Planète

Le site de Monte Albán d’Oaxaca, la colline céleste

Dossier - Voyage au Mexique, pays mythique et fascinant
DossierClassé sous :Mexique , Mexico , Acapulco

-

Entre les déserts chauds et la jungle, le Mexique a abrité de grandes civilisations disparues, comme les Aztèques et les Mayas. Les grands temples vous attendent, d’El Tajín à Teotihuacán, sans oublier les décors enchanteurs de la mer des Caraïbes.

  
DossiersVoyage au Mexique, pays mythique et fascinant
 

Sur la colline du Jaguar, à 2.000 mètres d'altitude, le site de Monte Albán domine toute la vallée d'Oaxaca. Il s'agit d'un ensemble archéologique exceptionnel, dont l'origine remonte au VIe siècle avant J.-C.

Vue sur la colline céleste, Monte Alban. © Eke GFDL

Monte Albán était le grand centre politique, économique et spirituel de la civilisation zapotèque. La ville était aussi prestigieuse que Teotihuacán et Tikal. Ce site sacré, découvert au début du XIXe siècle, est inscrit au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1987.

Des millions de visiteurs venus du monde entier se retrouvent sur les hauteurs des légendaires vestiges historiques de Monte Albán. © Carmine

Plus important site archéologique du pays

La « montagne blanche », comme beaucoup la surnomment au Mexique, se dresse sur un vaste plateau artificiel au sommet d'une colline qui surplombe le fond de la vallée de 400 m, à quelques kilomètres à l'ouest d'Oaxaca. Les prêtres, les princes et les dieux se partagèrent la terrasse ainsi créée. Bien plus tard, lorsque Monte Albán et les autres cités mexicaines s'éteindront brusquement sans qu'il soit possible d'expliquer cette décadence, les Mixtèques reviendront sur le site abandonné et en feront leur cimetière royal, transformant ce qui avait été une cité sainte en une cité des morts.

Panorama du site de Monte Albán depuis la plate-forme nord. © Eke, cc by sa 3.0

Le site est construit autour d'une place, la Gran Plaza, mesurant 300 mètres sur 200. Tout autour, on trouve de nombreuses pyramides à degrés, des temples, des tombes de dignitaires ainsi qu'un terrain de jeu de balle. On peut y voir également des stèles sculptées, ainsi que de grands bas-reliefs dans certains édifices.

On constatera la symétrie exacte des temples, tous tournés vers le terre-plein central, excepté l'observatoire astronomique, dont l'orientation permettait d'observer les astres en toutes saisons.

Le meilleur moment pour visiter Monte Albán, c'est au crépuscule, quand les pierres acquièrent un ton rougeâtre et que les nuages accélèrent leur allure sur les montagnes !