La couverture de survie qui permet aux survivants d’une catastrophe de maintenir leur température corporelle est composée d’un film plastique nommé Mylar. Il a été inventé pour réfléchir les ondes radio d’un ballon satellite. © Hans, Pixabay, CC0 Creative Commons

Tech

10 inventions de la Nasa que l'on retrouve dans notre vie quotidienne

Question/RéponseClassé sous :technologie , Nasa , exploration spatiale

En juillet 2018, la Nasa a fêté ses 60 ans d'existence. Beaucoup trop pour certains qui appellent à consacrer les budgets de l'exploration spatiale à des problèmes plus terre à terre. Mais c'est ignorer les bénéfices que nous en retirons au quotidien. Tour d'horizon...

Vous êtes vous déjà demandé comment la recherche et l'exploration spatiales impactent vos vies ? C'est la question posée par la Nasa. Selon l'agence américaine, les technologies développées pour l'espace sont à l'origine de milliards d'euros d'économies et de bénéfices et aussi de dizaines de milliers d'emplois. Elles sont surtout le point de départ d'une meilleure qualité de vie. En voici quelques exemples.

Des véhicules spatiaux à nos cuisines

Lorsque les véhicules spatiaux pénètrent l'atmosphère terrestre, ils doivent résister à des températures extrêmement élevées. Des boucliers thermiques ont ainsi été imaginés par les ingénieurs de la Nasa pour les protéger. Celui en céramique inventé pour les avions supersoniques X-33 et X-34 par exemple, des lanceurs pouvant être amenés à atteindre 11 fois la vitesse du son. Une fois ces matériaux mis à disposition pour licence commerciale, les industriels s'en saisissent et les modifient pour les adapter à des appareils plus proches de nous comme nos fours ou nos chaudières.

De la Lune aux incendies

Les astronautes envoyés sur la Lune avaient besoin d'air pour respirer. Et c'est le programme Apollo qui a inspiré par la suite la fabrication d'équipements respiratoires légers et plus petits tels que ceux qu'utilisent aujourd'hui nos pompiers lorsqu'ils combattent les flammes.

Des voiles solaires aux raquettes de tennis

Pour contrôler les vibrations et déformations subies par certaines structures -- parmi lesquelles les avions, les hélicoptères et les voiles solaires -- la Nasa a mis au point un dispositif piézoélectrique bon marché, de la taille d'une carte à jouer. Aujourd'hui, celui-ci sert à améliorer les performances des raquettes de tennis, mais aussi des skis et des battes de baseball.

Des missiles à nos bouches

L'alumine polycristalline translucide. Ce matériau a d'abord été conçu pour participer au suivi des missiles. Puis, des spécialistes de l'orthodontie s'y sont intéressés et s'en sont servis pour imaginer des appareils dentaires efficaces et durables tout en étant visuellement attrayants puisque presque invisibles.

Des avantages de la microgravité pour nos yeux

C'est grâce à l'environnement de microgravité offert par la Station spatiale que des chercheurs ont pu développer un nouveau modèle de lentilles de contact. Portées durant la nuit, elles remodèlent la cornée et offrent aux personnes atteintes de myopie, légère à modérée, une meilleure vision une fois les lentilles retirées au petit matin. Elles sont par ailleurs moins sensibles aux bactéries que les lentilles traditionnelles.

Le matériau que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Téflon a été inventé pour protéger les premiers satellites grâce à sa résistance thermique et chimique et à son coefficient de frottement très faible. Depuis le milieu des années 1950, on le retrouve comme revêtement de nos poêles. © StockSnap, Pixabay, CC0 Creative Commons

De la Station spatiale à nos maisons

Dans la Station spatiale internationale, les plantes rejettent de l'éthylène. Et en l'absence de convection, celui-ci reste dans l'environnement direct des plantes et accélère leur décomposition. Pour éliminer le problème, les ingénieurs de la Nasa ont pensé à l'oxydation photocatalytique qui permet à du dioxyde de titane exposé à de la lumière ultraviolette de réagir avec l'éthylène pour le transformer en sous-produits inoffensifs. Un système qui est aujourd'hui mis en œuvre pour purifier l'air des hôpitaux, des bureaux et même de nos maisons. Car il s'est également avéré efficace sur les composés organiques, des agents pathogènes et des moisissures.

Des rovers aux machines à café

Les régulateurs proportionnels intégraux dérivés ont été conçus, en autres, pour aider les rovers à maintenir une vitesse constante, même sur des terrains accidentés. Leur rôle : corriger continuellement la sortie d'un système contrôlé au moyen de boucles de rétroactions. Une expertise qu'un stagiaire de la Nasa a décidé de mettre au profit d'une cafetière qui contrôle avec une précision étonnante, sa pression et sa température d'opération.

Des laboratoires spatiaux aux crèmes pour la peau

C'est en découvrant que libérées des contraintes de la gravité, les cellules forment des structures 3D complexes que la Nasa a eu l'idée de mettre au point un bioréacteur qui simule la microgravité. Ce système permet d'utiliser des agents de fibroblastes humains pour enrichir des crèmes antirides et plus généralement des crèmes pour la peau, les rendant a priori plus efficaces.

De l’imagerie satellite aux pistes de ski

Pour étudier les changements de l'environnement et les paysages terrestres par satellite, la Nasa a élaboré une série de filtres optiques. L'un d'entre eux permet de bloquer jusqu'à 95 % de la lumière bleue émise par le Soleil. De quoi permettre aux skieurs qui y sont tout particulièrement exposés de mieux distinguer les détails du terrain sur lequel ils évoluent.

De Columbia aux pistes d’athlétisme

Au cours de son enquête visant à déterminer comment une pièce de mousse avait pu causer des dommages aussi catastrophiques à la navette spatiale Columbia, la Nasa a eu recours à un système dit de photogrammétrie stéréo haute vitesse. Ce système a depuis permis d'analyser aussi le comportement des pieds des marathoniens lorsqu'ils frappent le sol et ainsi de concevoir des chaussures hautes performances.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Exploration spatiale : la Nasa construit le spatioport du futur  Drôle de ballet au Centre spatial Kennedy, en Floride (États-Unis). Le site historique, d’où des astronautes sont partis vers la Lune et d’où a décollé la voiture d'Elon Musk, doit être intégralement réaménagé pour accueillir le SLS (Space Launch System), futur lanceur lourd de la Nasa.