Lorsque notre satellite est à son périgée au moment de la pleine Lune, on assiste à une superlune. © Andrea Reiman, Unsplash

Sciences

Périgée

DéfinitionClassé sous :Univers , périgée , périastre
 

Le terme périgée — construit à partir du préfixe péri- signifiant à l'entour de, et , la Terre — correspond au point de l'orbite elliptique d'un astre ou d'un satellite artificiel le plus rapproché de la Terre lorsque celle-ci constitue un foyer de l'ellipse. À l'opposé, on trouve l'apogée. De manière plus générale, pour qualifier le point d'une orbite le plus rapproché — le plus éloigné — du foyer de cette orbite, on parle de périastre — d'apoastre.

Attention toutefois à ne pas confondre périgée et périhélie. Le terme périhélie est souvent employé pour désigner le point de l'orbite terrestre le plus proche du Soleil. Ainsi la Terre se trouve à son périhélie autour du 4 janvier. Mais le terme peut également s'employer pour les autres objets en orbite héliocentrique.

Sur ce schéma, le périgée — et l’apogée — d’un corps céleste en orbite autour de la Terre (Earth). © Pearson Scott Foresman, Wikipedia, Domaine public

Le cas de la Lune

L'orbite de la Lune nous donne un exemple concret. Celle-ci en effet, est elliptique et la distance qui la sépare de la Terre varie de manière flagrante. Notez tout d'abord que la distance moyenne entre la Terre et la Lune est de 384.400 kilomètres. À son périgée, la Lune ne se trouve plus qu'à 356.500 kilomètres. Cette distance confère un diamètre apparent de quelque 33' — contre à peine plus de 29' lorsque notre satellite se trouve à son apogée.

Le 14 novembre 2016, notre satellite naturel se trouvait à son périgée au moment de la pleine Lune. Une situation qui ne se produit pas à chaque lunaison. Par rapport à une pleine Lune qui se produit au passage à l'apogée, le disque de notre satellite était alors 14 % plus grand et 30 % plus lumineux. Une véritable superlune ! Qu'il reste toutefois difficile d'évaluer à l'œil nu et sans point de comparaison.

Cela vous intéressera aussi