Représentation d'un décollage de la fusée lunaire Space Launch System. © Nasa
Sciences

Les principaux événements astronomiques et spatiaux en 2022

ActualitéClassé sous :exploration spatiale , Astronomie , Autour de la Lune

-

[EN VIDÉO] Lancement et déploiement du télescope spatial James Webb  Voici comment va se dérouler le lancement du télescope spatial Webb et son déploiement les heures et jours suivant durant son voyage jusqu'au point de Lagrange L2, à 1,5 million de km de la Terre. 

À l'image de l'année précédente, le calendrier des évènements astronomiques de 2022 devrait se montrer particulièrement dense. De nombreuses missions d'exploration spatiale seront lancées, notamment la première étape du programme lunaire Artemis, tandis que l'ESA lancera un rover vers Mars et que la Chine complétera sa nouvelle station spatiale.

L'année 2022 permettra aux passionnés d'astronomie de lever les yeux au ciel. Plusieurs dates majeures viendront rythmer les 12 mois de l'année. Les agences spatiales lanceront de nouvelles missions d'exploration du cosmos et 2022 marquera le début officiel du programme Artemis, qui mènera à nouveau des équipages d'astronautes vers la Lune au cours des cinq prochaines années. Les experts ont aussi le regard tourné vers l'est : ces dernières années, la Chine a prouvé être un protagoniste majeur dans l'histoire de la conquête spatiale, prenant le pas sur la Russie dans la rivalité Occident - Orient. L'agence spatiale chinoise réalisera en 2022 l'assemblage des derniers modules de la station spatiale Tiangong, tandis que les projets d'expansion vers la Lune et le développement de nouveaux lanceurs par la Chine pourraient devenir des sujets prépondérants au sein de la communauté spatiale internationale.  

L'exploration spatiale à l'honneur

Avec le lancement réussi du télescope spatial James-Webb, l'année 2022 débute sur les chapeaux de roues. Le JWST (James Webb Space Telescope), télescope de nouvelle génération et successeur spirituel d'Hubble, est actuellement en route vers son point d'arrivée, le point de Lagrange L2 situé à 1,5 million de kilomètres de la Terre. Il atteindra cette région du Système solaire le 23 janvier. Si l'attente est grande du côté des experts et du grand public, les premières images du JWST ne devraient poindre qu'après plusieurs mois de calibrage et d'essais techniques, à une date estimée aux alentours de juin et juillet 2022. 

Le déploiement du James Webb Space Telescope lors de son lancement le 25 décembre. © ESA, Nasa

Le 12 février, le nouveau lanceur américain nommé Space Launch System (SLS) décollera afin de mener à bien la première mission du nouveau programme lunaire, Artemis. Le SLS aura la lourde responsabilité de mener la prochaine génération d'astronautes sur la Lune dès 2025. Artemis I est un véritable jalon dans l'histoire de la conquête spatiale : si le Space Launch System n'a pas encore eu droit à un vol d'inauguration, elle prend la relève de la mythique Saturn V et est présentée par l'agence spatiale américaine comme un véritable fleuron technologique. L'opération aura pour but d'insérer le vaisseau Orion en orbite autour de la Lune, lors d'une mission d'une durée de 25 jours.

Le Space Launch System, photographié à sa base. © Nasa, Frank Michaux

L'agence spatiale européenne (ESA) n'est pas en reste : en avril 2022, deux astronautes européens se croiseront à bord de la Station spatiale internationale. L'Italienne Samantha Cristoforetti relaiera l'Allemand Matthias Maurer, dont la mission Cosmic Kiss ayant pris place au sein de l'ISS prendra fin. Cristoforetti séjournera six mois dans la station et deviendra la première femme européenne à en prendre le commandement, lors de sa mission nommée Minerva. L'ESA prévoit aussi de lancer pour la première fois la très attendue fusée Ariane 6, héritière d'Ariane 5, tandis que la mission ExoMars 2022 débutera en septembre. Elle emportera le rover Rosalind-Franklin vers Mars, dans le but d'étudier l'atmosphère et l'habitabilité de la Planète rouge, à l'instar de Zhurong (piloté par la Chine), Perseverance et Curiosity (contrôlés par l'ESA et la Nasa). 

L'astronaute Samantha Cristoforetti dans son scaphandre. Sa mission débutera en avril 2022. © ESA

Chine : la voie vers une prédominance spatiale ? 

En parallèle des institutions spatiales occidentales, la Chine continue son épopée vers le cosmos. La Chinese National Space Agency (CNSA, Agence spatiale nationale chinoise) a prévu de lancer six missions pour agrandir la nouvelle station spatiale en orbite autour de la Terre, Tiangong. Cette dernière est considérée comme une véritable avancée technologique de la part de la Chine, et un sérieux compétiteur pour la Station spatiale internationale, le gouvernement chinois s'étant déclaré ouvert à la collaboration avec d'autres agences spatiales. Les observateurs mettent en avant la rapidité de construction de Tiangong : seulement 18 mois. À titre comparatif, l'ISS a été élaborée et assemblée en 10 ans. 

Les suppositions vont bon train concernant les ambitions de l'empire du Milieu dans les expéditions habitées vers la Lune. Ainsi, la CNSA avait déjà fait part de ses intentions d'élaborer de puissantes fusées capables de transporter des modules abritant des humains vers le sol lunaire. Le 10 décembre 2021, l'un des designers des fusées chinoises Long March annonçait ainsi sur le média d'État CCTV que la prochaine génération de lanceurs serait testée pour la première fois à l'horizon 2026. La Chine pourrait donc lever progressivement le voile sur ses ambitions vers la Lune au long de l'année 2022. 

Pour en savoir plus

2021, une année faste pour l'exploration spatiale

Les grands débuts de Crew Dragon, des échantillons d'astéroïdes récoltés et pour certains, ramenés sur Terre, un rover envoyé sur Mars, une sélection d'astronautes pour retourner marcher sur la Lune. Du côté de l'exploration spatiale au moins, l'année 2020 a été bonne. Et sur le papier, 2021 devrait être encore meilleure !

Article de Nathalie Mayer, publié le 5 janvier 2021

Pour l'exploration spatiale, 2021 s'annonce comme une année exceptionnelle ! Voici un petit aperçu des événements d'ores et déjà les plus attendus.

Perseverance apprend à se poser sur Mars

En vidéo, le déroulement de la séquence d'atterrissage sur Mars du rover Perseverance, le 18 février prochain.

La première date à cocher sur le calendrier 2021 de l'exploration spatiale, c'est celle du 18 février. La date à laquelle Perseverance, le rover de la Nasa, arrivera enfin sur Mars, après plus de six mois de voyage. Sa principale mission : rechercher des signes de vie du côté du cratère Jezero.

Notez qu'il emporte également avec lui un minuscule hélicoptère. Si le plan de la Nasa se déroule sans accroc, Ingenuity deviendra ainsi bientôt le premier engin à voler sur une autre planète que la Terre.

Toujours sur Mars, deux premières

Pour la première fois, des missions lancées par les Émirats arabes unis et par la Chine atteindront également la planète rouge en 2021. La première, baptisée Hope, dès le mois de février avec pour objectif d'étudier l'atmosphère et le climat de Mars depuis une orbite équatoriale. La seconde, Tianwen-1, se décompose en un orbiteur et en un rover qui arriveront sur place -- dans la région d'Utopia Planitia, concernant le rover -- le 23 avril 2021.

Plusieurs rendez-vous avec la Lune

Une image conceptuelle de l’atterrisseur robotique Astrobotic Peregrine. © Astrobotic, Nasa

En préparation du retour des Hommes sur la Lune -- envisagé par la Nasa dès 2024 --, plusieurs missions partiront cette année en direction de notre satellite naturel. La mission privée Peregrine One -- une sorte de sonde à quatre pattes -- atterrira du côté du nord-est de la face visible de la Lune en juillet 2021. Objectif : tester des technologies de navigation et d'atterrissage. Et y déposer un peu de l'ADN d'Arthur C. Clarke !

Au mois d'octobre, c'est Luna 25 - 45 ans après Luna 24, la dernière mission russe sur la Lune -- qui atteindra le cratère Boguslavsky, du côté du pôle sud de notre satellite naturel. Avec pour objectif, cette fois, d'y chercher des traces d'eau.

Notez enfin qu'en toute fin d'année -- et peut-être même finalement en début d'année 2022 --, l'Inde enverra son Chandrayaan-3, également en direction du pôle sud de la Lune.

Objectif Lune !

Autre date à cocher sur le calendrier 2021 de l'exploration spatiale, ce jour de novembre 2021 au cours duquel est prévu le lancement inaugural du Space Launch System (SLS) de la Nasa et de Boeing. Le lanceur le plus puissant de tous les temps. L'engin qui devrait propulser les prochains astronautes qui partiront pour la Lune dans le cadre du programme Artemis. Pour la Lune et peut-être même au-delà...

En cette fin d'année 2021, la fusée SLS doit lancer le vaisseau Orion -- sans astronaute -- vers la Lune pour tester quelques systèmes. Ce sera le tout premier vol du programme Artemis.

SpaceX poursuit sa conquête de l’espace

Du côté de SpaceX, attendez-vous notamment à la mise en orbite du Starship, cet engin spatial destiné à transporter aussi bien des marchandises que des passagers autour de la Terre, mais également jusqu'à la Lune et vers Mars.

La société d'Elon Musk poursuivra aussi les lancements des satellites de la constellation Starlink.

Et en fin d'année, SpaceX et Axiom Space devraient embarquer trois touristes dans la capsule Crew Dragon, direction la Station spatiale internationale (ISS). Notez que Roscomos (Russie) a annoncé un projet semblable, s'appuyant sur son Soyouz.

Dans le courant de l'année, SpaceX devrait aussi proposer -- avec Space Adventures, cette fois -- à quatre autres touristes, la possibilité d'être placés en orbite, à une altitude deux à trois fois plus élevée que l'ISS.

Enfin le lancement du télescope spatial James Webb ?

Des années que les astronomes attendent le lancement du télescope spatial James Webb. Il pourrait bien enfin avoir lieu en 2021. © dottedyeti, Adobe Stock

Les astronomes du monde entier l'attendent depuis des années maintenant. Après de nombreux retards -- l'instrument devait initialement être mis en orbite en 2007 --, la Nasa a enfin annoncé le lancement du télescope spatial James Webb pour le 31 octobre 2021 !

L'instrument observera dès lors l'Univers dans l'infrarouge. Les chercheurs espèrent qu'il leur fournira des informations non seulement sur l'Univers lointain, sur les galaxies et les trous noirs, mais aussi sur les exoplanètes et notamment, leur habitabilité.

Attention, astéroïde en vue !

Fin juillet, la Nasa lancera un engin baptisé Dart -- pour Double Asteroid redirection Test ou Test de déviation d'un astéroïde double -- en direction du double astéroïde Didymos. Objectif : écraser l'appareil sur l'objet céleste afin de tester notre capacité à rediriger un astéroïde potentiellement dangereux pour notre Terre.

Pour qui sonne le glas ?

La mission Juno arrivera à son terme le 16 juillet 2021. Elle aura tout de même duré 41 mois de plus que ce que la Nasa avait envisagé. L'engin sera alors désorbité et se désintégrera dans l'atmosphère de Jupiter.

Deux survols rapprochés de Vénus

Au mois d'octobre 2021, la sonde solaire Parker de la Nasa, en route vers notre étoile, se rapprochera à 3.786 kilomètres seulement de Vénus. La sonde Bepi Colombo de l'ESA, en route pour Mercure, quant à elle, frôlera Vénus à 552 kilomètres le 10 août 2021.

Première pierre pour la station spatiale chinoise

Une vue schématique de la future station spatiale chinoise. © Saggittarius A, Wikipedia, CC by-SA 4.0

La Chine a prévu de lancer, dans le courant de l'année 2021, le module central de sa future station spatiale, un module baptisé Tian He -- galaxie, en chinois. Celle-ci devrait être totalement fonctionnelle d'ici 2025.

Première lumière pour l’observatoire Vera C. Rubin

Le télescope réfléchissant à large champ de l'observatoire Vera C. Rubin (Chili) verra sa première lumière en 2021 et permettre aux astronomes de capturer 1.000 images chaque nuit.

Les débuts du tourisme de l’espace

Il est celui qui a traversé les océans en montgolfière et battu le record de la traversée de l'Atlantique en bateau. En 2021 -- en principe, dès le premier trimestre --, à 70 ans, Richard Branson devrait se lancer pour un vol spatial suborbital à bord du SpaceShipTwo de Virgin Galactic.

Blue Origin, de son côté, a annoncé le premier vol habité de son vaisseau spatial New Shepard pour le courant de l'année 2021. L'engin est conçu pour voyager aux frontières de l'espace et en revenir, sans être mis en orbite.

La menace Apophis

L'astéroïde potentiellement dangereux Apophis effectuera une visite rapprochée -- à tout de même quelque 17 millions de kilomètres -- de la Terre en mars 2021. Ce sera notre dernière chance d'observer l'astéroïde avec une imagerie radar avant son passage très rapproché en 2029. Il arrivera alors à moins de 31.000 kilomètres de la Terre, soit un dixième de la distance entre la Terre et la Lune. Apophis a une chance extrêmement faible, mais non nulle de toucher la Terre en 2068.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !