En astronomie, un transit désigne le passage d'un corps céleste devant un autre, comme MercureMercure ou VénusVénus devant le SoleilSoleil, ou les lunes de JupiterJupiter devant la planète géanteplanète géante. En général, pour un observateur terrestre, le transit consiste donc en l'alignement de trois points, par exemple : la TerreTerre, une étoileétoile (ici le Soleil), sa planète (ici Mercure ou Vénus). Le phénomène s'observe aussi pour d'autres systèmes stellairessystèmes stellaires. Les astronomesastronomes s'en servent pour détecter des exoplanètesexoplanètes par la méthode des transits planétaires.

Lors d'un transit, à la différence d'une éclipseéclipse, le diamètre apparent du premier objet n'est pas assez grand pour cacher entièrement le second. Par exemple, Mercure et Vénus sont certes plus grandes que la Lune, mais elles sont beaucoup plus éloignées : depuis la Terre, elles apparaissent comme une petite tache noire traversant le disque solaire. Si l'objet possède un diamètre apparent plus grand que l'objet devant lequel il transite, il l'occulte. L'évènement est donc appelé occultationoccultation.

Une éclipse de Soleiléclipse de Soleil est donc un type particulier de transit plus précisément d'occultation, pendant lequel la Lune s'interpose entre la Terre et le Soleil, soustrayant totalement ou partiellement ce dernier à la vue d'un observateur terrestre.

Le transit de Dioné, lune de Saturne, devant la planète géante a été capturé par la sonde Cassini en mai 2015. © Nasa, JPL-Caltech, <em>Space Science Institute </em>
Le transit de Dioné, lune de Saturne, devant la planète géante a été capturé par la sonde Cassini en mai 2015. © Nasa, JPL-Caltech, Space Science Institute

Les transits de Mercure et Vénus

Au sein du système solairesystème solaire, et toujours pour un observateur terrestre, seules les planètes inférieures, situées entre l'orbiteorbite de la Terre et le Soleil, soit Mercure et Vénus, peuvent réaliser des transits. Ces phénomènes astronomiques sont beaucoup plus rares que les éclipses. Alors qu'il se produit au moins deux éclipses de Soleil par an, les transits de Mercure ont lieu tous les sept ans environ. Le prochain aura lieu le 11 novembre 2019.

Les transits de Vénus viennent par paire, c'est-à-dire qu'un premier transit est suivi d'un second huit ans après, mais de tels évènements ont lieu tous les 105 ou 122 ans. Ainsi, le dernier transit de Vénus en 2012 est venu compléter une paire avec celui de 2004. Il faudra attendre le 11 décembre 2117 pour voir le prochain.

Le saviez-vous ?

Les astronomes du XVIIIe siècle ont calculé la distance moyenne Terre-Soleil, aussi connue comme étant l’unité astronomique (UA), grâce à l’observation d’une paire de transits de Vénus, en 1761 et 1769.