Planète

Macaque du Japon

Diaporama - La planète des singes
PhotoClassé sous :zoologie , primate , singe
Macaque du Japon
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Macaca fuscatta - Macaque japonais

Description

Le macaque japonais a été appelé « singe des neiges ». Il vit dans les forêts de montagnes de l'archipel nippon, et s'est adapté au rude climat qui sévit en altitude pendant plus de quatre mois de l'année. Bien qu'appartenant à la même espèce, chaque groupe acquiert sa propre culture au gré des découvertes qui sont enseignées par apprentissage, et en fonction de l'environnement dans lequel les troupes évoluent. Un singe de l'île de Koshima a appris à laver les patates douces dont les scientifiques les nourrissaient, pour les débarrasser du sable qui les souillait et a transmis son invention à ses congénères.

Mythologie

Le visage empourpré et énigmatique de ce macaque fait songer à un masque de théâtre No. Le singe, qui tient un rôle important dans la mythologie japonaise, est souvent mis en scène dans les représentations. Il a d'ailleurs tenu le rôle principal dans l'exposition AICHI 2005 Japon à Nagoya http://www-1.expo2005.or.jp/ml/fr/13/. Les Fils du Soleil levant nomment leur symbole « nihon saru » et le vénèrent. Ces mots se traduisent par « singe japonais ».

Dans un conte pour enfant, un singe filou met tout en œuvre pour dérober les kakis qu'un petit crabe a récolté. Une ancienne croyance attribuait à ces fruits des propriétés magiques. L'histoire finit par la mise en déroute du primate par des petits animaux tous plus faibles que lui. Cette légende a énormément de succès auprès des enfants car elle illustre parfaitement le proverbe japonais qui affirme que « même les singes peuvent tomber des arbres ». Chez nous, cette métaphore se traduirait par un « péché d'orgueil ».

Ethologie

Des chercheurs japonais viennent de mettre en évidence que les singes ont des registres de cris différents selon l'endroit où ils vivent. Les différences de cris seraient comparables à celles des dialectes des êtres humains. L'équipe de scientifiques a analysé les timbres de deux groupes de primates appartenant à la même espèce, le macaque de Yakushima (macaca fuscatta yakui). Le premier groupe était originaire de l'île de Yakushima dans le sud du Japon et le second avait migré sur le Mont Ohira dans le centre du pays.

Les résultats de l'enquête établissent que les macaques qui vivent sur Yakushima ont un niveau de fréquence de cris supérieur de 110 hertz à celui de l'autre groupe. Selon les éthologues, cette différence s'expliquerait par le fait que les grands arbres qui croissent sur l'île atténueraient les sons, obligeant les singes à hausser le ton. Les quadrumanes du Mont Ohira vivent dans une zone où les arbres sont plus petits, et n'auraient donc pas le même effort vocal à fournir. Il résulte de cette observation qui a duré une dizaine d'année (1990 - 2000), que les groupes adoptent des tonalités de cris différentes en fonction de l'environnement.

http://www.futura-sciences.com/newsrss-decouverte-singes-ont-registres-cris-differents-selon-endroit-ils-vivent-peu-a_98384.php

Commentaires Patrick Straub