcène (par exemple l'éthylène pour l'éthanol). Cette dernière méthode est largement employée dans l'industrie chimique pour synthétiser les alcools très demandés, comme l'éthanol.

Généralement liquides, incolores, inflammables et toxiques, les alcools, en particulier l'éthanol, peuvent servir de solvants, d'antigels ou de combustibles. L'éthanol peut aussi être consommé (avec modération) dans les boissons, qu'on appelle alors communément alcools. Le méthanol, en revanche, est toxique. L'industrie agroalimentaire les fabrique par fermentation puis distillation des végétaux, fruits ou céréales, contenant des sucres.

Réactivité des alcools

Les alcools sont des acides faibles (car ils se dissocient difficilement dans l'eau), susceptibles de libérer un proton (ion H+) issu de la liaison -OH.

Ils jouent un rôle dans plusieurs réactions, dont certaines sont d'intérêt industriel :

  • estérification : alcool + acide donne ester + eau ;
  • réduction : ils donnent l'alcane correspondant, ainsi le méthanol est réduit en méthane, l'éthanol en éthane, etc. ;
  • déshydratation : par perte d'une molécule d'eau, on obtient un alcène ;
  • oxydation ménagée : selon la classe de l'alcool, on obtient un aldéhyde, un acide carboxylique ou une cétone.
Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :