Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment une étoile binaire comme Eta Carinae accélère les particules cosmiques Des chercheurs ont observé, en provenance d’Eta Carinae, une émission de rayonnements gamma à de très hautes énergies. Le résultat de l’accélération de particules cosmiques dans la région où les vents stellaires des deux composantes du système binaire se rencontrent.

En astronomie, l'expression « système stellaire » désigne en principe un groupement d'un petit nombre d’étoiles. Les étoilesétoiles en question sont liées par l'attraction gravitationnelle. Et chacune est qualifiée de composante du système stellaire qui est classé selon le moyen d'observation qui a permis sa découverte. Il existe ainsi des systèmes stellaires visuels ou astrométriques -- découverts à partir de leur mouvement apparentmouvement apparent dans le ciel --, des systèmes stellaires à éclipseséclipses -- découverts à partir des variations de leur éclat -- ou encore des systèmes stellaires spectroscopiques -- découverts à partir des caractéristiques de leur spectrespectre.

Il existe ainsi des systèmes stellaires à deux étoiles que l'on appelle plus simplement systèmes binairessystèmes binaires ou étoiles binaires ou même, étoiles doubles. C'est le cas de SiriusSirius -- ou α Canis Majoris, pour les astronomesastronomes --, l'étoile qui est pour nous, la plus brillante du ciel -- après le SoleilSoleil. Ces deux composantes sont Sirius A, une étoile blanche de la séquence principaleséquence principale, et Sirius B, une étoile naine blanchenaine blanche.

L'étoile Polaireétoile Polaire et Alpha Centauri sont deux exemples connus de systèmes stellaires triples. Ce dernier est d'ailleurs le système stellaire le plus proche de notre TerreTerre. Il est situé à seulement 4,37 années-lumièreannées-lumière.

Une vue d’artiste du système stellaire triple d’Alpha Centauri. © ESO/L. Calçada/N. Risinger, Wikipedia, CC by-4.0
Une vue d’artiste du système stellaire triple d’Alpha Centauri. © ESO/L. Calçada/N. Risinger, Wikipedia, CC by-4.0

Ne pas confondre système stellaire et système planétaire

Et il cache un autre type de système stellaire. Qu'il faudrait d'ailleurs plus justement appeler système planétaire. C'est ainsi que les astronomes désignent en effet une étoile accompagnée des planètes, des lunes, des astéroïdesastéroïdes, des comètes et de la poussière qui gravitent autour. Ainsi le Système solaire est un système planétaire. Tout comme Proxima du CentaureProxima du Centaure -- l'une des étoiles du système stellaire d'Alpha Centauri -- et les deux -- ou plus -- exoplanètesexoplanètes en orbiteorbite autour d'elle.

Notez que plus de la moitié des étoiles appartiennent à des systèmes stellaires, binaires ou multiples. Et leur étude apporte aux astronomes des informations importantes sur les étoiles : leur massemasse, leur rayon, leur densité, leur luminositéluminosité, leur température de surface et leur vitessevitesse de rotation. De quoi mieux comprendre la formation et l'évolution des étoiles.

Lorsque le nombre d'étoiles liées par la gravitationgravitation dépasse un certain seuil, les astronomes ne parlent plus trop de systèmes stellaires, mais plutôt d'amas d'étoiles ou même, de galaxiegalaxie.