Photo d'un magot. © Patrick Straub

Planète

Macaque berbère

DéfinitionClassé sous :zoologie , singe , quadrumane

Macaque berbère (Linnaeus 1758) - Macaca sylvanus

  • Ordre : Primates
  • Famille : Cercopithecidae
  • Sous-famille : Cercopithecinae
  • Genre : Macaca
  • Taille : 0,45 à 0,65 m
  • Poids : 5,5 à 17 kg
  • Longévité : 15 à 20 ans

Statut de conservation UICN : EN En danger

Description du macaque berbère

De taille moyenne, le macaque berbère ou magot possède un poil brun clair, ocre, fauve ou gris selon les individus et la saison. La partie ventrale est plus claire. La face est rosâtre et glabre. Les membres antérieurs sont plus longs que les postérieurs. Le singe a subi de nombreuses adaptations morphologiques liées à l'environnement montagnard où il vit : froid en hiver et chaud en été, dont la quasi-disparition de la queue pour éviter que l'appendice ne gèle et l'allongement de la collone vertébrale qui lui permet de se mettre en boule afin de maintenir sa température interne. Le mâle est plus massif et plus puissant que la femelle et présente des canines plus longues.

Macaque berbère. © lolaire, CC by-SA 2.0

Habitat du macaque berbère

Le macaque berbère était jadis largement distribué sur l'ensemble du massif de l'Atlas, et même en Europe jusqu'en Grande-Bretagne et en Irlande, mais depuis la dernière glaciation, il ne subsiste plus qu'au Maroc et en Algérie sur des habitats qui se réduisent comme peau de chagrin du fait de la pression humaine. Il a artificiellement été introduit à Gibraltar où les cinq troupes recensées, composées de près de 300 individus, sont plus florissantes qu'en Afrique du Nord. Dans l'Atlas, on le trouve principalement dans les forêts de cèdres, de pins et de chênes dont il mange les fruits jusqu'à 2.200 mètres d'altitude.

Couple de magots à Gibraltar. © Scott Wylie, GNU FDL Version 1.2

Comportement du macaque berbère

Le macaque berbère est un singe social et grégaire qui vit en bandes familiales à la hiérarchie matriarcale, composées d'une dizaine à une centaine d'individus. Il est diurne et arpente un territoire de plusieurs kilomètres carrés. Il passe presque autant de temps à terre que dans les arbres et près de cinq heures dans la journée à rechercher de la nourriture. Contrairement à d'autres espèces de macaques, les magots mâles participent à l'éducation des jeunes, jouent avec eux et pratiquent le toilettage. L'épouillage est d'ailleurs une activité essentielle chez le primate car il contribue non seulement à l'hygiène mais au resserrement des rapports entre les divers individus composant le groupe. La plupart des mâles quittent leur groupe originel entre cinq et huit ans, et migrent vers une autre bande lors de la saison de reproduction. Les heurts entre bandes ne sont pas rares, ce qui dénote qu'il existe une réelle compétition pour les ressources alimentaires.

Séance de toilettage. © Patrick Straub

Reproduction du macaque berbère

Ce sont les contraintes du climat qui régissent la période de reproduction qui a généralement lieu de fin octobre à début décembre. La femelle donne naissance à un petit unique qui naît presque nu au terme d'une gestation d'un peu plus de cinq mois. Le jeune est allaité par sa mère pendant quelques mois et s'émancipe au bout d'un an. Il atteint sa maturité sexuelle vers trois ou quatre ans.

Papa magot et son fils. © Karyn Sig, CC by 2.0

Régime alimentaire du macaque berbère

Le régime alimentaire du macaque berbère évolue en fonction des disponibilités du territoire sur lequel il évolue. Il se nourrit principalement de glands, de cônes, d'écorce, d'aiguilles de cèdre, de champignons et d'insectes ou d'arachnides tels que les scorpions. En limite des zones de cultures, il lui arrive de chaparder fruits, légumes et même céréales.

Macaque berbère botaniste. © lin padgham, CC by 2.0

Menaces sur le macaque berbère

Le macaque berbère est en danger du fait de la destruction de ses habitats. En effet, l'agriculture et l'élevage dans le massif de l'Atlas empiètent de plus en plus sur les territoires occupés par le singe. De nombreux singes sont tués afin de capturer des jeunes qui finissent chez des particuliers. Selon les estimations, 300 bébés sont vendus chaque année au Maroc, nécessitant l'abattage d'autant de femelles...

Ci-dessous, quelques parcs et réserves où l'on peut observer des macaques berbères.

Maroc :

  • Parc national d'Ifrane ;
  • Parc national de Khenifra ;
  • Parc national de Talassemtane.

Algérie :

  • Parc national de Chréa ;
  • Parc national de Gouraya-Bejaia ;
  • Parc national de Theniet el Had ;
  • Parc national du Djurdjura ;
  • Parc national de Taza.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi