La découverte de systèmes planétaires autour d'autres étoilesétoiles que le SoleilSoleil permet une approche comparative et statistique complétant la démarche « archéologique » utilisée jusqu'à présent pour retracer l'histoire du seul Système solaireSystème solaire.

1995 est l'année de la première exoplanèteexoplanète découverte autour d'une étoile de la séquence principaleétoile de la séquence principale. Depuis, en cherchant des contraintes ailleurs que dans le Système solaire, la formation planétaire est devenue une discipline mature de l'astronomie.

L'étude des planètes extrasolaires est une clé pour comprendre la formation planétaire. Des comparaisons peuvent être faites. Ainsi, des tourbillons à grande échelle se forment très souvent dans l'atmosphère terrestre (ici, le cyclone Elena au-dessus du golfe du Mexique) ; et, dans l'atmosphère des planètes géantes, des tourbillons peuvent perdurer très longtemps : la Grande Tache rouge découverte par Jean-Dominique Cassini à la surface de Jupiter est connue depuis plus de 300 ans. © WikiImages, Pixabay, DP

L'étude des planètes extrasolaires est une clé pour comprendre la formation planétaire. Des comparaisons peuvent être faites. Ainsi, des tourbillons à grande échelle se forment très souvent dans l'atmosphère terrestre (ici, le cyclone Elena au-dessus du golfe du Mexique) ; et, dans l'atmosphère des planètes géantes, des tourbillons peuvent perdurer très longtemps : la Grande Tache rouge découverte par Jean-Dominique Cassini à la surface de Jupiter est connue depuis plus de 300 ans. © WikiImages, Pixabay, DP

La mission spatiale CorotCorot (2006-2014) s'est engagée très tôt dans cette démarche.


La question des exoplanètes est très ancienne en astronomie. Leur existence est pour la première fois attestée de façon indirecte dans les années 1990. Futura a rencontré Jean-Pierre Luminet, astrophysicien de renom, afin qu’il nous parle plus en détail de ce passionnant sujet. © Futura

L'accumulation du matériaumatériau solide constituant les planètes pourrait démarrer au sein de tourbillonstourbillons gazeux persistants. Ce modèle, envisagé en 1995, commence à faire son chemin.

Les superterres sont des planètes rocheuses semblables à la Terre, mais en un peu plus grosses. © ESO

Les superterres sont des planètes rocheuses semblables à la Terre, mais en un peu plus grosses. © ESO

Des techniques de détection des planètes extrasolairesextrasolaires aux connaissances qu'elles apportent sur notre universunivers, ce dossier vous fait voyager dans le monde des exoplanètes. Bonne découverte !