Depuis la nuit des temps, les masques tiennent une place prépondérante au sein de la culture des peuples du monde. De la Grèce antique à l’Amérique ancienne en passant par l’Océanie et l’Asie, ils permettent aux Hommes de modifier leur apparence pour se cacher ou exprimer leur croyance. Tantôt symbole de divinité, tantôt incarnation de l’effroi, de la beauté ou de la sérénité, les masques font partie intégrante de l’histoire de l’humanité.En Afrique noire plus qu’ailleurs, les masques sont vénérés au sein de la société. Ils reflètent les traditions et représentent la puissance des peuples. À travers cette galerie de magnifiques photos de masques, Futura vous propose de plonger dans la culture de certaines ethnies du continent africain, célèbre pour la richesse de son art.

Sciences

Masque

19 masques africains de toute beauté

diaporama

20/01/2023

En Islande, il est facile de se prendre pour l'un des héros du célèbre roman de Jules Vernes « Voyage au centre de la Terre » grâce au volcan Thrihnukagigur (Þríhnúkagígur), littéralement le cratère aux trois pics qui se trouve tout près de la capitale islandaise Reykjavik dans le secteur des montagnes Bláfjöll.Le Thrihnukagigur n’est plus entré en éruption depuis presque 4.000 ans, ce qui techniquement permet encore de le classer parmi les volcans actifs — il faut dépasser les 10.000 ans pour parler d’un volcan éteint. Mais on peut sans danger descendre dans un conduit volcanique qui ne se signale en surface que par une ouverture de 3 mètres de diamètre. Voici une petite visite virtuelle grâce aux photographies de Florian Ledoux.

Sciences

Photographe

Islande, descente au cœur du volcan Thrihnukagigur

diaporama

14/10/2022

Plus grand que l'Angleterre, la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne réunies, le Cerrado est aujourd’hui l’un des écosystèmes les plus menacés au monde, dévasté à 50 % par la déforestation, l’agriculture intensive et l’exploitation minière. À croire que l’Homme ne supporte pas la beauté…Zone de transition vers la forêt amazonienne, cette savane arborée est principalement située au Brésil dont elle couvre 22 % de la superficie. Le Cerrado s'étend des rives de l'océan Atlantique jusqu'au centre du continent, débordant sur le Paraguay et la Bolivie. C'est l’un des biomes le plus riche et le plus ancien au monde, 25 types de phyto-physionomies lui sont reconnus. Terre de contrastes paysagers, sans demi-mesure, ce territoire ne connaît que deux saisons, la saison sèche et la mousson brésilienne.Cette région joue un rôle de collecteur et de distributeur d’eau où prennent naissance les plus importants bassins hydrographiques du Brésil. Neuf Brésiliens sur dix utilisent de l’électricité générée par l’eau du Cerrado. Les cascades et chutes d’eau sont caractéristiques de son paysage, notamment au parc national de la Chapada dos Veadeiros dans l'État de Goiás, classé au patrimoine mondial de l’Unesco avec celui d’Emas. On dit du Cerrado qu’il est une forêt à l’envers grâce à la nature du sol et aux racines des petits végétaux qui forment un réseau très profond, environ 70 % de la biomasse est souterraine.Ce sont deux millions de kilomètres carrés de végétation, hautement convoitée et menacée par l’agriculture intensive : 50 % de son territoire a été converti par l’Homme qui en a fait, entre autres, son « grenier à soja ». Il ne reste, encore intacte, que 20 % de la végétation d'origine et moins de 3 % de sa superficie sont actuellement protégés par la loi alors que le Cerrado abrite près de 5 % de la biodiversité mondiale : pas moins de 160.000 espèces de plantes et animaux, endémiques ou en voie d'extinction, vulnérables ou menacées.Tandis que la protection de la forêt amazonienne concentrait l’attention des médias internationaux, le Cerrado, avec son terrain plus facile à défricher, était en toute discrétion, entre 2002 et 2008, deux fois plus laminé que l’Amazonie. D’autant plus facilement que le foncier appartient majoritairement à des propriétaires privés.Le Cerrado, inconnu jusqu’en 2000, a été propulsé sur la scène internationale lors de la conférence Climat de Copenhague en 2009. Requalifié en biome remarquable, il est devenu sujet de préoccupation environnementale majeur devant aussi réconcilier l’agro-business avec une agro-industrie durable et la protection des populations autochtones (Amérindiens, Quilombolas).Malgré une reconnaissance tardive, aujourd’hui, le Brésil s’est engagé d’ici 2020 à réduire de 40 % la déforestation illégale avec un nouveau code forestier et a placé au centre de sa stratégie la lutte contre le changement climatique. Les dernières dispositions doivent encourager la création de réserves privées du patrimoine naturel. Marcio Cabral, dont les photos ont été souvent récompensées, nous emmène sur ces terres pour nous dévoiler la beauté irréelle, aussi extraordinaire que fragile.© Marcio Cabral, tous droits réservés

Sciences

Photographe

La savane du Cerrado, l'autre trésor du Brésil à protéger

diaporama

06/09/2022

Installé à Paris, l'architecte belge Vincent Callebaut multiplie depuis dix ans les projets de bâtiments, de quartiers et de cités pensés pour répondre aux inéluctables évolutions en cours. Mieux compris en Asie, où l'urbanisation massive engendre des mégalopoles démesurées, il a créé plusieurs immeubles qui visent l'autonomie, totale ou partielle, en énergie et en ressources naturelles. Végétalisation, énergies renouvelables et fermes verticales sont au programme. L'architecte voit aussi plus loin et imagine des villes flottantes…

Sciences

Architecture

Balades dans les villes bioniques du futur de Vincent Callebaut

diaporama

02/09/2022

Le parc national de Terra Ronca (Brésil) — qui doit son nom au rugissement des rivières qui le traversent — est un lieu magique, au cœur d’une zone de protection de l’environnement. C'est le plus grand complexe de grottes de toute l’Amérique latine. Pas moins de 300 y ont été recensées. Et même si tout juste 17 sont ouvertes au public, c’est amplement suffisant pour s’en mettre plein les yeux : des spéléothèmes immenses et somptueux, d’une richesse hors du commun, des eaux cristallines… Un authentique chef-d’œuvre de la nature.Marcio Cabral, le photographe brésilien, primé de nombreuses fois pour son travail en lien étroit avec la nature, nous offre ici un aperçu féérique de la majesté des lieux. Une balade toute en poésie dans les entrailles de la Terre.

Sciences

Photographe

Au Brésil, le parc national Terra Ronca : 300 grottes toutes plus somptueuses les unes que les autres

diaporama

29/07/2022

Le château de Versailles, monument symbolique de l'époque royale en France, se situe dans le département des Yvelines, en France. Sa construction a débuté en 1623, et il a évidemment été changé et rénové depuis. Durant l'occupation du château par le Roi et sa cour entre les années 1682 et 1789, plusieurs grands monarques s’y sont succédé : Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Le domaine, qui ne fait pas moins de 800 hectares, est aujourd'hui un musée, gorgé d'histoire et d'art, en hommage « à toutes les gloires de la France » comme l'a déclamé Louis-Philippe lors de son inauguration en 1837. Futura vous emmène dans une visite virtuelle accompagnée des plus belles photos dans l'ancienne résidence royale.

Sciences

Photos

Le Roi-Soleil vous accueille au château de Versailles

diaporama

08/07/2022

Parce que la Journée de la femme, ce n'est pas que le 8 mars, Futura souhaite vous faire découvrir, ou redécouvrir, ces femmes qui ont fait avancer le monde de la science. Elles sont parfois très célèbres, parfois inconnues du grand public. De Rosalind Franklin à Barbara McClintock en passant par Hypathie d'Alexandrie, la science doit beaucoup à ces grandes figures.

Sciences

Sciences

Les grandes femmes de la science

diaporama

03/06/2022

Photographe, publié dans plusieurs magazines et quotidiens prestigieux (TIME magazine, GEO, The New York Times Magazine, National Geographic), Levon Biss s’est passionné ces dernières années pour l’entomologie. À travers 12 photographies extraites de sa série Microsculpture, vous allez découvrir les portraits macroscopiques d'insectes du monde entier. C’est dans son studio niché dans la campagne anglaise que Levon Biss a mis au point les techniques de prise de vues pour ce travail. Un processus photographique unique qui compose des milliers d'images en utilisant plusieurs configurations d'éclairage.« Chaque échantillon a été monté sur une platine de microscope adaptée, permettant un contrôle précis de la position de l'échantillon devant la lentille de la caméra. La plupart des insectes ont été photographiés dans environ 30 sections, chaque section s'allume différemment avec des lumières stroboscopiques pour accentuer la microsculpture de zones particulières de leurs corps. Chaque portrait d'insecte est créé à partir de plus de 8.000 images distinctes », écrit le photographe sur le site Microsculpture. Un vrai travail d’orfèvre.

Sciences

Photographe

12 superbes insectes photographiés par Levon Biss

diaporama

31/05/2022

Formes, couleurs, contrastes : les minéraux du monde renferment souvent des beautés insoupçonnées. Après un voyage de plusieurs années au cœur des pierres, le gemmologue Bruno Cupillard a décidé d’immortaliser les plus beaux d'entre eux grâce à la photographie. Un travail à mi-chemin entre l’art et l’inventaire pour mieux progresser dans les entrailles de ces splendeurs et connaître ainsi quelques clés de l'identification des minéraux. L’occasion d’en apprendre davantage sur la composition, les propriétés optiques et la croissance des minéraux mais aussi sur leur entretien. Jaspe, gypse, agate du Brésil : partez à la recherche des trésors cachés du monde minéral.

Sciences

Photographe

Le monde minéral et ses trésors cachés par Bruno Cupillard

diaporama

27/05/2022

Pedro Jarque Krebs est un photographe animalier dont le travail a pour objectif de mettre en valeur la diversité animale actuelle mais aussi sa fragilité dans un environnement qui change à grande vitesse. Les photographies qu'il propose dans ce diaporama sont un échantillon de ce qui fait sa marque de fabrique : des portraits d'animaux souvent menacés, sur un fond noir qui permet d'apprécier le sujet dans toute sa couleur et sa splendeur et de tenter d'y apercevoir son caractère profond.Cette première photographie de Pedro Jarque Krebs montre deux jaguars, l'un tacheté et l'autre noir. Le jaguar est un redoutable prédateur qui possède la morsure la plus puissante de celles des grands félins actuels, par rapport à sa taille (il peut mesurer jusqu'à presque deux mètres de long). Il chasse sur terre, dans les arbres et même dans l'eau où il tue des caïmans en leur brisant la nuque. Il vit en Amérique centrale et en Amérique du Sud et s'il est difficile d'observer un jaguar tacheté dans son milieu naturel, il est encore plus ardu d'apercevoir un jaguar noir tant ceux-ci sont rares. Le jaguar est une espèce presque menacée selon l'Union internationale de la conservation de la nature (UICN), notamment en raison de la perte de son habitat et donc de la fragmentation des populations.

Sciences

Photographe

Pedro Jarque Krebs, photographe animalier, se mobilise pour la biodiversité

diaporama

25/05/2022

La macrophotographie est une discipline très particulière. Elle nous permet de poser sur le monde un regard nouveau, décalé, étonnant. Et c’est bien pour cette raison que la Japonaise Miki Asai s’est passionnée pour la macrophotographie. Pour révéler à nos yeux, un monde qui reste habituellement invisible.Miki Asai s’attache en plus à y apporter sa touche personnelle, toute en délicatesse et en raffinement, en enchantement et en merveilleux. Ici, des pétales aux courbes finement soulignées par un jeu de couleurs et de lumières. Là, l’incroyable rencontre d’une fourmi et d’une gouttelette d’eau. Une véritable invitation à rêver !

Sciences

Photographe

Macrophoto, le monde mystérieux et raffiné de Miki Asai

diaporama

24/05/2022

La société humaine est constituée de nombreuses cultures et coutumes diverses et variées. Certains peuples, plus que d’autres, comme les peuples indigènes, ont choisi d’ignorer le temps et la mondialisation pour conserver leurs traditions coûte que coûte. Au travers des visages de quelques-unes des tribus les plus emblématiques de la Planète, Futura vous présente un échantillon de cette diversité extraordinaire.

Sciences

Photos

Les plus beaux visages des peuples du monde

diaporama

13/05/2022

Les gares, symboles du chemin de fer et de la Révolution industrielle, avec leur architecture parfois grandiose, ont accompagné l'urbanisation des villes. Ces lieux de passage ont permis de relier les pays, de favoriser les échanges culturels et commerciaux entre les peuples mais également de faciliter les transports amoureux.Qu'elle soit d'ici ou du bout du monde, une gare, c'est toujours le point de départ vers un ailleurs ou le point d'arrivée, un terminus. Une gare, c'est un quai où l'on attend quelqu'un avec impatience ou un bout de soi que l'on regarde partir… Dans ce diaporama consacré aux plus belles gares du monde, nous allons prendre le train en marche et faire le tour de la Planète en quatorze étapes mais attention : « è pericoloso sporgersi » !

Sciences

Photos

Montez dans le train des plus belles gares du monde !

diaporama

10/05/2022

Traversant les cours d’eau, les vallées ou les routes, certains ponts sont des merveilles d’architecture et ont une place unique dans le paysage. Du Portugal aux États-Unis en passant par la France, les Hommes ont construit des ponts plus splendides les uns que les autres. Certains, comme le viaduc de Millau ou le Golden Gate Bridge de San Francisco, en Californie, sont devenus des monuments incontournables, symboles d’une ville alors que d’autres, comme le pont du Gard construit par les Romains, ont marqué l’histoire comme jamais. Au fil des années, les architectes n’ont pas manqué de créativité pour élever des ponts à l’architecture originale. À travers ce diaporama, Futura vous propose d’admirer ces ouvrages emblématiques.

Sciences

Homme

Top 18 des plus beaux ponts du monde

diaporama

26/04/2022

Photographe spécialisé dans le monde sous-marin depuis quinze ans, Alexis Rosenfeld réalise ses premières images sous-marines pour le compte de la Comex, entreprise pionnière de la plongée industrielle profonde, au début des années 1990. C'est à cette époque qu'il noue ses premiers contacts avec la rédaction du Figaro Magazine, dont il deviendra le photographe sous-marin attitré pendant plusieurs années, parcourant la Planète de long en large à la recherche d'images inédites et exclusives du monde immergé. Fondateur de l'agence de presse spécialisée Photocéans, il diffusera les clichés des meilleurs photographes sous-marins des cinq continents, rencontrés au fil de ses reportages. Il a par ailleurs signé les cahiers photos du livre « Saint-Ex - la fin du mystère » (paru aux éditions Filipacchi, en 2004), qui retrace l'extraordinaire histoire de la découverte et de l'identification de l'avion d'Antoine de Saint-Exupéry au large de Marseille.Les 15 formes de vie sous-marine les plus insolites

Sciences

Photographe

Le merveilleux monde sous-marin par Alexis Rosenfeld en 32 photos

diaporama

22/04/2022

Les plus anciens vestiges architecturaux d’Espagne sont datés de l’époque mégalithique, vers 3.000 avant Jésus-Christ. Depuis, bien des approches et des styles se sont succédé pour faire aujourd’hui de l’architecture espagnole, l’un des arts locaux les plus marquants. Avec pas moins de sept œuvres inscrites au patrimoine mondial de l’humanité, Antoni Gaudí reste incontestablement le plus connu des architectes espagnols. Pourtant, d’autres comme Santiano Calatrava, Enric Miralles, Rafal Moneo ou encore Ricardo Bofill ont également marqué le paysage de leur talent.

Sciences

Architecture

15 chefs-d'œuvre de l'architecture espagnole contemporaine

diaporama

19/04/2022

« Il y en a qui seront déçus si aucune vie n'est trouvée sur d'autres planètes. Pas moi — je veux être ravi et surpris une fois de plus, grâce à l'exploration interplanétaire, et qu’elle me rappelle la variété infinie et la nouveauté des phénomènes qui peuvent être générées à partir des si simples lois et équations de la physique. Le test de la science est sa capacité à prédire. Si vous n’aviez jamais visité la Terre, pourriez-vous prédire les orages, les volcans, les vagues de l'océan, les aurores et les couchers de soleil colorés ? Ce sera une leçon salutaire lorsque nous apprendrons tout ce qui se passe sur chacune de ces planètes mortes, ces huit ou dix boules, chacune agglomérée à partir du même nuage de poussière et chacune obéissant exactement aux mêmes lois de la physique ».Ainsi s’exprimait au début des années 1960, dans son célèbre cours de physique, le mythique prix Nobel de physique Richard Feynman. Des années plus tard, les missions Voyager et Cassini lui donneront raison en montrant la diversité des mondes planétaires autour des géantes de gaz et de glace comme le regretté André Brahic en avait témoigné dans une interview qu’il avait donnée à Futura.La diversité du Système solaire se voit aussi dans les intérieurs des astres que nous vous invitons à visiter un peu dans ce diaporama montrant aussi bien celle du Soleil que des lunes de Jupiter en passant bien sûr par la Terre.

Sciences

Astronomie

Qu'y a-t-il à l'intérieur des lunes et des planètes du Système solaire ?

diaporama

12/04/2022

Voici, dans ce diaporama, quelques uns des plus beaux clichés obtenus en microscopie par des chercheurs ou des amateurs dont le prix Nikon « Small World », en 2011, est revenu à Igor Siwanowicz, passionné de photomicrographie et récompensé pour avoir su concilier technique et esthétisme.

Sciences

Photographe

Nikon « Small World » : le meilleur de la microscopie

diaporama

01/04/2022

Il est bien plus vaste que les terres émergées. Et sa biodiversité est incroyablement riche. Pourtant, pendant longtemps, le monde sous-marin est resté mystérieux. Les Hommes ne se sont lancés à sa découverte qu’assez récemment.C’est dans les profondeurs — ou parfois plus en surface — des océans que Greg Lecœur, photographe engagé, nous invite ici. Grand requin-marteau, poisson-voilier, crocodile de Cuba, fou de Nazca ou encore iguane marin. Des rencontres animalières tour à tour effrayantes, attendrissantes ou amusantes mais qui font toutes réfléchir à notre responsabilité en matière de préservation de l’environnement.

Sciences

Photographe

Aventures sous-marines : entre frissons et émerveillement

diaporama

29/03/2022

Des inventions loufoques, des animaux drôles ou étranges, des paysages étonnants et des objets du quotidien revisités, cette galerie photo ne manque pas d’humour et vous fait découvrir ce que la science et les technologiques ont de plus insolite.

Sciences

Magazine Science

La science insolite

diaporama

11/03/2022

Que la montagne est belle ! chantait le poète. Chaussez vos crampons, il sera question ici de sac à dos, de via ferrata et de randonnée pédestre entre l’Italie et la France. L’alpiniste et photographe Pierre Thiaville nous emmène tutoyer les cimes enneigées et les verts pâturages des Alpes et des Dolomites qu’il connaît sur le bout du piolet.Les Dolomites, situées au nord de l’Italie, constituent l’un des plus beaux paysages du monde classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Avec ses 18 sommets à plus de 3.000 mètres d’altitude, ce massif des Préalpes couvre une superficie de 141.900 hectares. Caractérisé par des versants abrupts et des murailles verticales, des pics acérés entourés de douces et verdoyantes pelouses, le site présente une diversité de paysages spectaculairement beaux et grandioses. De l’autre côté, regagnons les Alpes françaises et prenons de la hauteur, entre alpages, minéralité abrupte et lacs d’altitude, gambadons dans les herbages, guettons les marmottes, sans perdre de vue ce bouquetin qui nous observe de loin.

Sciences

Photographe

Chaussez vos crampons, nous partons dans les Alpes et les Dolomites

diaporama

08/03/2022

Voici une façon bien poétique d’admirer la voûte céleste d’une autre façon. Avec l’œil du photographe Delil Geyik qui a planté son décor dans les plus beaux endroits de la Planète conjuguant ainsi voyages et Voie Lactée. Du mont Cervin aux champs de lavande du plateau de Valensole, des ruines de l’ancienne ville maya au plus haut alpage du sud du Tyrol, nous chevaucherons à travers le panorama grandiose de la Haute-Bavière en Autriche, puis la nature sublime de l’Anatolie orientale, pour repartir vers les îles Canaries et nous abolirons les distances pour rejoindre sommets et pâturages des Tatras occidentales, pour finalement s'échouer sur cette plage à Bilbao, spectaculairement encadrée de falaises et de rochers.Le photographe a réalisé ses clichés avec la technique du « Time-blending », technique qui sera expliquée prochainement sur Futura. Mais, pour le moment, laissons-nous transporter dans ce firmament étoilé et laissons nos yeux s'éblouir par tant de beautés.

Sciences

Photographe

La Voie lactée vue aux quatre coins de la Planète

diaporama

14/01/2022

La beauté du monde ne s’arrête pas aux paysages idylliques de certaines cartes postales. Ni même aux animaux qui s’ébattent ici ou là. Ou encore aux personnages à l’aura envoûtante. Elle se cache aussi dans le microscopique. Dans ce qui ne se voit pas à l’œil nu, que ce quelque chose soit vivant ou même inerte. C’est le message que Marek Miś, le photographe polonais, biologiste de formation, cherche à faire passer avec ses microphotographies.Des micro-organismes, des tissus végétaux et, ici, une série de cristaux magnifiés par l’œil artiste de l’Homme. Et par quelques astuces techniques. Une invitation au rêve !

Sciences

Photographe

« Microphotographie », le monde caché et fascinant de Marek Miś

diaporama

24/12/2021

Le photographe brésilien Marcio Cabral est un authentique amoureux des beautés de la nature. Et il semble jouir d’un véritable talent pour les mettre en lumière.Cette fois, il nous propose une escapade dans le désert d’Atacama, une région hyperaride située au cœur du Chili. Là, certains endroits n’ont pas vu la pluie depuis plus d’un demi-siècle. On y trouve tout de même quelques oasis, des volcans et des lagunes. Des paysages à couper le souffle.Et c’est là, au sommet du Cerro Paranal, qu’a été bâti le Very Large Telescope (VLT). Un observatoire astronomique hors du commun que Marcio Cabral nous fait découvrir… à 360° : un exploit !

Sciences

Photographe

Du désert d'Atacama au Very Large Telescope, au Chili

diaporama

07/12/2021

Comme toujours, Stas Bartnikas nous invite à prendre de la hauteur pour découvrir la beauté et la diversité des paysages terrestres. Direction d'abord, la terre de prédilection du photographe russe : l'Islande. Un monde très photogénique et contrasté où la glace le dispute aux brûlures des volcans. L'escale suivante nous fait survoler une terre brûlée littéralement : la Vallée de la mort. L'eau y est de plus en plus rare dans cette partie de la Californie, les lacs s'assèchent et le Colorado s'épuise. Le voyage continue ensuite dans une contrée du Canada écorchée où saignent des sables bitumineux. Enfin, le photographe partage avec nous un morceau étincelant du magnifique désert du Namib, en Namibie.

Sciences

Photographe

Le monde vu par Stas Bartnikas : 10 superbes photos aériennes

diaporama

03/12/2021

Les invertébrés de l’Arctique n’ont rien à envier à leurs homologues des mers chaudes tant leurs formes et couleurs sont variées. Un jeune biologiste russe se charge régulièrement de nous le rappeler en postant sur Internet des photographies d’une grande beauté.Après avoir obtenu un diplôme en zoologie à la Lomonosov’s Moscow State University en 2007, Alexander Semenov a intégré l’équipe de la station biologique de la mer Blanche (WSBS) située sur les bords de la baie de Kandalaksha, à proximité du cercle polaire arctique, dans le Grand Nord. Quatre ans plus tard, il est devenu le chef de plongée du site et dirige depuis toutes les opérations sous-marines menées au départ de la base. Dès son arrivée à la WSBS, il s’est mis à photographier, avec les moyens d’un amateur, des invertébrés (et quelques vertébrés) récoltés en plongée.Après plusieurs mois laborieux et la production de premières belles images, la station a acquis du matériel de photographie semi-professionnel complété par des caissons étanches adaptés. L’expérience accumulée au fil du temps par Alexander a fait le reste, pour notre plus grand plaisir à tous. Jugez plutôt par vous-mêmes…

Sciences

Photographe

Les sublimes animaux marins du Grand Nord

diaporama

02/11/2021

Découvertes surprenantes, études insolites : la science est une immense source d’inspiration pour les dessinateurs, comme en témoignent les images réunies dans ce diaporama. Retrouvez une centaine de dessins humoristiques qui ont illustré l'actualité scientifique. Tourisme spatial, progrès de la robotique et de la médecine : les thématiques restent toujours d'actualité et n'ont pas pris une ride !

Sciences

Magazine Science

Act'Humour : l'actualité scientifique vue par des dessinateurs

diaporama

29/10/2021

Les gratte-ciel représentent le symbole de la puissance économique et culturelle d’un pays. Des États-Unis à la Chine en passant par l’Arabie saoudite et la Malaisie, de nouvelles tours toujours plus hautes poussent comme des champignons à travers le Globe. Si, aujourd’hui les Émirats arabes unis détiennent le plus grand monument au monde (828 mètres), de nouvelles constructions devraient rapidement le détrôner. Ainsi, le Kingdom Tower, situé en Arabie saoudite devait franchir le pallier magique des 1.000 mètres de hauteur en 2019 mais les travaux ont dû s'interrompre en raison de la pandémie de coronavirus ! Pour réaliser ces bâtiments hors-norme, les architectes doivent faire preuve d’une créativité sans pareille. À ces hauteurs, il faut défier la puissance du vent et mettre au point des ascenseurs capables d’emmener confortablement et rapidement les visiteurs près du ciel. Dans ce diaporama, Futura-Sciences vous propose d’admirer quelques-uns des monuments les plus démesurés de la Planète.

Sciences

Gratte-ciel

Top 22 des plus hauts gratte-ciel de la Planète

diaporama

26/10/2021

Situé sur l'isthme centre-américain, le Costa Rica est un zoo à ciel ouvert mais sans cage ni barreaux, un zoo où les rôles seraient inversés. Ce petit pays, bordé par l’océan Pacifique et la mer des Caraïbes, est dix fois plus petit que la France mais concentre 6 % de la biodiversité mondiale. Un quart de son territoire est constitué de parcs nationaux et de réserves naturelles.En 2009, le pays obtenait la première place au classement du Happy Planet Index en menant une politique volontariste en matière environnementale (reforestation) et protection de ses ressources naturelles. L'Institut national de la Biodiversité (Inbio, Instituto Nacional de Biodiversidad) estime qu’environ 160 espèces sont découvertes chaque année. Ce confetti au regard du planisphère renferme pas moins de 26 parcs nationaux abritant forêts primaires, forêts tropicales humides et sèches, mangroves marécageuses et plages de rêve ainsi qu’un littoral bordé de fonds marins non moins riches en coraux et en faune aquatique.Cette richesse d’habitats naturels (10.000 arbres et plantes) est un jardin d’Eden pour la faune qui y est recensée : 35.000 espèces d'insectes, 160 espèces d'amphibiens, 220 espèces de reptiles, 850 espèces d'oiseaux et 205 espèces de mammifères.Le Costa Rica est aussi un relief montagneux situé sur la cordillère volcanique centrale. Les chemins de randonnée balisés aux alentours des volcans conduisent aux sources d’eau chaude, geysers et cascades formant des petits lacs d’eaux turquoise.Le pays dont l’actuel président, Óscar Arias Sánchez « a déclaré la paix à la nature », est pionnier dans le domaine de l’écotourisme.Un paradis sur terre qui fascine et que continuent d’explorer scientifiques et photographes comme Niklas Weber qui nous offre ces magnifiques photos naturalistes.© Niklas Weber. Tous droits réservés

Sciences

Photographe

Costa Rica : une faune exceptionnelle dans un paradis préservé

diaporama

19/10/2021

L’automne est une saison de transition, une saison de passage vers un autre état… de l’été à l’hiver. Il nous prépare aux rudesses du climat hivernal mais conserve encore le souvenir de la brûlante énergie estivale en colorant nos paysages de couleurs flamboyantes. D’un soleil au zénith, nous nous acheminons vers les douces braises crépitantes d'une chaleur intérieure. Saison des moissons et des récoltes, l’automne est pourtant celle qui nous prépare au dépouillement, ainsi, comme le fruit mûr se dissocie de l’arbre, comme l'arbre perd ses feuilles, toute chose est amenée à changer, à abandonner son état premier pour mieux préparer un nouveau cycle de vie et de renaissance.Car, c'est à l’automne que se plante le futur, comme nous le rappelle si bien l'adage « À la Sainte-Catherine, tout bois prend racine ». Alors réjouissons-nous de ces feuilles qui tournoient, légères dans le vent, enivrons-nous des senteurs de sous-bois, humons ces parfums de champignons, dégustons ces châtaignes grillées au feu de cheminée, et admirons ces belles photos de Philippe Sainte-Laudy qui nous emmène en forêt auprès de nos arbres pour un grand bol d'oxygène.Quelques conseils sur la photographie en automne

Sciences

Photographe

Les couleurs chatoyantes de l'automne par Philippe Sainte-Laudy

diaporama

12/10/2021

Le terme « fractal » a été inventé par le mathématicien franco-américain Benoît Mandelbrot en 1974. Il permet de décrire des objets combinant plusieurs caractéristiques particulières : des parties qui ont quasiment la même forme que l’ensemble et une structure extrêmement irrégulière. L'art fractal peut apparaître en pleine nature, se cacher où on ne l'attend pas mais aussi être le produit de l’imagination d'artistes se servant de logiciels spécifiques. Découvrez dans ce diaporama des images fractales de toute beauté.Notre dossier : Les fractales, une curiosité mathématique

Sciences

Photos

La beauté de l'art fractal

diaporama

08/10/2021

Le sort est parfois cruel et surtout ironique. Certains inventeurs ont contribué à changer le monde (en bien ou en mal d’ailleurs) et sont décédés avec ou à cause de leur invention ! Des fous de sciences, des fous de vitesse, des fous de découverte, qui sont tous allés au bout de leurs convictions… et en ont payé le prix fort.

Sciences

Magazine Science

Les inventeurs tués par leurs créations

diaporama

01/10/2021

En 2006 et 2007, l'exposition « Afghanistan, les trésors retrouvés », collections du musée national de Kaboul, se proposait de faire découvrir le patrimoine de quatre sites archéologiques majeurs : Tepe Fullol, Aï Khanoum, Tillia tepe et Begram. Au-delà de l'aventure unique de ces trésors retrouvés, l'exposition a rendu hommage à l'histoire de l'Afghanistan, au centre de royaumes et d'empires qui se sont étendus de l'Asie centrale à l'Inde du nord.Grâce à la présentation exceptionnelle de 220 pièces, l'exposition a permis de mettre en perspective l'évolution de l'histoire afghane, de l'âge du bronze à l'empire des Kouchans. Bien que les objets présentés différaient par leurs origines géographiques et historiques, ils célébraient la continuité, l'unicité et la richesse du patrimoine afghan, dans une région soumise à de multiples influences culturelles : iranienne et proche-orientale, indienne, scythe, chinoise et hellénistique.

Sciences

Archéologie

Afghanistan, les trésors retrouvés

diaporama

14/09/2021

Tandis que d’autres jouaient encore aux billes, Rémi Masson effectuait, à l’âge de onze ans, sa première plongée en eaux douces. Pour ce natif montagnard, son terroir fait de torrents, lacs et rivières, valait mieux que tous les terrains de foot réunis. Plonger en apnée lui donne une totale liberté de mouvement, il conjugue ainsi la pratique sportive avec sa passion de la photo, sans effrayer les poissons. Ses balades subaquatiques se font entre 1 et 20 mètres de profondeur.Au fil des années, il s'est affranchi des contraintes techniques liées à de tels environnements et nous livre des clichés d’une grande beauté, sans artifices, sans trucages ni retouches photographiques. Un monde brut et pur, gracieux et aquarellé, un univers tantôt à fleur d’eau, tantôt de l’autre côté du miroir des glaces. Dans les eaux immobiles des méandres du Rhône, il nous révèle une faune et une flore insoupçonnées, grouillant de vie, qu’aujourd’hui, nombre de collectivités, le long du fleuve, ont la volonté de protéger en les classant en zones naturelles sensibles tant la richesse écologique y est essentielle.Plongeur-apnéiste confirmé, Rémi Masson nous dévoile ce qui se passe en altitude, sous la glace des lacs de montagne. Là où tout semble ne plus pouvoir vivre à des températures extrêmes, la vie existe bel et bien et s'est organisée, même en milieu hostile. Les paysages irréels et féériques de cet entre-deux mondes se dévoilent, majestueux et sereins. Le travail de Rémi Masson a été salué et récompensé par de nombreux prix et il intervient régulièrement lors des conférences.© Rémi Masson, tous droits réservés, Futura

Sciences

Photographe

Plongée en apnée : que se cache-t-il sous l'eau des lacs ?

diaporama

20/08/2021

Aventuriers, naturalistes, écrivains. Ils sont nombreux à avoir fait l’éloge de l’Argentine. Des centaines de kilomètres carrés de pampa, les merveilleuses chutes d’Iguazu. Et la Patagonie. La Terre de Feu, sa nature sauvage et grandiose. Ushuaïa, la ville la plus australe au monde. Un endroit fascinant, sur les bords du canal de Beagle et de ses îles peuplées de manchots, de cormorans et d’otaries. Une région dont on ne finit pas de rêver. Mais qui vit aujourd’hui sous la menace du réchauffement climatique et de la fonte des glaces.Un voyage au bout du monde pour ne pas oublier que notre Planète est aussi incroyablement belle que terriblement fragile.

Sciences

Photos

Ushuaïa, voyage en Terre de feu

diaporama

09/07/2021

Dévoiler les mystères de la mer, émerveiller petits et grands, c'est le but des Chroniques du plancton qui, grâce à l'expédition Tara Oceans, nous plongent dans un monde merveilleux, celui de ces êtres planctoniques qui peuplent les océans et dérivent avec les courants. Christian Sardet, chercheur au CNRS, à l'observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer, et coordinateur de l'expédition Tara Oceans, nous fait partager sa fascination pour les protistes, méduses et autres organismes du plancton. Futura lui a consacré un dossier que l'on peut consulter en suivant ce lien.

Sciences

Photographe

Le plancton en 17 photos avec Christian Sardet

diaporama

02/07/2021

L’exploration des zones profondes sous-marines ne s’est faite jusqu’à présent qu’avec des petits sous-marins de recherche, robots ou drones, des dispositifs coûteux et imprécis. Très exceptionnellement par des plongeurs.Gabriel Barathieu fait partie de ces rares plongeurs à descendre dans la zone mésophotique et « la Twilight zone », sombre et crépusculaire où il passe aujourd’hui, le plus clair de son temps. Il est l’un des rares à poser son regard de photographe sur cette vie aquatique, et à pouvoir rapporter aux scientifiques matière à étudier, contribuant ainsi à dresser un état des lieux de ces zones mésophotiques (entre 50 et 150 m) et crépusculaires (entre 200 et 600m) sur lesquelles les scientifiques peuvent enfin travailler.Ses sublimes photos, plusieurs fois primées lors de concours photo, sont autant d’informations qui sont exploitées dans le cadre du projet scientifique et pluridisciplinaire MésoMay, débuté en novembre 2018. Il contribue à faire l’inventaire fort documenté aux pieds des récifs profonds des îles de Mayotte et de la Réunion.Gabriel Barathieu est un plongeur recycleur certifié, fort d’une formation Trimix Normoxique. Ces qualifications l’autorisent à plonger bien au-delà des 60 mètres, là où, dans un milieu hostile à la physiologie de l’Homme, il doit supporter des pressions de l’ordre de 10 kg par cm2 de peau : des paliers de décompression de plusieurs heures pour quelques minutes dans cette pénombre… Il n’est plus question, ici, de plongée loisirs mais de plongée TEK et de gestion du mental.Grâce au recycleur à circuit fermé (CCF), dont il explique le fonctionnement sur son site richement documenté, Gabriel plonge sans faire de bulles et sans effrayer la faune.Chaque descente se transforme en véritables expéditions longuement et minutieusement préparées. L’encombrement des machines respiratoires, le matériel photo avec ses caissons et ses flashs, les bouteilles de rechange demandent un investissement que seule la passion peut motiver.

Sciences

Photographe

Plongée extrême : entre les îles de Mayotte et de la Réunion

diaporama

15/06/2021

Le photographe Olivier Grunewald nous emmène au cœur du parc national de la Sierra de la Macarena, en Colombie, pour nous faire découvrir l’étonnante Caño Cristales, « la rivière des cristaux ». D’une beauté fascinante, elle est aussi surnommée « la plus belle rivière du monde » et « la rivière aux cinq couleurs ». Pourquoi ? Parce que chaque année, au gré des saisons sèches et humides, le ruisseau se pare de nouvelles couleurs, passant des tons verts au jaune et au pourpre sous le pinceau de la Macarenia clavigera, une plante de la famille des Podostemaceae qui y abonde. C’est à un merveilleux feu d’artifice de couleurs auquel nous sommes conviés. Découvrez un lieu magique, aujourd’hui protégé.Cano Cristales, la rivière arc-en-ciel, un reportage d'Olivier Grunewald en Colombie.

Sciences

Photographe

Caño Cristales : « la plus belle rivière du monde »

diaporama

28/05/2021

Le monde de l’infiniment petit est fascinant de beauté. Une beauté qui pourrait bien servir à sensibiliser le grand public à l’importance de la recherche, tant appliquée que fondamentale. Stephan Diller, un photographe scientifique de renommée internationale, en tout cas, en est convaincu.Il nous offre ici un tout petit aperçu de son immense talent. De matière inerte à l'être vivant, il nous propose de le suivre dans un voyage merveilleux, à la découverte de quelques formes et apparats qui échappent au quotidien de nos regards.

Sciences

Photographe

Microphotographie, le monde fascinant de l'infiniment petit

diaporama

07/05/2021

Un géoglyphe (du grec gê, terre, et gluphein, graver) désigne en archéologie un grand dessin à même le sol, parfois sur plusieurs kilomètres, pouvant être réalisé en positif par entassement de pierres, graviers ou de terre, ou inversement, en négatif, par enlèvement de ces derniers. Certains géoglyphes datent de l'Antiquité, comme les lignes de Nazca au Pérou, mais d’autres sont plus récents, voire contemporains lorsqu’il s’agit de « land art ». Il est parfois difficile d’identifier les créateurs des géoglyphes et encore plus d’expliquer leurs intentions.

Sciences

Archéologie

Géoglyphes, les énigmes de l'Histoire

diaporama

30/04/2021

Avec les illusions d’optique, des objets impossibles à construire se mettent à exister, des figures géométriques fixes s’animent, des couleurs identiques nous paraissent différentes… Notre vision nous jouerait-elle des tours ? Vous avez pu l’observer à de nombreuses reprises, certains dessins nous induisent en erreur. Notre système visuel et notre cerveau sont en cause. Mais que se cache-t-il derrière ces leurres et comment fonctionnent-ils ? Découvrez-le à travers ce top 15 des illusions d’optique.

Sciences

Photos

Top 15 des illusions d'optique les plus surprenantes

diaporama

23/04/2021

L’Australienne Alex Cearns est une photographe hors du commun. Les animaux, elle les aime. Si profondément qu’elle a choisi de mettre sur le devant de la scène des chiens imparfaits, de ceux qui ont bravé les obstacles de la vie. Déformations, maladies, accidents, maltraitances. Ils ont connu le pire. Et sans se plaindre, ils se sont adaptés à leur corps. Ils ont refusé de devenir des laissés-pour-compte pour, aujourd’hui, profiter de la vie dans des familles qui les aiment et leur permettent de prendre la seule place qu’ils revendiquent : celle du meilleur ami de l’Homme !

Sciences

Photographe

Les imperfections parfaites du monde animal

diaporama

16/04/2021

Ingénieur et photographe, Alan Sailer s’est pris de passion pour la photographie rapide, aussi appelée photographie haute vitesse (en anglais, high speed photography). Le concept est ancien puisqu’il remonte aux pionniers de la fin du XIXe siècle qu’étaient Eadweard Muybridge et Étienne-Jules Marey. Il s’agit d’utiliser du matériel photo adéquat, avec une durée d’exposition aussi courte que possible et un déclenchement précis dans le temps pour le synchroniser avec le phénomène à saisir ; le but est de photographier des phénomènes trop rapides pour être perçus à l’œil nu.En l’occurrence, Sailer photographie des objets et de la nourriture qui explosent sous l’impact d’un projectile, souvent propulsé par un canon à air comprimé. Ses photographies ont été prises au millionième de seconde près, aidées d’un flash qui permet de « stopper » les mouvements pendant une durée de 0,5 microseconde. Laissez-vous saisir par 10 de ces photographies extraordinaires.

Sciences

Photos

Photographie haute vitesse : le monde explosif d'Alan Sailer

diaporama

12/03/2021

Photographe, amoureux passionné du Grand Nord, « en quête de l’inaccessible et à la poursuite de l’imaginaire […] vers des contrées où la nature distille notre esprit, laissant une trace à jamais », Florian Ledoux partage avec nous aujourd’hui sa rencontre fortuite avec de jeunes renards polaires (Vulpes lagopus) alors qu’il était en chemin vers le passage du Nord-Ouest.
« Lors de notre arrivée dans le grand fjord d’Uummannaq, nous pénétrons dans des petits fjords, jusqu’à jeter l’ancre du voilier de 100 pieds dans une toute petite baie verdoyante près des glaciers. Jusque-là nous profitons du soleil de minuit et décidons d’aller explorer les alentours. Alors que nous approchons de la terre, nous repérons quelques petits renards polaires sur le bord de l’eau. Nous coupons alors immédiatement le moteur et ramons jusqu’à la terre.
Ils sont toujours là et ils nous ont bien sûr repérés. Commence alors une longue approche des renards. Plus nous avançons doucement, plus nous nous apercevons qu’ils sont nombreux. Il y en a même derrière nous qui reviennent des alentours. À chaque fois qu’ils nous entendent trop, nous nous arrêtons, attendons un peu puis repartons. Arrivés à une distance plus proche, nous rampons délicatement pour ne pas être vus et ne pas faire de bruit sur le sol.
Après trois heures d’approche, ces bébés renards polaires finissent par venir tout seuls devant mon objectif. Certains, comme celui qui se trouve à deux mètres de moi, sont très curieux, d’autres sont timides ; l’un d’eux est effrayé tandis qu’un autre essaye de nous intimider en poussant des petits cris. Il y en a un qui est très taquin avec ses frères et sœurs…
En résumé, j’ai été très surpris de pouvoir observer des profils et des comportements aussi différents entre eux et de pouvoir les regarder de très près. 
Il est 1 h du matin et le soleil est encore haut. Après une belle soirée, il est temps de retourner à bord pour continuer l’aventure vers le passage du Nord-Ouest. »

Sciences

Photographe

Bébés renards polaires : partez à leur rencontre avec Florian Ledoux

diaporama

02/03/2021

Jimmy Nelson, photographe de renom, est un idéaliste, un esthète. En célébrant la beauté et la singularité de communautés des endroits éloignés de la planète, il veut nous sensibiliser à une réalité que la plupart d'entre nous ignorent : la disparition d'ethnies remarquables. Confrontées à un photographe qui leur martèle qu'elles sont uniques en leur genre, les personnes ont un changement d'attitude spectaculaire : des hommes, femmes, enfants deviennent fiers.La pureté de l'humanité existe, dans les montagnes, la jungle, les champs de glace. Jimmy Nelson a réussi à établir avec ces peuples du monde une relation amicale profonde et, à mesure que cette confiance s'établissait, ils ont pris conscience de ce qu'était la mission du photographe : veiller à ce que l'humanité n'oublie jamais son passé.En soutenant leur cause, en respectant leurs habitats, en immortalisant leur fierté et en les aidant à transmettre leurs traditions aux générations futures, chacun de nous pourrait retarder ce qui semble inévitable. Une exclusivité Futura.

Sciences

Photographe

Les ethnies du monde, par Jimmy Nelson, en 15 photos époustouflantes

diaporama

18/12/2020

Depuis quand les Hommes ont-ils des préoccupations spirituelles ? Depuis quand adorent-ils des divinités, se transmettent-ils des mythes ? Depuis quand croient-ils en une forme d'au-delà ? Ces interrogations sont longtemps restées sans réponse car les chercheurs hésitaient à aborder l'épineuse question des croyances préhistoriques...Pascal Goetgheluck est photographe illustrateur, spécialisé dans le reportage à caractère scientifique et technologique. Grotte Chauvet, grotte de Lascaux : il nous emmène au cœur des grottes préhistoriques à la découverte du sacré dans l'art rupestre.

Sciences

Photos

Les grottes préhistoriques aux sources du sacré, par P. Goetgheluck

diaporama

09/10/2020

La Grotte de Lascaux, située sur la commune de Montignac-Lascaux en Dordogne, dans la vallée de la Vézère, en France, est un chef d’œuvre de l’art pariétal découvert en 1940. Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, elle doit être protégée et c’est pourquoi une exposition permanente au Centre international de l'Art pariétal, Lascaux 4, permet d’en visiter une reproduction très fidèle.Parfois surnommée « la chapelle Sixtine de l'art pariétal », les peintures et les gravures que renferme la Grotte de Lascaux n’ont pas pu faire l’objet de datations directes précises. Leur âge est néanmoins estimé à entre environ 19.000 et 17.000 ans à partir d’études réalisées sur les objets découverts dans la grotte.Voici quelques images de ces peintures et gravures que l'on trouve sur les parois de galeries s'étendant sur environ 250 mètres. Elles représentent généralement des aurochs, des bisons, le cerf et le bouquetin et souvent des chevaux se promènent sous des formes différenciées.

Sciences

Sciences

Grand site archéologique : découverte de Lascaux

diaporama

19/05/2020

Léonard de Vinci (1452-1519) est devenu l’emblème des artistes ingénieurs de la Renaissance et, presque par définition, le symbole d'un esprit. Il était à la fois scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, peintre, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe et écrivain. Bien peu de ses contemporains étaient sans doute au courant de ses multiples facettes ; elles ont été révélées plus tard, par l’étude des restes de ses carnets de notes. Ces fascinants objets contiennent quelque 13.000 pages d'écriture et de dessins qui associent art et philosophie naturelle, c’est-à-dire, en langage moderne, qui relèvent des sciences naturelles.Machines volantes, scaphandres de plongée…Ces dessins ont frappé les Hommes du XXe siècle, non seulement par leur beauté esthétique, mais surtout parce qu’ils donnent l’impression que Léonard de Vinci était un précurseur de l’époque moderne avec ses inventions : machines volantes, scaphandres de plongée ou encore machines préfigurant la révolution industrielle. On sait aujourd’hui qu'il n’était pas exactement un prodigieux génie en avance de plusieurs siècles par rapport à ses contemporains. Certaines de ses machines sont d'ailleurs plus ou moins ébauchées dans des traités d’ingénieurs de son époque (ceux de Francesco di Giorgio Martini, Leon Battista Alberti, Taccola) et il a probablement consulté ces documents. Quoi qu'il en soit, ce qu’il en a tiré est tout de même remarquable. Voici donc un diaporama regroupant quelques-unes des plus belles inventions de Léonard de Vinci.

Sciences

Inventions

Léonard de Vinci et ses remarquables inventions

diaporama

25/10/2019

12

Dernière