Procolobus kirkii - Colobe roux de Zanzibar

Description

L'ancienne taxinomietaxinomie du colobe roux de Zanzibar était colobus badius. Ce singe, appartenant à la famille des cercopithécidés, est différent des 13 autres espècesespèces qui vivent sur le continent africain. EndémiqueEndémique de l'Ile aux Epices tanzanienne, le primateprimate est en danger d'extinctionextinction. Son habitat naturel est grignoté par les humains pour leurs besoins en terreterre cultivable et en boisbois de cuisson. La destruction des forêts et le morcellement des zones boisées, dont la mangrovemangrove fait partie, contribuent à la réduction critique des effectifs. Un récent comptage a recensé environ 1500 individus.

Portrait

L'une des caractéristiques les plus saisissantes de ce singe consiste en une couronne de longs poils blancs qui cernent le visage. Le visage est sombre mais présente des zones roséesrosées autour de la bouche et du neznez. Le pelage de l'arrière de la tête, de la nuque et du dosdos adopte une teinte rousse soutenue après le 6e mois. Le colobe vit en groupe de 30 à 50 individus dirigé par un ou plusieurs mâles adultes. Il se nourrit de fruits verts car, contrairement aux autres primates, il ne peut digérer le sucresucre. Son alimentation englobe les prunesprunes noires, les figuesfigues sauvages, les noix d'acajou, les amandesamandes, les noix de coconoix de coco et les manguesmangues. Mais il aime bien aussi les fleurs, les pousses des jeunes feuilles et les graines. Leur estomacestomac est formé de quatre parties distinctes qui décomposent la nourriture à l'aide de bactériesbactéries qui sont constamment maintenues actives. C'est pourquoi procolobus kirkii passe le plus clair de son temps à manger. Il absorbe même du charboncharbon de bois pour aider le tube digestiftube digestif à éliminer certaines toxinestoxines contenues dans les plantes.

Isolé sur l'île de Zanzibar depuis au moins un millier d'années, le colobe roux est devenue une espèce distincte. Les divers coloris de poils, les cris et les usages de l'animal sont totalement différents de ceux de ses cousins du continent. Un tiers de la colonie subsiste dans la forêt de Jozani et dans les palétuvierspalétuviers qui forment la mangrove côtière.

En kiswahili, langue utilisée à Zanzibar, le singe est nommé « punju de kima ». Ce qui signifie « singe-poison ». Les locaux croient que lorsque les colobes ont investi un secteur pour chercher de la nourriture, les arbresarbres et les récoltes meurent. Ils s'imaginent également que les chienschiens peuvent perdre leur poil en mangeant du singe. Ces mythes sont d'autant plus tenaces que le singe a une odeur corporelle très puissante et gênante.

Actualité

Le colobe rouge de Miss Waldron (procolobus badius waldroni) découvert en 1933 au Ghana, est le primate le plus menacé d'extinction. Les récentes expéditions conduites dans la région d'origine, n'ont pas permis de repérer la moindre population. Quelques primatologues pensent que l'animal aurait pu survivre dans la forêt ceignant la lagune d'Ehi dans le sud-est de la Côte d'Ivoire. Si les recherches menées dans ce secteur ne devaient pas donner de résultats, le colobe rouge de Waldron représenterait la première espèce de primate à s'être éteinte durant le XXe siècle.

Votre notre dossier : http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier518-1.php

Commentaires : Patrick Straub