Planète

Macaque

Diaporama - La planète des singes
PhotoClassé sous :zoologie , primate , singe
Macaque
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Macaca sylvanus - Macaque de barbarie ou magot

Description

Le magot est un cercopithécidé originaire du Maroc. Il fréquente les forêts de cèdres du Moyen-Atlas à une altitude comprise entre 1200 et 2000 m, et subit les fortes variations climatiques de cette zone tempérée : été chaud et sec, hiver rigoureux et enneigé. On le trouve aussi en Algérie et sur le rocher de Gibraltar au sud de l'Espagne. C'est le seul singe à vivre en liberté en Europe où il occupait jadis des territoires beaucoup plus vastes. Son espace vital s'est considérablement réduit également en Afrique du Nord à cause de la déforestation et du développement des pâturages, et l'espèce est menacée. La population sauvage n'excède guère 14 000 individus.

Portrait

Macaca sylvanus atteint parfois 20 kg pour les mâles et une quinzaine pour les femelles. La longueur hors tout (callosités fessières incluses) est de 60 cm. A l'instar du macaque du Japon, le primate se caractérise par la quasi absence de queue. Cette singularité permet de réduire la surface corporelle exposée au froid, et donc évite à l'appendice de geler en hiver. Avec une longueur moyenne de 2,5 à 3 cm, les canines supérieures représentent des armes de défense et d'attaque redoutables.

Le groupe de singes qui occupe Gibraltar est soigné par l'armée britannique et dépend du Ministère de la Guerre qui assume les frais de nourriture. Il n'est pas rare que le magot effectue des incursions dans la ville pour y voler de la nourriture ou tout simplement un objet qui peut les intéresser, en y causant parfois quelques dégâts. Mais envisager des représailles à leur encontre serait vain. Les singes placent des sentinelles qui lancent l'alerte en cas de danger, ce qui permet à toute la troupe de disparaître bien avant que les militaires n'arrivent. Une légende affirme que les Anglais quitteront le Rocher le jour où tous les macaques en auront disparu.

Actualité

A la fin des années 1990, certains jeunes des cités qui voyaient d'un mauvais œil que les pitbulls soient classés « ennemis publics numéro un », se sont imaginés que le macaque de barbarie (magot) remplacerait avantageusement les molosses pour participer à des combats ou pour servir de « chiens de garde ». Ce type de singe dont l'importation est interdite en France a alerté les pouvoirs publics, car l'animal devient particulièrement agressif et dangereux à l'âge adulte.

Médication simienne

Au Népal et à Porto Rico, des macaques ont été surpris à creuser des trous dans le sol. Lorsqu'ils jugeaient que les cavités étaient suffisamment profondes, ils retiraient une poignée de terre qu'ils mangeaient. Il a fallu de nombreux mois d'observation pour qu'une spécialiste des primates comprenne pour quelle raison les singes agissaient de la sorte. La terre qu'ils ingurgitaient contenait une forte concentration de kaolin qu'ils utilisaient comme anti diarrhéique. C'était donc en pleine connaissance de ses vertus, que les primates mangeaient cette argile blanchâtre.

Voir notre dossier : http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier518-1.php

Reproduction interdite

Commentaires : Patrick Straub