Avec la mission Perseverance de la Nasa, l'exploration de la planète Mars se fera également par les airs. En effet, aux sept instruments scientifiques à bord du rover s'ajoute le petit démonstrateurdémonstrateur volant Ingenuity. En prévision des futures missions d'exploration robotisées de Mars ou de tout autre corps solide du Système solaireSystème solaire, cet hélicoptèrehélicoptère expérimental doit démontrer l'utilité et l'intérêt de disposer d'un véhicule aérien en complément d'un rover ou d'un Lander avec, à la clé, de probables futurs projets aériens plus ambitieux.

Voir aussi

Ingenuity sur Mars : la Nasa se prépare à une première dans l'histoire de l'exploration spatiale

Le capot de protection d'Ingenuity a été retiré et déposé au sol, exposant le drone-hélicotpère à l'environnement martien. Sa première tentative de vol est prévue au plus tôt le 8 avril. © Nasa/JPL-Caltech/MSSS
Le capot de protection d'Ingenuity a été retiré et déposé au sol, exposant le drone-hélicotpère à l'environnement martien. Sa première tentative de vol est prévue au plus tôt le 8 avril. © Nasa/JPL-Caltech/MSSS

Pesant 1,8 kilogrammekilogramme, Ingenuity ressemble à une libellulelibellule. Il se déplacera dans les airs martiens grâce à deux rotors bipales, tournant en sens contraire, d'une taille d'environ 1,2 mètre. La vitesse de rotationvitesse de rotation est comprise entre 2.400 et 2.900 tours par minute, soit 10 fois celle des pales d'un hélicoptère sur Terre. En effet, l'atmosphère martienne étant très ténue, l'air y est peu dense et nécessite donc une vitesse de rotation plus importante pour que l'appareil se soulève du sol. Ingenuity est donc conçu pour être aussi léger que possible avec des pales de rotor beaucoup plus grandes et qui tournent beaucoup plus vite que ce qui serait nécessaire pour un hélicoptère de la masse d'Ingenuity sur Terre.

Une première dans l'histoire de l'exploration spatiale

Pour fonctionner sur Mars, cet hélicoptère utilisera des cellules solaires pour charger des batteries lithium-ionbatteries lithium-ion et alimenter son chauffage, indispensable pour survivre aux nuits martiennes où les températures avoisinent les -70 °C. Compte tenu de la faible densité de l'atmosphère martienne (environ 1 % de celle de la Terre), ce Marscopter, même près du sol, volera dans un air dont la pression, sur notre Planète, est celle régnant à environ 30.000 m. Rappelons que le record d'altitude d'un hélicoptère est de 12.442 m. 

Le premier vol d'Ingenuity est prévu à partir du 8 avril. Ce sera la première tentative d'un vol motorisé et contrôlé d'un engin volant sur une planète autre que la Terre. Après avoir grimpé à une vitesse d'environ un mètre par seconde, le Marscoptère planera à environ trois mètres au-dessus de la surface pendant 30 secondes. Lors de son vol, il devrait réaliser quelques « figures de style », comme rester en vol stationnaire et tourner sur lui-même avant de retourner se poser au sol.

Le site de lancement d'Ingenuity photographié par la caméra Navcam de Perseverance. Baptisé Van Zyl Overlook, ce site a été choisi pour sa planéité et son absence d'obstacles. Cette parcelle mesure 10 mètres sur 10 mètres. © Nasa, JPL-Caltech
Le site de lancement d'Ingenuity photographié par la caméra Navcam de Perseverance. Baptisé Van Zyl Overlook, ce site a été choisi pour sa planéité et son absence d'obstacles. Cette parcelle mesure 10 mètres sur 10 mètres. © Nasa, JPL-Caltech