Aotus trivirgatus - Douroucouli ou singe de nuit

Description

Les récentes classifications phylogénétiquesphylogénétiques ont séparé le genre « aotus » des cébidés auquel il appartenait, pour les intégrer à la nouvelle famille des nyctipithécidés. Le douroucouli hante les forêts sèches ou ombrophilesombrophiles de l'Amérique du Sud situées à l'Est de la Cordillère des Andes, jusqu'au Nord de l'Argentine.

Portrait

Aotus trivirgatus a un mode de vie entièrement nocturnenocturne. Pour cela il est également nommé singe de nuit ou singe hibou. Il possède de grands yeuxyeux dont la rétinerétine est exclusivement composée de bâtonnetsbâtonnets, et qui lui permettent de voir parfaitement dans l'obscurité. Disposés de part et d'autre d'une face plate, ces organes de visions lui confèrent un airair de chouette. Sa nyctalopienyctalopie atténue cependant la vision des couleurscouleurs.

L'origine de son nom provient des cris étranges et sonores qu'il pousse morsmors de ses déplacements. Ceux-ci sont amplifiés par une poche de résonancerésonance placée sous le menton et qui communique avec la trachéetrachée artère. Leur répertoire comporte plus de 50 cris qui vont du rugissement du jaguarjaguar, au miaulement ou au feulement des petits félidésfélidés, aux vagissements, aux gazouillis en passant par des sonorités rappelant les coups de gong. Le volumevolume sonore de ces appels est sans commune mesure avec la taille du primateprimate.

La taille de l'animal se situe entre 24 et 37 cm sans la queue. Cette dernière dépasse fréquemment la longueur du corps. Sa fourrure est laineuse et courte, de teinte argentée ou gris foncé sur le dessus, et grise ou brune pour le dessous du corps. Placées autour d'une tête ronde, ses petites oreilles se cachent sous la fourrure. Le visage est gris pâle et arbore des dessins brunâtres ou noirs de formes variées. Le poids adulte atteint rarement des records. Il fluctue le plus souvent entre 600 et 1000 g. Sa longévité est d'une vingtaine d'années, et il ne naît qu'un seul petit après 110 jours de gestationgestation.

Ses déplacements sont agiles et parfaitement silencieux. Là où pour nous, l'obscurité est totale, le douroucouli coure le long des branches et se jette d'un arbrearbre à l'autre avec une appréciation étonnante des distances et des endroits où ils souhaitent atterrir. Leur queue leur sert de gouvernail, de balancier et de frein... Lors des atterrissages, elle est projetée en avant et par-dessous la branche à la manière d'un grappin.

Les moeurs du singe hibou sont encore imparfaitement connus, car il est difficile de le surprendre dans son environnement naturel. En outre, il supporte plutôt mal la captivité. C'est un animal sociable qui vit en groupes familiaux, et dont l'alimentation est davantage carnivorecarnivore que celle des autres singes d'Amérique, dont le régime est principalement végétarienvégétarien.

Commentaires Patrick Straub

Lire le dossier "Menaces d'extinctionextinction de nos proches parents"

http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier518-1.php