Le périhélie est le point le plus proche de la Terre par rapport au soleil. © sakurra, Adobe Stock
Sciences

Périhélie

DéfinitionClassé sous :Système solaire , Saison , soleil

Le périhélie (du grec peri, autour de, et hêlios, soleil) constitue le point où une planète est à la distance minimale du Soleil. La Terre ne décrit pas un cercle parfait autour du Soleil mais suit une ellipse variant entre un minimum, nommé périhélie, et un maximum, nommé aphélie, le Soleil occupant le foyer de l'ellipse (pour les autres systèmes stellaires, sont employés les termes de périgée et apogée). Lorsqu'elle est au périhélie, la Terre est à environ 0,983 UA de distance du Soleil (soit environ 147 millions de kilomètres), et lorsqu'elle est à l'aphélie, elle en est éloignée d'environ 1,017 unité astronomique (soit environ 152 millions de kilomètres). On observe donc une différence de 5 millions de kilomètres entre ces deux extrêmes. Le périhélie correspond aussi au moment où la vitesse angulaire de la Terre est la plus rapide, en vertu de la loi des aires.

Le périhélie correspond au point le plus proche de la Terre sur son orbite autour du Soleil. © Céline Deluzarche, Futura

Pourquoi la date du périhélie varie-t-elle au fil du temps ?

Le périhélie a lieu entre le 2 et le 5 janvier, l'aphélie se situant autour du 4 juillet. La date et l'heure de ces points varient dans le temps, en raison de plusieurs phénomènes, comme l'explique l’Observatoire de Paris sur son site. Le périhélie et l'aphélie sont en effet calculés par rapport au barycentre Terre-Lune, lui-même en rotation autour du centre de gravité du Soleil. De plus, l'orbite du barycentre Terre-Lune n'est pas képlerienne mais subit l'influence des autres planètes du Système solaire. Par conséquent, le temps séparant deux passages consécutifs de la Terre au périhélie (nommé révolution anomalistique) ne fait pas exactement 365 jours mais 365,25964 jours, soit 25 minutes de plus que l'année tropique (temps que met la Terre pour parcourir son orbite entre deux équinoxes de printemps). On observe donc un décalage progressif de la date du périhélie qui avance dans l'année. Ainsi, dans 10.000 ans, le périhélie s'inversera avec l'aphélie et coïncidera avec le solstice d'été.

Dates de passages au périhélie et distance Terre-Soleil entre 2020 et 2025. © C.D, d'après Time and date

Périhélie et durée des saisons

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la distance Terre-Soleil n'a que peu d'influence sur les saisons : c'est principalement l'inclinaison de l’axe de rotation de la Terre qui influe sur le fait qu'il fait plus chaud dans l'hémisphère Nord en été et vice-versa en hiver. En revanche, la modification de la date du périhélie influence la longueur des saisons, puisque la Terre tourne plus vite à son passage au point de périhélie. Grâce à cela, nous bénéficions en ce moment d'étés plus longs et d'hivers plus courts.

La précession du périhélie de Mercure a servi à Einstein pour élaborer sa théorie de la relativité générale en 1915, dont le décalage restait inexpliqué par la seule application des lois de Newton. Il a ainsi pu montrer que la trajectoire de Mercure était influencée par la déformation de la courbure de l'espace-temps.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Qu'est-ce que l'équinoxe ?  Avec les solstices d’hiver et d’été, l’équinoxe marque le changement de saison. Le jour est la nuit ont alors exactement la même durée, soit 12 heures chacun. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !