Sciences

Transit de Vénus 2012 : mobilisation à l'Observatoire de Paris

ActualitéClassé sous :Astronomie , transit de Vénus , soleil

-

Dans moins de trois mois nous pourrons vivre le second et dernier transit de Vénus devant le Soleil du XXIe siècle. Un événement rarissime qui va donner lieu à une campagne internationale d'observations.

Le transit de Vénus le 6 juin 2012 devrait permettre aux astronomes de mieux comprendre le fonctionnement de l'atmosphère vénusienne. © C. Pouzenc

C'est un rendez-vous que les astronomes du monde entier ne voudraient rater sous aucun prétexte. Le 6 juin 2012, Vénus se glissera exactement entre le Soleil et nous, l'occasion d'admirer pendant presque 7 heures (pour les observateurs situés dans le Pacifique) le transit de la seconde planète du Système solaire. L'événement avait déjà eu lieu le 8 juin 2004 mais si vous manquez le transit du 6 juin prochain vous n'en verrez pas d'autres, puisque celui d'après aura lieu en 2117 ! Cette fréquence insolite s'explique par l'inclinaison de l'orbite de Vénus : un cycle de deux transits espacés de huit ans est ensuite suivi d'un peu plus d'un siècle sans aucun transit.

Des astronomes du monde entier sont actuellement réunis à l'Observatoire de Paris pour coordonner leurs observations. Ce transit est en effet une occasion unique de tester sur Vénus les moyens d'observation habituellement dédiés au passage d'une exoplanète devant son étoile. Comme l'explique Thomas Widemann (Observatoire de Paris), « le prochain passage de Vénus sera le dernier du siècle, il sera l'occasion unique d'observer de près le passage d'une planète de type terrestre devant une étoile de type solaire. Les missions Corot et Kepler ont révélé l'existence d'exoplanètes appelées superterres, s'approchant de la dimension de la Terre et Vénus. Or, ces deux corps sont des planètes sœurs, presque semblables mais ayant évolué différemment. Si Vénus était une exoplanète en transit, que verrions-nous de ses caractéristiques physiques ? de sa composition chimique ? Quelles mesures seraient sujettes à interprétation ? Nous allons en particulier caractériser la signature spectrale de l'atmosphère de Vénus en transit, et tester la limite de détection de ses constituants atmosphériques, qui nous sont déjà connus ».

L'un des huit coronographes que les astronomes professionnels vont disséminer dans le monde pour suivre le transit de Vénus le 6 juin 2012. © Observatoire de Paris

Atmosphère vénusienne sous surveillance

Le transit du 6 juin prochain sera donc une occasion idéale pour étudier l'atmosphère vénusienne. Lorsque Vénus sera en contact avec le bord du Soleil, la lumière solaire réfractée au-dessus des nuages de la planète produira une auréole 10 à 100 fois moins lumineuse que la surface solaire, auréole que l'on pourra observer à l'opposé du point de contact. Pour Paolo Tanga (Observatoire de Nice), la photométrie de cette auréole permettra de tester une technique adaptable ultérieurement à l'étude de l'atmosphère des exoplanètes. D'autre part les mesures photométriques réalisées le 6 juin 2012 serviront à déterminer la structure thermique de l'atmosphère vénusienne d'un pôle à l'autre et de comparer ces résultats avec ceux obtenus par la sonde Venus Express (en orbite autour de Vénus depuis 2006). La climatologie de Vénus pose en effet quelques interrogations. Les instruments de Venus Express y décèlent régulièrement des variations rapides mais ces mesures n'ont pas une résolution suffisante pour trancher entre des modifications temporelles globales de l'atmosphère ou des irrégularités atmosphériques à différentes latitudes.

Les astronomes participant à cet atelier de recherche international auront à leur disposition huit coronographes fonctionnant chacun dans un intervalle spectral différent, instruments qu'ils répartiront entre l'Europe de l'Est, la côte ouest de l'Amérique, l'Extrême-Orient et l'Australie. Rappelons que pour les observateurs situés en France métropolitaine, seule la fin du transit sera observable au lever du soleil. En attendant vous pouvez admirer la danse de Jupiter et Vénus au crépuscule pendant encore quelques jours.        

Cela vous intéressera aussi