Sciences

Exoplanètes : détecter des planètes extrasolaires avec Corot

Dossier - Planètes extrasolaires : une clé pour comprendre la formation planétaire
DossierClassé sous :Astronomie , planète extrasolaire , exoplanète

Il existe d'autres planètes que celles situées autour de notre Étoile, le Soleil. Elles sont appelées exoplanètes, ou planètes extrasolaires. Leur détection est un enjeu essentiel pour comprendre la formation du Système solaire et chercher une vie ailleurs.

  
DossiersPlanètes extrasolaires : une clé pour comprendre la formation planétaire
 

Corot (Convection rotation et transits planétaires) est une mission spatiale qui s'est déroulée de 2006 à 2014. L'un de ses buts principaux était la détection de planètes en orbite autour d'autres étoiles que le Soleil (l'autre objectif de la mission était l'étude des intérieurs stellaires par l'intermédiaire des mécanismes de convection et de rotation).

Corot a permis de détecter des exoplanètes. Ici, vue d'artiste d'une planète extrasolaire. © Nasa, JPL-Caltech, Wikimedia Commons, DP

Corot : les transits pour détecter les planètes extrasolaires

La méthode utilisée par Corot consistait à déceler les faibles variations de luminosité d'une étoile liées aux passages répétés de la planète devant le disque de l'étoile autour de laquelle elle orbite. Cette méthode est illustrée par la figure 1 ci-dessous.

Figure 1 : transit d'une planète devant le disque de son étoile et diminution de luminosité qui en résulte en fonction du temps. Ce transit permet de détecter des exoplanètes, comme dans le cas de la mission Corot. © DR

C'est une méthode qui peut permettre la détection de planètes de très petites tailles, analogues aux planètes telluriques de notre Système solaire.

Les découvertes d'exoplanètes, qui tournent autour d'autres étoiles, se multiplient. Les scientifiques de l’ESO (European Southern Observatory ou Observatoire européen austral) utilisent diverses techniques afin de mettre ces planètes en évidence. Les explications dans cet épisode d’Esocast. © ESO

La mission Corot a été proposée pour la première fois au Cnes en 1994. À cette époque, on ne connaissait aucun système planétaire autre que le Système solaire et le système atypique de planètes du pulsar PSR B1257+12 (dans le cas du pulsar, il s'agit d'une formation post mortem après le passage de l'étoile par une phase de supernova).