Éclipse totale de Lune : comment la regarder en direct ?

Classé sous :lune , éclipse , éclipse de lune

L'orbite de la Lune autour de la Terre n'est pas parfaitement circulaire. Mais légèrement elliptique. Et lorsqu'il arrive qu'une Pleine Lune coïncide avec le périgée de sa trajectoire -- son point le plus proche de notre planète, à « seulement » quelque 357.000 kilomètres --, les astronomes parlent de super Lune. Parce que notre satellite naturel apparaît alors dans notre ciel un (tout petit) peu plus gros et un plus brillant que d'habitude.

Ce mercredi 26 mai 2021, le passage de la Lune à son périgée coïncidera en plus avec une éclipse. La première de cette année. Une éclipse totale de Lune qui ne sera malheureusement pas visible depuis l'Europe et donc, la France métropolitaine, mais le sera dans son intégralité en Nouvelle-Calédonie, à Wallis-et-Futuna et en Polynésie française (et partiellement en Guyane). Pour l'apprécier, il faudra se trouver du côté de l'océan Pacifique, de l'Australie, de la côte est de l'Asie ou encore de la côte ouest des Amériques. 

Cette carte montre les endroits du globe depuis lesquels l’éclipse totale de Lune du 26 mai 2021 sera visible. © Nasa Scientific Visualization Studio

La phase de totalité de l'éclipse, qui durera 15 minutes, débutera à 13 heures 11, heure de Paris. Avec un maximum quelque sept minutes plus tard. Si vous n'êtes pas dans la zone concernée, vous pourrez tout de même assister au spectacle en ligne, notamment via la chaîne YouTube du site timeanddate, celle de l'Agence spatiale européenne (ESA), celle de l'observatoire Griffith (Etats-Unis) ou encore la web TV du Virtual Telescope Project.

En attendant, les chercheurs de la Nasa nous offrent le spectacle de l’éclipse de Lune en avant-première. © Nasa Scientific Visualization Studio

Trois autres éclipses de Lune sont annoncées pour 2021 dont une annulaire le 10 juin et une partielle le 19 novembre -- visible depuis l'Europe du nord.

Ce mercredi 26 mai 2021, la Lune s’éclipsera totalement du ciel du Pacifique. Au moment même où notre satellite naturel passera par son périgée. Un beau spectacle en perspective. © Nasa