La Station spatiale internationale. © J. Mordelet

Sciences

Astrophotographie : la Station spatiale internationale

ActualitéClassé sous :Astronautique , astrophotographie , station spatiale internationale

Les astronomes amateurs ne s'intéressent pas seulement aux lointaines galaxies. Il leur arrive de pointer leur télescope vers des cibles beaucoup plus proches, comme l'ISS.

Si vous observez régulièrement le ciel au crépuscule, peut-être avez-vous déjà vu passer un point lumineux qui traverse le ciel d'ouest en est en vous demandant ce que c'était. L'absence de clignotement signifie qu'il ne s'agit pas d'un avion et son éclat important, équivalent à celui de Jupiter, vous donne la réponse à votre question. Vous êtes en présence de la Station spatiale internationale, la plus grande des constructions placées en orbite terrestre à 400 kilomètres d'altitude. Ce sont ses 2.500 mètres carrés de panneaux solaires qui réfléchissent la lumière de façon si efficace. Une cible lumineuse, certes, mais qui se déplace particulièrement vite si vous comptez l'observer avec un système optique grossissant.

Quelques astronomes amateurs se sont spécialisés dans cette chasse à l'ISS, rivalisant d'ingéniosité pour tenter de photographier la structure en détails. En 2009 un membre de notre forum d'astronomie était ainsi parvenu à photographier la navette spatiale Discovery amarrée à l'ISS au cours de la mission STS-119. En septembre 2010 un autre membre de notre forum saisissait l'ISS en pleine séance de bronzage devant le Soleil et il y a quelques semaines c'est un amateur roumain qui immortalisait le dénouement final de la mission STS-133, alors que la navette Discovery quittait pour la dernière fois l'ISS et mettait fin à une belle carrière commencée en 1983.

La Station Spatiale se déplaçant à une vitesse élevée (elle met moins d'une seconde à passer devant la Lune ou le Soleil), chacune de ses observations doit être méticuleusement préparée. En connaissant ses horaires de passages et sa trajectoire (des éléments fournis par des sites spécialisés) il faut pointer son instrument astronomique (télescope ou lunette) sur la ligne de passage de l'ISS et déclencher l'imageur (webcam ou appareil photo numérique en mode rafale) une quinzaine de secondes avant l'instant fatidique. Il reste ensuite à espérer que l'orientation de la Station par rapport à la Terre au moment des prises de vues permettra d'en distinguer les différentes structures. Le 8 mars dernier en début de soirée un autre membre de notre forum, Joseph Mordelet, parvenait à photographier l'ISS avec son télescope de 20 centimètres de diamètre.

À propos de Joseph Mordelet

Connu sous le pseudo de bulb, cet astronome amateur de 38 ans nous a déjà présenté une belle image de la galaxie du Tournesol.

Si vous aussi vous souhaitez nous proposer une image astronomique destinée à illustrer cette rubrique, il vous suffit de suivre nos consignes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi